Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Steven le Mar 15 Aoû 2006 - 12:44

[center][img]http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/8/8/3/9782283020388.jpg[/img]

Vous avez tous flashé sur le nom : Pannonica de Koenigswarter. La fameuse baronne...
Ce livre va sortir prochainement. Il comporte des photos et des interviews de jazzmen.

[quote][u]Mot de l'éditeur :[/u]
Après s'être radicalement libérée des nombreuses contraintes de son éducation aristocratique et avoir fui les exigences conformistes de sa caste, la baronne Kathleen Annie Pannonica de Koenigswarter (1914 - 1988), descendante de la branche anglaise des Rothschild, a consacré sa vie au jazz et à ses musiciens.
Elle les a tous connus, à New York surtout, en 1951, dans sa suite à l'année du luxueux hôtel Stanhope où ces musiciens désargentés savaient qu'ils pouvaient y trouver un gîte et le couvert et même la mort comme Charlie Parker ; mais aussi dans les clubs de Harlem et dans les premiers studios d'enregistrement. La baronne s'est vouée à eux, les a soutenus, les a entourés d'une affection et d'une attention sans faille. Les musiciens reconnaissants lui dédièrent d'ailleurs une vingtaine de morceaux : Pannonica (Thelonious Monk), Nica (Sonny Clark), Blues for Nica (Kenny Drew), Thelonica (Tommy Flannagan)...

Voici l'album photo de la grande famille du jazz des années 50 et 60 (Charlie Parker, Thelonious Monk, Dizzie Gillespie, Count Basie, Louis Armstrong, Lionel Hampton, Bud Powell, Sun Ra, Miles Davis et tant d'autres..) en 150 polaroids par Nica de Koenigswarter qui demandait aux musiciens tandis qu'elle les photographiait, quels étaient leurs trois vœux les plus chers.
" Si tu avais trois vœux et qu'ils puissent être immédiatement exaucés, quels seraient-ils ? " Miles Davis répondit : " être blanc " !
Duke Ellington : " mes vœux sont simples !...je veux ce qu'il y a de mieux ... " ![/quote][/center]

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Gromit le Mar 15 Aoû 2006 - 12:56

Wouah !
Merci Steven.

Excellente nouvelle.

Reste qu'il manque toujours quelqu'un pour écrire la biographie de la baronne.
Parcours et vie hors du commun.

Ce bouquin reste a écrire.

Gromit
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1949
Age : 70
Localisation : Banlieue Sud
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/gromit2011/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Gromit le Lun 16 Oct 2006 - 17:57

Steven,

Connais tu la date de parution ?

Parce que jusqu'a aujourd'hui, rien dans les bacs et mon libraire de quartier n'en trouve aucune trace.

Gromit
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1949
Age : 70
Localisation : Banlieue Sud
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/gromit2011/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Steven le Lun 16 Oct 2006 - 21:16

Ce livre sort le 19 octobre...

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  PeeWee le Mar 17 Oct 2006 - 9:34

Voilà un beau cadeau à mettre sous le sapin

PW

PeeWee
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1229
Age : 42
Localisation : Huy (Belgique)
Date d'inscription : 20/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Gromit le Mar 17 Oct 2006 - 13:49

Merci Steven.

PW, je crois que je n'aurais pas la patience d'attendre le passage du barbu en rouge.

Gromit
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1949
Age : 70
Localisation : Banlieue Sud
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/gromit2011/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Steven le Dim 12 Nov 2006 - 19:10

Bel article de Bernard Loupias dans le Nouvel Obs de cette semaine.

Date de sortie indiquée : 23 novembre
Prix public conseillé : 35 euros

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Gromit le Dim 12 Nov 2006 - 19:55

Oui, Steven, l'article de Loupias sait faire passer l'émotion que l'on doit avoir en découvrant tous ces clichés intimes, pour ainsi dire, des grands de l'époque.
Beau texte réellement.

J'ai hâte d'avoir ce bouquin entre les mains.

Pour ceux qui souhaitent lire l'article en question:


http://hebdo.nouvelobs.com/p2192/articles/a322568.html

Gromit
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1949
Age : 70
Localisation : Banlieue Sud
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/gromit2011/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Steven le Dim 12 Nov 2006 - 20:37

Les articles ne restant pas indéfiniment en ligne, je me permets de faire une copie ici :

[quote][size=18] [b][i]Monk, Parker, Coltrane...[/i][/b][/size]
[u][size=24]La baronne du jazz[/size][/u]
[i]La légendaire Pannonica de Koenigswarter protégea, photographia et questionna les plus grands jazzmen new-yorkais. Resté inédit, son livre paraît enfin. Un événement.[/i]

Pendant près de quarante ans, le rituel fut immuable. Il durera jusqu'à sa mort, en 1988. A la nuit tombée, la baronne Pannonica de Koenigswarter, porte-cigarette au bec, manteau troué (les clopes), partait dans sa vieille Bentley faire la tournée des clubs de jazz de New York. A sa vue, les musiciens s'interrompaient pour la saluer d'un large sourire : « Nica, my Lady ! » Elle n'était que baronne, mais c'était une reine. Leur reine. Ils savaient qu'elle se battait pour leur trouver du boulot, pour faire abolir quelques lois discriminatoires à leur égard ; mais aussi qu'elle logeait, nourrissait, soignait les copains dans la panade. Ils n'oubliaient pas non plus qu'elle avait risqué trois ans de taule en disculpant Thelonious Monk d'une misérable histoire de marijuana.
Charlie Parker était mort chez elle le 12 mars 1955. Ça avait fait un beau scandale. Des Noirs, de la musique jusqu'à pas d'heure, les patrons des hôtels où la baronne louait des suites à l'année n'aimaient pas ça du tout. L'un d'eux essaya de la virer en doublant son loyer : elle paya sans sourciller. La baronne ne se laissait pas emmerder par les caves.
Elle finira quand même, sur les conseils de Monk, par acquérir une maison à Weehawken, New Jersey, de l'autre côté de l'Hudson. Cathouse, baptisée ainsi en raison de la centaine de chats qui y vivaient, deviendra un refuge pour ses amis musiciens, qui venaient s'y détendre, faire une partie de ping-pong ou une jam-session. La baronne, qui les photographiait depuis des années avec un Polaroid, avait fini par composer un livre avec ces photos, agrémentées des réponses de trois cents d'entre eux à cette question : « Quels sont vos trois souhaits les plus chers ? » Elle avait proposé son manuscrit à quelques éditeurs américains, qui tous l'avaient refusé au prétexte que le jazz ne fait pas vendre. Et voici, ô miracle, que « les Musiciens de jazz et leurs trois voeux » paraît aujourd'hui en France, grâce à l'amitié qui lie Nadine de Koenigswarter, la petite-fille de Pannonica, peintre parisienne, au romancier et dessinateur Frédéric Pajak. « Je cherchais, raconte ce dernier, le texte du dialogue entre Monk et Charlie Rouse auquel on assiste dans le film «Straight no Chaser», pour l'inclure dans mon livre «le Chagrin d'amour». J'ai demandé à Nadine de me le transcrire, et au fil de nos conversations elle a évoqué le livre de sa grand-mère. Quand elle m'en a montré des photocopies, je me suis dit qu'il fallait publier ça au plus vite, car les photos, des Polaroid d'une grande fragilité, étaient déjà dégradées. » Frédéric Pajak, qui est aussi directeur de collection, convainc les Editions Buchet-Chastel de se lancer dans l'aventure, et va pendant des mois restaurer minutieusement ces documents. « Tout ça dormait dans des tiroirs de la maison de ma grand-mère, confirme Nadine de Koenigswarter, qui a écrit pour ce livre une magnifique préface, où il y a encore beaucoup de choses à sauver, dont de nombreux enregistrements. Des discussions sont en cours, mais les problèmes juridiques à résoudre sont d'une redoutable complexité. »
Disons tout de suite que l'émotion qui saisit tout amateur de jazz normalement constitué en parcourant ce trésor doit être assez proche de celle qui dut envahir les spécialistes de la chose biblique quand furent découverts les manuscrits de la mer Morte. C'est aussi la face secrète, intime, d'un monde disparu, notamment celui du jazz des années 1950 et 1960, cet âge d'or, qu'on y découvre. Les photos sont touchantes comme le sont des photos de famille. Voici Monk qui rit, qui danse, qui fait le pitre, un seau à glace sur la tête ou engoncé dans le manteau de vison de la baronne, toque comprise ! Philly Joe Jones qui roupille, Art Blakey tapant à la machine, Coltrane écoutant la radio, Hawkins radieux devant un gâteau d'anniversaire, Nica au piano avec Bud Powell... La vie simple, loin des clubs pourris et des flics racistes.
Et leurs voeux ? D'une simplicité bouleversante, ils en disent long sur la fragilité sociale des musiciens. Tous rêvent d'argent (mettre leur famille à l'abri du besoin, avoir une maison, autant de motifs qui reviennent de manière obsessionnelle), d'amour (Nica reçoit quelques déclarations enflammées !), de conditions de travail décentes, et surtout de voir leur art enfin reconnu à sa juste valeur. Curieusement, comme si l'atmosphère de Cathouse avait estompé le problème, le racisme n'affleure que rarement. A cet égard, Miles Davis donne sa réponse cinglante et provocatrice : « Etre blanc ! »
D'où venait l'empathie que Nica éprouvait pour les musiciens de jazz, et plus particulièrement pour les Noirs ? Sûrement de ses origines. Née en 1913 à Londres dans la branche anglaise de la famille Rothschild, Pannonica était juive. Le racisme antisémite, elle en avait vu le visage hideux en 1931 à Munich, où elle poursuivait des études d'art. Avait-elle reconnu dans le jazz, découvert dès son plus jeune âge dans la discothèque de son père, une passion de la liberté et un désir d'affranchissement auxquels elle ne pouvait que s'identifier ? C'est possible. Elle apprendra aussi à piloter. Là-haut, l'air est plus pur. C'est d'ailleurs sur l'aéroport du Touquet qu'elle rencontrera Jules de Koenigswarter, son futur époux, avec qui - logique encore - elle rejoindra les Forces françaises libres à Londres. Après la guerre, son mari est nommé ambassadeur. Pannonica ne supportera pas longtemps le rôle d'épouse d'ambassadeur, et le couple se sépare d'un commun accord en 1952. Nica met le cap sur New York. La suite appartient à la légende.

[i]« Les Musiciens de jazz et leurs trois voeux », par Pannonica de Koenigswarter, préface de Nadine de Koenigswarter, traduit de l'américain par Florence Hertz, Buchet-Chastel, 320 p., 35 euros. En librairies le 23 novembre.[/i]

[quote]Pannonica de Koenigswarter, née Rothschild à Londres, en 1913, fit d'abord des études d'art. En 1940, avec son mari français Jules de Koenigswarter, elle rejoint le général de Gaulle à Londres. En 1952, le couple se sépare. La baronne part pour New York, où elle vivra jusqu'à sa mort, en 1988.[/quote]


[i][b]Bernard Loupias
Le Nouvel Observateur[/b][/i]
[/quote]

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Steven le Jeu 23 Nov 2006 - 19:12

Je viens de reçevoir de bouquin de chez l'éditeur :
- ne vous attendez pas à avoir de belles photo
- ça se feuillette (excellent dans les toilettes..... non je ne l'ai pas dit !!!)

Ca sent la vie des jazzmen ce truc... je vous donnerai quelques réponses de jazzmen plus tard...

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Invité le Ven 24 Nov 2006 - 15:44

[quote:8263="Steven"]
[quote]Charlie Parker était mort chez elle le 12 mars 1955. [/quote]
[/quote]

M...., je me suis marié un 12 mars, cette date doit être maudite...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Dr.Jazz le Dim 2 Déc 2007 - 13:09

Un bonheur que de parcourir les souhaits des plus grands. Merci à Nica' et à son polaroïd.

Dr.Jazz
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 523
Age : 27
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 01/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  pg le Lun 3 Déc 2007 - 9:37

Fort sympathique, ce bouquin, en effet.

Mais à mon avis cela tient peu à l'intérêt des voeux exprimés par les musiciens, qui ne sont qu'un prétexte, et qu'on peut classer en gros en 3 catégories :
1. Je veux être assez riche, riche et encore plus riche
2. Je veux jouer bien, mieux et encore mieux
3. Je veux la paix sur terre, le bonheur pour ma famille et la liberté
Rien de très exceptionnel, donc, sauf le voeu de Lionel Hampton peut être (il part dans un discours analytique sans fin, genre "Well, you see..." ).

Non, les photos ne sont pas "belles" non plus, mais elles semblent spontanées et bien vivantes, et c'est en cela je pense que cet ouvrage constitue un document important de l'époque. Monk vautré sur le plumard au milieu des "chats", mdr !!!

Et la liste des musiciens est impressionnante !!!

pg
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 418
Age : 48
Localisation : Rue des Lombards (en général)
Date d'inscription : 14/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.billevans.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Dr.Jazz le Lun 3 Déc 2007 - 15:41

[quote:c338="pg"]Non, les photos ne sont pas "belles" non plus, mais elles semblent spontanées et bien vivantes[/quote]
C'est ce qui les rend 'belles' mon petit [i]Pg[/i] Ton classement est juste, cela dit certaines réponses sortent selon moi de ce classement.
1 - Brigitte Bardot !
2 - Brigitte Bardot !!
3- Brigitte Bardot !!!

Je pense à Monk qui souhaite un bonheur qu'il possède déjà et qu'il ne souhaite en réalité pas perdre, Blakey en mode lover, Erroll Garner étrangement ou logiquement dérangé par cette question, Eugene Whright de même qui souhaite avoir le temps de pouvoir y répondre, Ray Bryant qui n'a aucun voeu à faire ...
- Certaines réponses sont par ailleurs trés instructives, comme celle de Eldridge qui en a gros sur la patate de soufler dans sa trompette.

Dr.Jazz
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 523
Age : 27
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 01/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Steven le Sam 8 Déc 2007 - 1:26

Et Miles qui veut être BLANC !

Je vais me retaper ce bouquin ce week-end...

J'ai contacté quelques uns des musiciens qui sont cités dans ce livre, aucun ne se souvient d'avoir été "interviewé" par le baronne... ^

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Dr.Jazz le Sam 8 Déc 2007 - 12:53

[quote:6a81="Steven"]Et Miles qui veut être BLANC ![/quote]
Oui !
[quote:6a81="Steven"]J'ai contacté quelques uns des musiciens qui sont cités dans ce livre, aucun ne se souvient d'avoir été "interviewé" par le baronne... ^[/quote]
Des noms Steven, des noms.

Dr.Jazz
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 523
Age : 27
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 01/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Steven le Dim 9 Déc 2007 - 5:36

Notamment Art Simmons...

Steven
Le Graoully
Le Graoully

Nombre de messages : 1566
Age : 30
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  pg le Lun 10 Déc 2007 - 16:10

[quote:70c4="Steven"]Et Miles qui veut être BLANC !

Je vais me retaper ce bouquin ce week-end...

J'ai contacté quelques uns des musiciens qui sont cités dans ce livre, aucun ne se souvient d'avoir été "interviewé" par le baronne... ^[/quote]
P't'être qu'ils avaient quelques barons dans l'nez, hein...

pg
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 418
Age : 48
Localisation : Rue des Lombards (en général)
Date d'inscription : 14/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.billevans.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre : Les musiciens de jazz et leurs 3 voeux Baronne Nica

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum