Keith Jarrett, la diva...

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Keith Jarrett, la diva...

Message  Steven le Jeu 3 Aoû 2006 - 22:54

Mercredi matin dans Libé :

Article sur Keith Jarrett à Jazz in Marciac :
[url]http://www.liberation.fr/culture/musique/196600.FR.php[/url]

Lisez, vous comprendrez pourquoi je l'appelle la Diva...

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Kalidas le Ven 4 Aoû 2006 - 15:23

[quote:de75="Steven"]Mercredi matin dans Libé :

Article sur Keith Jarrett à Jazz in Marciac :
[url]http://www.liberation.fr/culture/musique/196600.FR.php[/url]

Lisez, vous comprendrez pourquoi je l'appelle la Diva...[/quote]

C'est du Loupien, bien désagréable et amateur de free, comme je les aime

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Steven le Ven 4 Aoû 2006 - 15:29

C'est clair, Loupien s'est lâché... ce n'est pas quelqu'un que j'apprécie, et je doute que son regard soit neutre sur les excentricités de Jarrett, mais un tel comportement me fait bien marrer et en même temps me révolte...

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Ven 4 Aoû 2006 - 16:23

Loupien a pas tord de s'énerver un peu. Si ce qu'il dit est vrai, il doit le dire pour que le public soit au courant.

C'est pas normal, qui que l'on soit, une star ou un bénévole, de poser ses exigences comme ça. Je suis bénévole dans un petit festival (2000 personnes dans une soirée) et je me rends bien compte que le bouleau des bénévoles n'est nullement inutile.

Apres, c'est clair que sur la critique musicale, en tant que telle, Loupien est beaucoup moins bon. Il est méchant et c'est gratuit.

N'empèche que avertir sur ces travers des artistes n'est pas sans intéret.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Ven 4 Aoû 2006 - 16:53

Oui bon, faut rester zen les enfants, c'est juste un article de Libé [size=7]et tout le monde sait tout le bien que je pense de ce canard à la noix[/size]



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Ven 4 Aoû 2006 - 17:21

[quote:353e="chetbaker"]c'est juste un article de Libé[/quote]

...dans l'esprit de Libé

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Kalidas le Ven 4 Aoû 2006 - 18:01

Oui, je préfère de loin lire le Parisien ou Midi-Libre, (pour ce dernier : gros titre sur les 2 ânes écrasés par un Ter), beaucoup plus sérieux, sans conteste, que ce torchon de Libé...

[size=9]attention, je déconne[/size]

Loupien, c'est Loupien, changera pas : le problème de son article c'est qu'il ne dit pas un mot sur ce que Jarrett a joué et comment il l'a joué. Jarrett, une diva ? on le savait. Moi je le trouve gentil Loupien....


Dernière édition par le Mar 8 Aoû 2006 - 16:22, édité 1 fois

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Sam 5 Aoû 2006 - 8:15

Daccord avec Kalidas faire un article sur un concert sans parler de musique ou presque, il s'est pas foulé sur ce coup là.
Et ou va t'il chercher que Jarret fait une musique mécanique, dénuée de générosité ?, il melange tout là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Kalidas le Sam 5 Aoû 2006 - 9:48

Attendons le retour de Gromit qui est à Marciac : nous aurons un avis de première main

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Steven le Sam 5 Aoû 2006 - 10:19

Pour contrebalancer, un article de Francis Marmande dans Le Monde daté du 30 juillet (concert des Nuits de Fourvière)

[quote][size=18]Keith Jarrett Trio, en connivence[/size] de Francis Marmande
LYON ENVOYÉ SPÉCIAL [color=red](!!!)[/color]

Les Nuits de Fourvière : un théâtre antique ; 3 200 places à ciel ouvert ; quarante et une soirées pour trente et un spectacles différents ; un budget de 6 millions d'euros, répartis entre le conseil général du Rhône (60 %), et la billetterie (40 %) ; un programme généraliste ouvert par une création de Bartabas et Keith Jarrett en trio.

Ne revenons pas sur l'absurde bruit malveillant qui colle à la peau du pianiste : Keith Jarrett serait capricieux, exigeant, "caractériel". On ne peut rien contre une rumeur, cette poisse. Puisqu'il semble qu'elle donne du plaisir. Keith Jarrett est pétri d'humour, de culture, de connaissances scientifiques, un tissu de passions, l'amour de la lecture, plus un buisson d'histoires de musiciens à pleurer de rire. Ceci explique cela.

Ayant, en 2005, trouvé le lieu à son goût et le public à sa mesure, il a demandé à revenir. Le 28 juillet 2006, il pleut. Keith Jarrett ne fait pas la pluie et le beau temps. Il joue sous la pluie. Il joue pendant deux heures et vingt minutes. Il donne deux rappels. Durant tout le concert, les trois musiciens échangent regards et sourires, quand la musique vient, quand la pluie redouble. Pas un des 3 200 spectateurs n'a bougé. Pourquoi ? Le grand art.

Déjà vers 6 heures, sous un reste de soleil diffus, la "balance" : moment parfait de plaisir musical, d'entente. Cependant, sans pression, ingénieurs et techniciens (belle équipe) procèdent à leurs réglages. Sur scène, Keith Jarrett, Gary Peacock (contrebasse) et Jack DeJohnette (batterie) ne "répètent" pas, ils s'amusent. Ils mettent au point It's Never the Same, qu'ils vont jouer en tête de seconde partie. Ce que, pour l'instant, ils ne savent pas. L'ordre se décide par fantaisie ou par dessein secret.

Keith Jarrett insiste toujours sur la nature circulaire du trio. La musique plaide d'elle-même. Tous trois pourvus d'un curriculum vitæ qui résume quarante-cinq ans de l'histoire contemporaine du jazz, ils se donnent rendez-vous, depuis 1983, moins de dix fois par an dont la moitié l'été, en Europe. Programme : le répertoire des standards, ce qui, en 1983, apparut comme une incongruité. Chaque concert sonne différent, dans son ordre, ses morceaux, son esprit, le goût débridé de l'improvisation et, selon l'instant, la plus ou moins grande réussite. Parfois, la magie.

DU COUP, LA PLUIE CESSE

Ouverture : Gary Peacock saisit sa nouvelle basse, une trois-quarts allemande au son chaud de grande précision. Il ôte son bracelet-montre et tourne sa boucle de ceinture vers la droite pour qu'elle n'en vienne pas griffer les épaules. Tour de chauffe, To-Night (la chanson de West Side Story, avec accélérations et quatre-quatre pour se mettre en doigts. Dès le deuxième morceau, une version lumineuse, discrète, de Django (John Lewis), l'affaire est entendue. On va vers le grand concert. La pluie redouble.

Les intuitions se confirment avec une ballade lente, Coral. Chacun, ici ou là, sourit aux anges. Les anges en l'occurrence sont les deux autres. Pas de pianiste accompagné par des subalternes : il s'agit d'un exercice de méditation liée, de ce qui se passe entre eux, entre la musique, de triple entente. Le So Tender qui suit en apporte la preuve radicale. Ils rencontrent à la fin ce moment de jubilation collective. Cela leur arrive cinq ou six fois par grand concert. L'amphithéâtre est noyé.

La seconde partie distribue un festival de chorus inspirés, de valses légères, de comptines, jusqu'à un Straight No Chaser (Monk) délibérément "free" après exposition nette. Parfois Gary Peacock joue au fond du temps, parfois, il se promène en contrepoint. Précision et goût exact de DeJohnette, pas seulement dans les solos.

Au premier rappel, le Someday my Prince Will Come qu'ils affectionnent. Pour finir, un dernier thème de Monk. En coulisse, ils rient encore de ne pas pouvoir retrouver tous les titres. Dans l'amphi, ovation sur ovation. Du coup, normal, la pluie cesse. Elle n'a plus rien à faire là. Ils ne se déplacent pas pour donner un concert : ils viennent vérifier l'état du monde et celui de leur connivence. Ce soir, ils savent. Excellent présage pour Marciac, leur prochain rendez-vous (31 juillet).

Jack DeJohnette (batterie), Keith Jarrett (piano), Gary Peacock (contrebasse) aux Nuits de Fourvière, le 28 juillet.[/quote]

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Sam 5 Aoû 2006 - 14:08

Ce Loupien est un nul ! J'ai vu Keith Jarrett en 2005 à La Haye et c'était le clou du Festival.

Ce mec l'insulte carrément dans son article, mais à mon avis, il est en service commandé : ça sent le règlement de compte(s). C'est mesquin !

Quand on fait venir un artiste de ce niveau, l'argent ne doit pas être un problème, ni le reste d'ailleurs, sinon on est prié de s'abstenir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Lun 7 Aoû 2006 - 13:57

[quote:8282="Kalidas"]Attendons le retour de Gromit qui est à Marciac : nous aurons un avis de première main[/quote]


Bonche alors, Gromit, on attend tes commentaires

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Steven le Lun 7 Aoû 2006 - 22:22

[quote:db34="chetbaker"][quote:db34="Kalidas"]Attendons le retour de Gromit qui est à Marciac : nous aurons un avis de première main[/quote]


Bonche alors, Gromit, on attend tes commentaires :roll:[/quote]
Dom's aussi est bénévole à Marciac...

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Gromit le Mar 8 Aoû 2006 - 14:39

De retour de Marciac, après une (trop) courte semaine.

Très bon concert de Jarrett, même si j'ai ressenti un léger déficit émotionnel sur la totalité de la prestation.

Ce trio fonctionne maintenant depuis plus de dix ans, et une véritable osmose existe entre ces trois musiciens exceptionnels.
Plaisir de jouer ensembles qui transparait dans leurs comportements sur scènes, leurs regards échangés et les sourires qui viennent se plaquer sur leurs visages.
Une première partie très équilibrée, entre standarts et ballades, même si Gary Peacock a quelques difficultés a accorder sa contrebasse, et une deuxième plus aventureuse ou DeJohnette fait merveille de sa frappe séche et précise.
Toujours ce même flux mélodique foisonnant d'idées pour Jarrett ou la virtuosité qui parfois affleure pendant la compo, sait rapidement se faire oublier au bénéfice du plaisir d'écoute de celui qui est dans la salle.

Suis resté qu'au premier rappel, car les rappels successifs et systématiques, aussi justifiés soient ils, me gonflent rapidement.
Ce besoin de surconsommation de la majorité des publics m'horripile.
Bien souvent, un concert a son propre équilibre, voulu par le musicien et lui demander de rejouer, au delà, casse cette plénitude.

Quand a Loupien, que dire de plus, si ce n'est que ce triste sire règle ses comptes personnels, dont tout le monde se fout et que dans ses "chroniques" il ne parle en fait que de lui (problème d'égo) et qu'il tuerait père et mère pour faire un bon jeu de mot, un mot d'esprit ou une vacherie bien blessante qui sera repris partout.
Mais de musique, point.

Cela étant, les demandes de Jarrett, même si elles peuvent se comprendre, pour sa concentration sur scène et pour la serénité du concert (pas de caméra, donc pas d'écran géant, pas de buvettes ouvertes pendant les sets, et par cette chaleur...) elles commencent a bien faire.
Il faudra un jour, qu'un organisateur dise non.

Cela étant, et pour finir ce trop long post, Brad Meldhau a donné deux jours plus tard, un concert solo, sans aucune demande particulière et le concert (superbe, mais sombre) s'est passé dans un calme et silence attentif remarquable.

Je reviens plus tard, pour les quelques autres concerts auxquels j'ai assisté, le off également qui est souvent passionnant par les groupes peu connus qui y passent et pour l'ambiance...

Gromit
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1949
Age : 70
Localisation : Banlieue Sud
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/gromit2011/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Mer 9 Aoû 2006 - 16:56

Ben merci pour ces commentaires

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Steven le Dim 13 Aoû 2006 - 10:47

Fara, dans l'Huma, s'insurge :

[url]http://www.humanite.fr/journal/2006-08-11/2006-08-11-834871[/url]

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Kalidas le Dim 13 Aoû 2006 - 11:13

[quote:1110="Steven"]Fara, dans l'Huma, s'insurge :

[url]http://www.humanite.fr/journal/2006-08-11/2006-08-11-834871[/url][/quote]

et la réponse de Dee Dee Bridgewater :

[url]http://www.humanite.fr/journal/2006-08-11/2006-08-11-834872[/url]

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Steven le Jeu 28 Sep 2006 - 9:51

Un blogueur dit ce qu'il pense de Serge Loupien :
[url]http://soundofjazz.canalblog.com/archives/2006/08/10/2441367.html#comments[/url]

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Jeu 28 Sep 2006 - 11:33

[quote:cad7="Steven"]Un blogueur dit ce qu'il pense de Serge Loupien :
[url]http://soundofjazz.canalblog.com/archives/2006/08/10/2441367.html#comments[/url][/quote]


j'ai répondu au gré de mon humeur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Jeu 28 Sep 2006 - 14:47

[quote:f58f="chetbaker"]j'ai répondu au gré de mon humeur :DD[/quote]

Ben, comme d'hab, non? Fidèle à toi-même, à ce que j'en vois ici. Tu feras ce que tu voudras, mais je ne peux que te conseiller de continuer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Jeu 28 Sep 2006 - 15:28

Je suis allé sur le blog.
Plutôt en forme l' ami Chetbaker. Change rien mon vieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Invité le Sam 19 Juil 2008 - 16:09

salut à tous, je suis un petit nouveau et je compte bien faire de mon mieux pour honorer ce site qui me smeble être bardé de mecs sympas et cultivés.
Mais finit les compliments et passons aux choses sérieuses! à propos de cette charmante discution sur Keith Jarrett qui n'est pas dénuée de sens et qui me pique comme il faut étant effectivement fan du génie colérique, je ne peux rester insensible à votre discution.
on s'en branle de savoir si il envoie chier son public, je dirais presques que ca me fait bander. Ces mecs la ne font pas partis du même monde que nous même si ils nous ressemblent de loin. Ce que l'on veut avant tout c'est de la bonne musique qui nous éructe les synapses et point barre. Keith Jarret peut bien me cracher à la gueule, du moment qu'il joue aussi bien c'est le principal. le coup du "j'aime pas ta musique parce que tu ne m'aimes pas" c'est de la branlette de court de récréé pour frustré pré-pubaire(loupien elle est pour toi celle la).
un peu vulgos me direz vous c'est vrai, mais je n'aime pas les faux débats, surtout pas quand ils n'ont pas de fondements véritables. En tous les cas merci à tous pour les rectifs faites sur le compte du pianiste et de ses compaires.

p.s: je susi en train de finaliser un site sur keith Jarrett, intitulé "keith jarrett, beyond of music" un site consacré à des réflexions philosophiques autour de sa musique mais aussi autour de la musique en général et du jazz, si certains se sentent le coeur à l'ouvrage, toutes les réflexions seront prises en comptes pour fonder des articles intéressants. bises à tous et ciao.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Barney le Sam 19 Juil 2008 - 16:35

benmonvieux


bienvenue à toi, el dudu - joli premier post qui n'a rien d'un bisounours ( je hais les bisounours ) et libre à chacun de défendre ses opinions et ses émotions musicales au delà des comportements de diva de quelques-uns ou unes, c'est évident Et mal placé pour dire le contraire de toute façon.

Barney
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1128
Date d'inscription : 14/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/Leboc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  captainbop le Sam 19 Juil 2008 - 18:48

Bonsoir El Dudu,

Je persiste et signe à propos de mon post placé sur :
[color:bddb=blue] http://jazzitude.forumactif.com/les-musiciens-f3/keith-jarrett-t170-30.htm?highlight=jarrett [/color]

"De trouille", et peut-être par réaction épidermique à long terme, je ne suis même pas allé l'écouter hier soir, lors du concert à Juan !
Probablement une grossière erreur de ma part.
C'est pas bien grave.

Très cordialement.

captainbop
Bouquiniste de bon aloi
Bouquiniste de bon aloi

Nombre de messages : 697
Age : 71
Localisation : Au soleil
Date d'inscription : 18/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  syber le Sam 19 Juil 2008 - 21:57

Salut El Dudu,


Keith Jarrett en trio, c'est du solide. Pas très imaginatif, mais une vrai conversation s'établit entre les musiciens. Avec des discours, des phrases déjà entendues mille fois déjà, mais c'est du travail sérieux et de la belle ouvrage au final.

En solo, il ne dit rien. C'est creux, c'est convenu, c'est sans talent, il pique deux ou trois idées dans la musique classique du début du 20° siècle. C'est de la vague esbrouffe pour berner les ados et les gogos qui confondent lenteur et profondeur d'esprit, qui confondent vacuité et prise d'inspiration !

Et c'est même d'une technique de jeu très pauvre.

Très, très, très surestimé !

syber
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 457
Age : 51
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumcabasse.org/forum/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keith Jarrett, la diva...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum