G. Badini & G. Thibaut - What did I do to be so black &a

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

G. Badini & G. Thibaut - What did I do to be so black &a

Message  Invité le Lun 6 Nov 2006 - 10:54

[center][URL=http://imageshack.us][img]http://img157.imageshack.us/img157/8800/badinimd9.jpg[/img][/URL]


Ce disque est une étrange curiosité et mérite qu'on s'y attarde pour son côté historique synonyme d'une période aujourd'hui révolue. Le mieux est de se référer au livret, très complet et détaillé:



[i]Les enregistrements de cet album ont originellement été réalisés par une société d'éditions musicales aujourd'hui disparue () Ses disques 45T étaient diffusés dans les Monoprix sous le label Panorama avec une accroche publicitaire désuète " Chantez et dansez les succès ". Sur une face, une chanson était interprêtée par une " vedette inconnue " et sur l'autre de la musique de danse, du jazz souvent. Ainsi le jazz a-t-il cohabité avec la variété, comme auparavant, et même avec la musique yé-yé naissante à laquelle certains ont tenté de l'accrocher pour en tirer un meilleur profit. " Passion Flower " était ainsi au verso d'un chef-d'oeuvre immortel " Cio cio bambino "; "Salute to Ray Bryant " côtoyait " Mariner Twist " " Echoes of Basie " voisinait avec " Tous les garçons et les filles " . Ces ménages, comme les viandes froides des musiciens classiques, étaient très appréciés par les jazzmen qui gagnaient ainsi, parfois bien, leur vie pour continuer à jouer la musique qu'ils aimaient et pour laquelle ils étaient fort peu payés dans les clubs spécialisés : un [/i][i]temps déraisonnable sans intermittents du spectacle; "[/i]

Et oh surprise! On retrouve aux côtés de Gérard Badini Colette Magny en vocal, celle que tous les amoureux de la chanson française de qualité connaisse et à qui Catherine Ribeiro ou bien Mama Béa Tékielski doivent beaucoup. Autre surprise, on y retrouve Gilles Thibaut - oui messieurs-dames, le parolier de Claude François, Sardou, Hallyday ( j'en vois une qui grince des dents au fond ) qui pousse la trompinette qu'il aura appris en autodidacte après avoir refuser les leçons de piano que voulait lui imposer son père, résistant et mort en déportation.

Tout cela pour exprimer une fois de plus mon point de vue particulièrement pervers: claquemurer les genres musicaux et les enfermer dans des ghettos - me semble une belle absurdité

Concernant les oeuvres enregistrés, détails [url=http://www.3am.com.cn/Album.aspx?artist=Gerard+Badini&album=What+Did+I+To+Be+So+Black+And+Blue]ICI[/url] on est dans le ton d'un Sidney Bechet et c'est loin d'être désagréable[/center]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum