Un court article du "Monde" sur trois CDs de jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un court article du "Monde" sur trois CDs de jazz

Message  Davidian le Mar 16 Mai 2006 - 10:09

Truffaz, Hargrove et McBride.
[url=http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3246,36-771863@51-771628,0.html]ici[/url]

Davidian
Semi-pro
Semi-pro

Nombre de messages : 220
Age : 38
Localisation : Nancy - 54
Date d'inscription : 03/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jazzeerie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un court article du "Monde" sur trois CDs de jazz

Message  Steven le Mer 17 Mai 2006 - 11:46

Je le poste, car les articles ne restent pas en ligne indéfiniment...

[quote:8206="Le Monde"][u][b]Trois albums culotés en matière de jazz[/b][/u]
[i]LE MONDE[/i] | 15.05.06 | 16h21 • Mis à jour le 15.05.06 | 16h22

Revue de détail de trois projets multiformes qui redonnent un peu de culot au jazz. Deux disques séparés pour le trompettiste Roy Hargrove, l'un très r'n'b-soul-funk, l'autre acoustique, d'un ultra-classicisme. Un double album, en public, avec deux formations différentes pour le trompettiste Erik Truffaz, en virée vers l'électro et les musiques du monde. Un triple album, en public, du contrebassiste Christian McBride avec un mélange d'acoustique, d'électricité, d'invités, de DJ...

Cet ensemble établit un état des lieux saisonnier, ici donc printanier, de ce que peut donner de bon la rencontre du jazz issu de la tradition des années 1950 à 1970 avec l'électrico-électro - cette dernière tendance, passée un bel élan créatif il y a quelques années, sert trop souvent aujourd'hui de gadget à ambiance.

Trois projets. En mettre un en avant, établir une hiérarchie, n'est pas de mise. Chacun a son lot de fulgurances et de plantages, d'éblouissements musicaux, d'inventivité... Et le tout donne un brassage multiforme de standards, de funk, d'ambient, de mélodies floues et d'airs accrocheurs, de bizarreries, de cadrage rythmique au dixième de seconde.

Roy Hargrove a le sens du titre : son album de néo-soul-funk-jazz avec RH Factor s'intitule Distractions (inattention, divertissement), celui avec son quintette acoustique Nothing Serious (rien de sérieux). Ce qui ne veut pas dire qu'il prenne à la légère ces deux approches. Le premier a un côté improvisation, lancement de "tourneries" à la Miles Davis qu'il n'est pas donné à tout le monde de bien mener. La chanteuse Renée Neufville rapproche la formation de la sensualité ; d'Angelo, convié comme chanteur et producteur dans un morceau, l'amène vers l'abstraction. Et pour ce qui est du jazz classique, Hargrove se tient comme instrumentiste et meneur de swing avec ce petit rien au-dessus de la mêlée.

[b]RÊVERIES, VIVACITÉS[/b]

Erik Truffaz, lui, a combiné sur un même double album, Face-à-face, ses deux formations Ladyland et le Truffaz Quartet. Ladyland un rien plus acoustique, avec Michel Benita à la contrebasse, le Quartet un rien plus électrique. C'est la même musique sans l'être vraiment, enchevêtrement de rêveries et de vivacités. La réponse du public à Truffaz - l'un des plus beaux sons de trompette de nos jours - est aussi une poussée pour les musiciens.

Reste Christian McBride et son Live at Tonic. Un rendez-vous en Technicolor (sous une pochette bien grisailleuse) qui joue sur des strates. D'abord son quartet dans les pleins et déliés du jazz (Geoff Keezer au piano), puis des invités sur instrument, guitaristes, trompettistes avant l'arrivée des machines (platine de DJ, machine à rythme). Et tout tient, grâce à la puissance de McBride, son sens des relances, sa manière de fédérer des univers. [size=18][/size][/quote]

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum