Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Duppy le Dim 25 Nov 2007 - 13:15

[quote:18e9="Pascal"]je vais faire quelques excursions dans ce monde du ??? funk, Rn'b, Soul ?
Je suis partant, pour un petit briefing sur la question.
:kif:[/quote]

Ben, on peut dire que tout ça c'est de la Rn'b, ou si tu préfères du Rhythm & Blues. On peut parler aussi de Musique Populaire Afro-Américaine. La Soul, le Funk, tout ça ça se croise allègrement. Il n'y a qu'à écouter James Brown, ou alors les maitres de la Soul que sont Marvin Gaye ou Curtis Mayfield, tous les deux délicieusement funk.

Gaston explique par ailleurs que le jazz est une branche de cette musique, mais il parle plutôt de Musique Populaire Afro-Américaine que de Rn'B. Mais une fois oubliée les connotations péjoratives que peuvent prendre toutes ces appelations, nous parlons de la même chose.

Et je me permet de citer notre excellent Gaston, répondant à la question "Le jazz est-il encore possible ?" sur le forum Voices :

[quote:18e9="gaston"]Si je comprend bien ce qui s'écrit ici, mais je ne suis pas sur de toujours bien comprendre, ce n'est pas grave, ce qu'on ne comprend pas a un charme supplémentaire indéniable, donc si je comprend bien la question est : le jazz est il toujours vivant ou est il mort?

Pour répondre à cette question il faudrait sans doute en préambule définir ce qu'est le jazz. Et là on n'est pas couché! Incidemment j'indique que je suis très circonspect sur ce concept de jazz auquel je préfère celui, plus efficient, de musique afro américaine. Mais passons, la question demeure. Qu'on me permette d'y répondre péremptoirement et directement : la réponse est :oui et non. Gonflé ?

Oui le jazz est mort. Produit, à l'instar de la table de dissection, de la machine à coudre et du parapluie chers à andré breton, d'une rencontre fortuite entre l'occident et l'afrique ( cela a été raconté cent fois, je ne m'étale pas ) le jazz ( utilisons ce terme puisqu'il arrange tout le monde ) a été un cas unique de mélange entre une forme d'art indéniable et une musique populaire destinée en premier lieu à donner du plaisir à des auditeurs, et essentiellement des danseurs, liés par une origine ethnique et géographique donnée. L'étonnant est l'universalisme qui s'en est suivi alors que le but recherché était purement local. Musique fabriquée par des centaines de douanier rousseau dont louis armstrong est la figure tutélaire.

On n'a pas mieux caractérisé ce phénomène que ne l'a fait frank ténot dans un article des cahiers du jazz des années 60 écrivant, je cite de mémoire « et pour qui croyez vous que jouaient les musiciens en vestes rouges de l'orchestre de count basie ? Pour des musicologues distingués ? «

parallèlement et à l'insu des créateurs ( lester young ne croyait sûrement pas révolutionner la musique en jouant [i][b]tickle toe [/b][/i]) cela devint une forme d'art. Pour tout compliquer cette musique extraordinaire dans un pays qui n'en possédait pas en propre devint LA musique américaine, c'est à dire échappait à ses créateurs et était appropriée par la nation toute entière via les big bands blancs, les comédies musicales, le cinéma.

Avec le be bop, la forme populaire et dansable disparut, en grande partie pour des raisons économiques, sociales et idéologiques ( c'est à cette époque que louis armstrong fut considéré comme un oncle tom ). la fin de l'histoire était proche et la musique des années 50 sombrait dans la west coast ou le formalisme.

La réaction fut rendue possible par le sursaut lié au mouvement des droits civiques ( pour faire - très- court ) entraînant ce qui sera l'age d'or du jazz avec les figures emblématiques d'horace silver, art blakey ou cannonball. L'artiste qui synthétise tout ça est ray charles, à la fois musicien de jazz ( ses sidemen sont tous des jazzmen, david newman, hank crawford, philip guilbeaux...épisodiquement tina brooks ) qui se frotte à milt jackson et d'autres et également énorme vedette populaire brassant toute la musique afro américaine et au delà toute la musique américaine.

Mais ce sera le bouquet final . Cette période durera une décennie ( 55 / 65 pour faire du mallet isaac ) et le free qui suivra sera le chant du cygne du jazz stricto sensu.. Reste l'énigme john coltrane venant du jazz, allant personne ne sait où, mais magnifiquement. Coltrane, comme picasso, échappe à toute classification.

La musique populaire afro américaine elle perdurera pour autant et plus que jamais avec des très grands artistes. Il suffit d'en citer un seul: james brown; mais s'éloignera rapidement de toute référence au jazz alors qu' antérieurement les deux étaient agglomérées.

Donc le jazz est mort; les conditions sociales qui l'ont rendu possible n'existent plus.

Pourtant le jazz n'est pas mort et subsiste et subsistera comme forme musicale formelle. Avec le meilleur ( les frères marsalis ) et le pire ( le soi disant « jazz » européen type sclavis ou léandre qui est à la musique ce que stavisky était à la morale...)

bon je ne suis pas sur d'avoir été très clair. Faudrait revenir, sans avoir peur de se contredire sur cette question centrale.[/quote]

Duppy
JazzMan
JazzMan

Nombre de messages : 1769
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Pascal le Dim 25 Nov 2007 - 13:35

Merci pour ce petit topo.

Qui est ce Gaston ?

Bon je trouve son article intéressant mais je comprend pas pourquoi ce déni du jazz européen. Il est certain que définir un genre par rapport à son contexte initial risque d'en délimiter la définition. La musique obéit à d'autres critères et la circulation des idées me paraient plus importantes car il me semble que ce qui fait oeuvre n'est que le processus d'emprunt et d'appropriation qui font que les choses évoluents. Alors jusqu'à quel moment on passe d'un genre à une autre ??? A quel moment il y a rupture ???
Personnellement, je trouve qu'il y a un jugement de valeur qui est detestable dans les oppositions tranchées entre ceux qui font du "vrai jazz" et ceux qui sont des "usurpateurs". Certes le jazz européen est différent parce qu'il a été approprié par des musiciens ayant une culture différente. Est-ce que cela en fait moins du jazz pour autant ?
Qu'est-ce que vous en pensez ?

Pascal
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 08/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Duppy le Dim 25 Nov 2007 - 14:25

Il me semble que Gaston ne dénie pas le terme de jazz pour le courant eurpéen dont il parle. Il parle juste de "pire forme musicale formelle du jazz".

C'est une question de goût, que je ne partage pas entièrement, mais quand même en grande partie. On peut d'ailleurs parler autant de "Musique expérimentale et improvisée" que de jazz...

Mais bon, tout ça c'est des appellations. Juste de quoi occuper le temps de névrosés comme nous...

Duppy
JazzMan
JazzMan

Nombre de messages : 1769
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Pascal le Dim 25 Nov 2007 - 14:46

Je veux bien que tu nuances son propos mais lorsqu'il dit : le soi disant « jazz » européen type sclavis ou léandre qui est à la musique ce que stavisky était à la morale, on est quand même dans le jugement de valeurs. Enfin je ne suis pas là pour lui faire un procès. Il est libre de dire et penser ce qu'il veut. Disons que c'est la forme que je trouve un peu méprisante. Il pourrait très bien distinguer le jazz "formelle" et les musiques improvisées en soulignant le lien avec le jazz et la rupture sous-jaccente.

Pour autant, le lien entre jazz et musique Afro-Américaine est intéressant dans le sens où il y a toujours cette question du statut de la musique populaire élevé à un rang supérieur. Je suppose que tout celà souligne une forme de jeu de contestation, d'affirmation de soi par rapport à une culture dominante ? ???

Pascal
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 08/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Duppy le Dim 25 Nov 2007 - 14:56

Ben oui, Gaston emet un jugement de valeur...

[quote:98a5="Pascal"]Pour autant, le lien entre jazz et musique Afro-Américaine est intéressant dans le sens où il y a toujours cette question du statut de la musique populaire élevé à un rang supérieur. Je suppose que tout celà souligne une forme de jeu de contestation, d'affirmation de soi par rapport à une culture dominante ? ???[/quote]

Seigneur ! Je ne sais pas si je comprends bien cette interrogation affirmative, ou plutot si je la comprends trop bien. Mais ces questions de culture dominante, de légitimité d'une musique par rapport à une autre, et d'affirmation de soi... Je les trouve au final assez fatigantes !

Duppy
JazzMan
JazzMan

Nombre de messages : 1769
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Gromit le Dim 25 Nov 2007 - 15:03

Cette vieille condescendance pour un Jazz qui n'a pas ses racines directement et profondément implantées dans le vieux sud des états unis, réapparaît épisodiquement.

Paradoxalement, c'est quand le Jazz "européen"s'est lui aussi tourné vers ses racines propres, son histoire, son folklore, bref qu'il s'est éloigné des copies conformes du jazz venu outre atlantique, que ce type d'accusation s'est construit.
Et cette construction identitaire, c'est en fait la venue du Free qui l'a permit.
Ce mouvement a donné aux musiciens européens le goût et le courage de regarder autour d'eux, dans leurs propres histoires et formes musicales.

Maintenant, est ce que cela a le "droit" de s'appeler Jazz, j'avoue que ce n'est pas d'une importance capitale, mais pour moi, la réponse est oui, car c'est cette continuation de l'invention d'une musique folklorique locale, devenue universelle et dans laquelle tous ces musiciens se reconnaissent.

Gromit
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1949
Age : 70
Localisation : Banlieue Sud
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/gromit2011/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  gaston le Dim 25 Nov 2007 - 17:21

[quote:d01f="Gromit"]Cette vieille condescendance pour un Jazz qui n'a pas ses racines directement et profondément implantées dans le vieux sud des états unis, réapparaît épisodiquement.

.[/quote]

et si la condescendance n'était pas au contraire celle des européens jazzophiles ou musiciens qui, après avoir servilement imité les noirs, auraient décidé un jour que cela suffisait et qu'on allait voir ce qu'on allait voir. que, quand même, le continent qui avait généré mozart et ravel n'allait pas s'en laisser compter par des bouseux mal blanchis au goût douteux? exit les blacks, américains de surcroit, place à la recherche formelle, à l'intellectualisation, enfin à la culture quoi! si possible avec le pognon des contribuables ( artistes en résidence, subventions massives aux "festivals de jazz" dans les programmes desquels il serait bien qu'il n'y ait que des musiciens européens ==> cf le calamiteux et institutionnel ONJ qui en 20 ans d'existence n'a compté que 5 musiciens de couleur dans ses rangs )

amers et frustrés les musiciens européens ( je ne parle évidemment pas des vrais jazzmen comme NHOP ou tete montoliu ) en ont conçu une véritable haine contre la musique américaine qui se conjugue harmonieusement avec l'imbécile anti américanisme ambiant.

un exemple récent très frappant:

sous la signature de thierry pérémarti, jazzman ( le journal) publie un papier sur le pianiste Tigran Hamasyan qui commence comme ça :

[i]"on a beau le chercher dans le dernier référendum de down beat,chou blanc! Avec hamas comme patronyme, à quelque chose près , peu étonnant que l'amérique de bush mette plus de temps que la france à découvrir ce jeune talent"[/i]

tout y est. L'amérique est forcément celle de bush alors que la france ( éternelle bien sur ) n'est pas celle de sarkozy ( ni même celle de le pen au deuxième tour ) mais la france tellement accueillante aux étrangers...
tellement sensible à l'art ( ouvrez la télé vous allez le vérifier tout de suite ! ). en résumé les américains sont des obèses racistes qui n'ont jamais ouvert un livre alors que les français sont tellement intelligents, tolérants et ouverts.

en réalité les soi disants jazzman français n'intéressent pratiquement personne au delà d'un cercle de snobs alors que james brown était connu dans le monde entier.

bon allez ne prenez pas ça mal. Comme l'a dit quelqu'un, gaston a le droit de penser ce qu'il veut et il ne va pas s'en priver.

gaston
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 498
Age : 70
Localisation : tours
Date d'inscription : 05/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://gaspacho-in-the-night.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Duppy le Dim 25 Nov 2007 - 18:17

Et encore heureux !

Un peu provoc Gaston, mais j'aime bien ta façon d'aller à contre courant...

Sinon, le meilleur du jazz européen, c'est justement quand les musiciens explorent leur folklore justement, et ne font pas de redite du jazz américain. Des exemples ? Tete Montoliu justement, ou Django !

Quand à l'ONJ, ben oui, franchement, ce jazz institutionnalisé, quelle plaie ! Je l'ai dit récemment ailleurs, je ne sais plus où, mais je n'ai jamais vraiment cru aux fonctionnaires de l'art.

Duppy
JazzMan
JazzMan

Nombre de messages : 1769
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Duppy le Dim 25 Nov 2007 - 18:19

A la réflexion, je me demande si on va pas passer, Gaston et moi, pour de vilains réactionnaires de droite

Duppy
JazzMan
JazzMan

Nombre de messages : 1769
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Barney le Dim 25 Nov 2007 - 18:39

le côté fonctionnaire de l'ONJ, c'est exactement le même souçi je pense que dans la musique classique où l'on subventionne des trucs chiants dans leur généralité - au gré d'un certain snobisme et de décisions ministériels de potentats coupés du monde.... Si cette musique était encore jouissif à mes oreilles, soit mais lorsqu'on s'emmerde quelle plaie !


Leo Ferré a très bien exposé le problème il y a 30 ans déjà avec cette musique subventionnée et ministérielle dont je reproduis avec bonheur les propos:

MUSS ES SEIN ? ES MUSS SEIN !
Cela doit-il être ? Cela est !

La Musique... La Musique...
Où est-elle aujourd'hui ?
La Musique se meurt Madame !
Penses-tu ! La Musique ?

Tu la trouves à Polytechnique
Entre deux équations, ma chère !
Avec Boulez dans sa boutique
Un ministre à la boutonnière

Barney
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1128
Date d'inscription : 14/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/Leboc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Gromit le Dim 25 Nov 2007 - 18:54

Gaston, je crois sincèrement que tu te trompes de polémique.

1- Le seul Jazz authentique et légitime ne peut venir que de musiciens noirs.
2- Heureusement que la vieille Europe cultivée avec son patrimoine culturel millénaire est là pour rehausser le niveau.

Ce ne sont là que les deux faces symétriques et équivalentes d'un même regard discriminant ou toute différence est forcément traduite en système de valeur hiérarchisée.

Le Jazz est pour moi une musique noire, née dans des conditions historiques effroyables, sur le territoire des Etats Unis.
Cette musique qui aurait pu rester une particularité limitée a une époque et a un territoire, a essaimé dans le monde entier.

L'Europe en fait partie, et cette appropriation, s'est d'abord faite par copie et par mimétisme.
La démarche de ces musiciens ensuite, et c'était prévisible, s'est tournée vers leurs propres racines (le free a aidé a cette maturation) et c'est ce qui a apporté un enrichissement différent sur cet idiom, avec des thème d'improvisations différents. Rien de moins, rien de plus.

Et alors ?

Cet épisode fait partie de la continuation de l'histoire du Jazz, il n'en n'est pas moins légitime , mais pas plus non plus.
Et cette histoire n'est pas figée, cela peut déplaire mais c'est ainsi. Elle a un début, mais bien malin qui est capable de démontrer qu'elle a une fin et que cette dernière a déja eu lieu.

Quand a l'ONJ, vieille rengaine là aussi d'un culturellement correct:
C'est forcément mauvais puisque c'est subventionné !

Quand au "vrai" musiciens de Jazz Européens et ceux qui ne le sont pas, reconnaît que là, tu glisses en terrain marécageux.

Gromit
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1949
Age : 70
Localisation : Banlieue Sud
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/gromit2011/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  PeeWee le Dim 25 Nov 2007 - 19:37

[quote]Pourtant le jazz n'est pas mort et subsiste et subsistera comme forme musicale formelle. Avec le meilleur ( les frères marsalis ) et le pire ( le soi disant « jazz » européen type sclavis ou léandre qui est à la musique ce que stavisky était à la morale...)
[/quote]

Heureusement que les musiciens que tu cites sont au-dessus des ces clichés !

[url]http://www.amazon.fr/Romances-Saxophone-Michel-Colombier/dp/B0000026EH/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=music&qid=1196019102&sr=1-3[/url]
[url]http://www.amazon.fr/Cr%C3%A9ation-Claude-compositeur-Debussy/dp/B00005A7MC/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1196018959&sr=1-2[/url]

PW

PeeWee
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1229
Age : 42
Localisation : Huy (Belgique)
Date d'inscription : 20/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Pascal le Dim 25 Nov 2007 - 20:09

Il s'en est passé des conversations. J'ai du réveiller Gaston . J'aime bien aussi ton côté provoc qui oblige à nous destabiliser mais je partage l'analyse pertinente de Gromit.

@Duppy "Concernant la question de la culture dominante". Sauf erreur de ma part, les conditions d'émerges du jazz sont à relier à la situation d'un peuple considérer comme minoritaire et en situation de stigmatisations. Si on appelle pas çà de la domination, comment doit-on appeller çà ? Il me semble que la contestation prend la forme de traits culturels exprimés en particulier par la musique qui devient un vecteur d'émancipation. Je t'accorde que le processus est plus complexe néanmoins je vois pas comment en peut éluder cette question de la domination ?

Je te rassure, je te prend pas pour un vilain réactionnaire de droite, pas plus que je ne sens un vilain extrémiste de gauche.

Pascal
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 08/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  gaston le Dim 25 Nov 2007 - 21:08

[quote:ae03="Gromit"]
Quand a l'ONJ, vieille rengaine là aussi d'un culturellement correct:
C'est forcément mauvais puisque c'est subventionné !

.[/quote]
de même qu'il faut savoir terminer une grève il faut savoir clore une polémique sinon chacun s'attache à sa thèse de départ pour l'étayer et ça devient moins rigolo.

juste sur l'ONJ je n'ai jamais dit que ce qui était subventionné était forcément mauvais. J'aime autant que mes impots servent à subventionner la "culture" qu' à faire la guerre, c'est moins dangereux. Reste que , à ma connaissance, personne n'écoute les disques ( subventionnés ) de l'ONJ d'il y a 20 ou 15 ans. Personne ne les réédite car ça n'intéresse personne. Tout celà n'a laissé aucune trace dans la mémoire musicale alors que count basie ou charlie parker- non subventionnés sauf par le public- sont toujours vivants
la subvention, non condamnable en principe, se révèle la plupart du temps infructueuse; les choix étant décidés par des fonctionnaires ou des élus soucieux de donner une image respectable et les "artistes" choisis sont ceux qui ont la bonne idée d'avoir l'entregent et/ou l'échine assez souple pour comprendre ce que l'on attend d'eux. Les greniers des FRAC ( fonds régionaux d'art contemporain ) sont ainsi encombrés de croûtes sans valeurs d'artistes "subventionnés" . je n'en fait pas une maladie et c'est sans doute inévitable mais ça me fait irréstiblement penser aux sous sols des musées de russie encombrés de statues de lénine; les sculpteurs de l'époque avaient eux aussi compris ce que l'on attendait d'eux.

aller, pour calmer tout le monde je signale que je suis en train de réécouter ça et que , normalement ça devrait nous mettre d'accord.
[img]http://www.chipin-kaiya.com/JazzKnowledge/AudioCite/JazzSketches/JackieMcLeanOneStepBeyond.jpg[/img]

gaston
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 498
Age : 70
Localisation : tours
Date d'inscription : 05/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://gaspacho-in-the-night.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Duppy le Dim 25 Nov 2007 - 23:58

Quelle belle façon de clore une polémique, un bon Jackie McLean !

Juste deux mots : les fonds du musée Pompidou font le bonheur du musée d'art contemporain de Toulouse. Il s'y trouvaient quelques Dubuffet et autres Henri Michaux qui ont fait le mien de bonheur. Bon, je ne sais pas si ces artistes là étaient subventionnés...

Quand à la question de la culture dominante, si tu voulais parler du jazz comme vecteur d'émancipation du peuple noir américain, Pascal, pourquoi pas. Il se trouve que, comme le dit si bien Gaston, le jazz est assurement la plus grande création musicale américaine, et que la situation des noirs a certes évolué aux US, mais pas tant que ça non plus...

Duppy
JazzMan
JazzMan

Nombre de messages : 1769
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Pascal le Lun 26 Nov 2007 - 8:31

[quote:ac14="Duppy"] la situation des noirs a certes évolué aux US, mais pas tant que ça non plus...[/quote]

Mais je suis totalement d'accord avec ce fait. La question était de savoir comment qualifier çà : phénomène de domination ou non ? Culture de revendication ou non ?

Voici ce qui est dit sur Wikipédia à propos du Hip Hop:

"Les années 1950 et 1960 creusent le fossé entre la majorité blanche américaine qui profite du rêve américain et les minorités (en particulier noire et hispanique) dont les conditions de vie se dégradent. Les mouvements identitaires se forment et sont réprimés (notamment les Black Panthers) et leurs leaders disparaissent (Martin Luther King, Malcolm X). Les communautés des grandes villes, en particulier New York, se replient sur elles-mêmes dans des ghettos où les gangs prennent une importance sociale de plus en plus marquée. L’insécurité, la délinquance et la drogue font alors partie du quotidien.

[b]Dans le même temps, la musique noire américaine affirme son identité et le funk et la soul deviennent des modes d'expression et de revendication privilégiés. Les pionniers de cette culture posent les fondations sur lesquelles sera bâti le hip-hop : James Brown, The Last Poets, Sly and the Family Stone, Gil Scott Heron ou Stevie Wonder.[/b]

La culture hip-hop naît de cet environnement défavorisé et des tensions sociales, raciales et politiques de l'époque. L'extrême économie des moyens à mettre en œuvre, l'utilisation de la rue comme scène ou lieu d'exposition, la spontanéité de l'improvisation contribuent à l'élaboration et à la propagation d'un mouvement culturel qui va dominer la fin du XXe siècle.

(Wikipédia n'est pas forcément la source d'informations que je préfère mais là les faits sont connus.)

Pascal
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 08/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Gromit le Lun 26 Nov 2007 - 8:54

Le forum est vivant et c'est ce qui importe.

Moi aussi, je m'écoute une galette pour "clore" ce courtois débat.

Et ce n'est pas une provoc.


[/center]URL=http://www.casimages.com][img]http://www.casimages.com/img/jpg/07112609475669661452021.jpg[/img][/URL][center]

Gromit
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1949
Age : 70
Localisation : Banlieue Sud
Date d'inscription : 05/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/gromit2011/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Pascal le Lun 26 Nov 2007 - 9:57

Sincèrement s'il n'y a pas de temps en temps, un peu de polémiques je ne vois pas l'intérêt d'échanger. L'essentielle c'est le respect et la réciprocité. C'est aussi agaçant ce côté bienveillant d'éviter les polémiques. C'est très infantilisant. je comprend les risques qu'il peut y avoir de déraper, mais la possibilité d'avoir des échanges intéressants mérite bien que chacun s'autocontrôle.
Bon, je me tais parce que je dis des conneries et que je vais relancer une nouvelle polémique.

Sinon, j'aime bien Laurent Cugny.


Dernière édition par le Lun 26 Nov 2007 - 10:19, édité 1 fois

Pascal
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 08/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Barney le Lun 26 Nov 2007 - 10:14

pour déraper, ça a déjà dérapé, t'inquiète




[size=7]atta que kalidas se mêle de tout tu vas voir[/size]

Barney
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1128
Date d'inscription : 14/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/Leboc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  pg le Lun 26 Nov 2007 - 11:17

[quote:74f2="Gromit"]Le forum est vivant et c'est ce qui importe.

Moi aussi, je m'écoute une galette pour "clore" ce courtois débat.

Et ce n'est pas une provoc.


[/center]URL=http://www.casimages.com][img]http://www.casimages.com/img/jpg/07112609475669661452021.jpg[/img][/URL][center][/quote]
Je le trouve bien ce disque. Acheté à sa sortie (ça fait bien 10 ans, non ?), je le repasse régulièrement avec plaisir. Toute une atmosphère et les arrangements ne sont pas en reste non plus.
Il me semble qu'il était sorti en même temps que 'In Tempo" ?

Cela dit, je pense aussi que la subvention n'est pas toujours gage de bon travail artistique, peut être bien à l'opposé même, mais elle a cet intérêt de nourrir quelques musiciens pendant quelque temps...
Mais sans doute est-elle plus efficace lorsqu'elle aide les (petits) groupes à produire un album ou à tourner dans de bonnes conditions ?
(C'est en forgeant...)

pg
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 418
Age : 48
Localisation : Rue des Lombards (en général)
Date d'inscription : 14/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.billevans.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Pascal le Lun 3 Déc 2007 - 20:07

Pour revenir sur la question initiale du jazz et de la Musique Afro-Américaine, quels en sont les personnages clefs , à la fois au niveau des initiateurs et ceux qui sont les plus représentatifs du mouvement ?

Pascal
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 08/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  gaston le Lun 3 Déc 2007 - 20:50

bonne question. et très difficile en raison du problème de la perspective historique qui nous fait privilégier l'immédiat au lointain ( par exemple on peut citer facilement 5 ou 10 films importants de l'année dernière mais on a du mal à établir la même liste pour la décennie 1930/1940 , pourtant les créateurs de cette époque étaient aussi importants sauf à être obnubilé par le crétinisme qu'est la croyance au progressisme en matière d'art) .

les personnages clés, de mon point de vue sont : louis armstrong, lester young, charlie parker, robert johnson, john coltrane, duke ellington et james brown. Bien sur d'autres artistes pourraient figurer dans cette liste subjective mais je pense qu'il est difficile d'en trouver qui aient autant fait bouger la musique.

gaston
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 498
Age : 70
Localisation : tours
Date d'inscription : 05/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://gaspacho-in-the-night.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Pascal le Lun 3 Déc 2007 - 21:10

Si je comprend bien tu rattache les fondements de la musique Soul/Funky directement aux protagonistes du jazz, du moins certains. Et le Blues n'a-t'il pas sa place ? Ainsi que le Gospel...?

Pascal
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 08/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  gaston le Lun 3 Déc 2007 - 21:11

hep et robert johnson c'est un chanteur d'opéra bouffe peut être ?

gaston
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 498
Age : 70
Localisation : tours
Date d'inscription : 05/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://gaspacho-in-the-night.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Pascal le Lun 3 Déc 2007 - 21:14

oops. C'est toi Gaston et c'est moi qui fait les Gaffes.

Pascal
Contaminé
Contaminé

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 08/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et courants : Jazz & Musique Afro-Américaine

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum