Giuffre, Jimmy : New forms in Jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Giuffre, Jimmy : New forms in Jazz

Message  Kalidas le Jeu 25 Jan 2007 - 20:15

[center][img]http://img117.imageshack.us/img117/8477/giuffrecapitol5ow.jpg[/img]

GIUFFRE, Jimmy (1921 - 1996):

Voilà une semaine que je tourne en rond : le choix a été particulièrement coton. Fallait-il présenter le Giuffre arrangeur de l’époque « Four Brothers » interprété par la phalange du même nom chez Woody Herman en 47, morceau célébrissime et fondateur, pour une section de saxes, du son « cool », ou préférer le poly-souffleur (clarinette, flûte, ténor, baryton) et ses trios expérimentaux de la fin des années 50 et début 60 ? Dissocier l’exécutant surdoué de l’arrangeur historique ?

Et puis voilà que cette réédition tombe à point nommé : elle illustre parfaitement, en deux enregistrements majeurs de sa discographie, cette inextricable et constante interaction entre ses activités d'instrumentiste sideman-compositeur protéiforme pur West Coast et ses recherches personnelles vite caractérisées par une conception géométrique musicale et une répartition des rôles de la basse et batterie totalement innovantes et dont la provoquante modernité pour l'époque n'a toujours pas pris une ride...

Ainsi ce CD regroupe-t-il les deux albums [i][u]"Jimmy Giuffre"[/u][/i] de 1954 et [i][u]"Tangents in Jazz[/u]"[/i] de 1955, soit ses deux premiers en leader, sortis tous deux par Capitol. Belle synthèse donc entre un socle classique californien pour celui-là et les audaces architecturales "tangentes" free d'avant le Free pour celui-ci, augurant avec bonheur et quelques années d'avance ses trios avec Paul Bley...

Le [i][b]"Jimmy Giuffre"[/b][/i] : c'est d'une légèreté admirable, d'une intelligence d'exécution sans pareille, et sans piano s'il vous plaît, la polyphonie des arrangements se substituant sans problème aux harmonies d'un clavier, on glisse de passages totalement libres, ("Sultana", pas de ligne de basse dorsale, le beat a pratiquement disparu) à des envols collectifs en alternance d'oppositions contrepoint-unissons ("Wrought of iron") propulsés par une rythmique redevenue fidèle à la pratique habituelle du soutien swing. Un mot sur l'étonnante version de "Four Brothers", le combo 1 trompette, 1 bugle, 1 valve-trombone, 1 tenor, 1 alto, basse et batterie, sonne comme un big band, c'est confondant de maîtrise d'écriture, proprement miraculeux (avec ces subtils - et bien casse-gueule - décrochages rythmiques de Shelly Manne sur le thème de fin !!).

Session encore plus déroutante, ce [i][b]"Tangents in Jazz"[/b][/i], chef d'œuvre de fraîcheur et d'équilibre poétiques. Une écriture qui privilégie et les lignes en contrepoint bien sûr (entre Giuffre, Sheldon et Peña (b)) et les respirations en suspens, voire les pauses, dans la distribution des interventions alternées de la basse, de la batterie (le jeu aux balais, avec ses peaux frottées, d'Artie Anton est d'une finesse exemplaire). Pas de walking line jouée par la basse, qui tient ici plutôt le rôle d'un troisième soufflant, ni de tempo marqué par aucune cymbale... et pourtant quel swing intérieur ! Musique de la suggestion, celle d'un folklore imaginaire, musique de liberté et de fantaisie onirique...E pur se muove...et solidement !!!


[b]"Jimmy Giuffre"[/b] :
Four brothers *
Sultana *
Nutty pine *
Wrought of iron *
Someone to watch over me **
A ring-tail monkey **
Iranic **

* :
Jimmy Giuffre (cl, ts, bs)
Jack Sheldon (tp)
Shorty Rogers (flh)
Bob Enevoldsen (vtb, b)
Bud Shank (as)
Ralph Peña (b)
Shelly Manne (dr)

** :
Jimmy Giuffre (cl, ts, bs)
Jack Sheldon (tp)
Ralph Peña (b)
Artie Anton (dr)

[b]"Tangents in Jazz"[/b] :
Scintilla I
Finger snapper
Lazy tones
Scintilla II
Chipin' time
This is my beloved
The leprechaun
Scintilla III
Rhetoric
Scintilla IV

Jimmy Giuffre (cl, ts, bs)
Jack Sheldon (tp)
Ralph Peña (b)
Artie Anton (dr)

En ouverture de ce CD et en bonus, trois morceaux de 54 :
Do it
All for you
I only have eyes for you

Jimmy Giuffre (cl, ts, bs)
Jack Sheldon (tp)
Russ Freeman (p)
Curtis Counce (b)
Shelly Manne (dr)


1954-1955, Hollywood, CD Fresh Sound Records FSR 2225, Jazz City Series, sorti en 2006, réédition miraculeuse de deux rares LPs :

[img]http://img258.imageshack.us/img258/6113/giuffre36hs.jpg[/img]

....[/center]

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum