Hal Wilner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hal Wilner

Message  Duppy le Sam 27 Juin 2009 - 19:32

Claudes parle du Nino Rota par ailleurs, et ça tombe bien justement j'avais envie de causer des productions de Hal Wilner

[url=https://servimg.com/image_preview.php?i=580&u=11554301][img]https://i85.servimg.com/u/f85/11/55/43/01/thel_t10.jpg[/img][/url]

[b]Hal Wilner - That's The Way I Feel Now - A Tribute To Thelonious Monk (1984 - A&M)[/b]

01 - Thelonious (Bruce Fowler)
02 - Little Rootie Tootie (NRBQ)
03 - Reflections (Steve Kahn & Donald Fagen)
04 - Blue Monk (Doctor John)
05 - Misterioso (The Carla Bley Band)
06 - Pannonica (Barry Harris)
07 - Ba-Lue Bolivar, Ba-Lues-Are (Was Not Was)
08 - Brilliant Corners (Mark Bingham)
09 - Ask Me Now (Steve Lacy)
10 - Monk's Mood (Sharon Freeman)
11 - Four In One (Todd Rundgren)
12 - Functional (Randy Weston)
13 - Evidence (Steve Lacy - Elvin Jones)
14 - Shuffle Boil (John Zorn)
15 - In Walked Bud (Terry Adams)
16 - Criss-Cross (Shockabilly - Eugene Chadbourne)
17 - Jackie-Ing (Mark Bingham)
18 - 'Round Midnight (Joe Jackson)
19 - Friday The 13th (Bobby McFerrin & Bob Dorough)
20 - Work (Chris Spedding - Peter Frampton)
21 - Gallop's Gallop (Steve Lacy)
22 - Bye-Ya - (Steve Slagle - Doctor John)
23 - Bemsha Swing (Steve Lacy - Gil Evans)


Discographie :

1981 : Amarcord Nino Rota
1984 : That's The Way I Feel Now, A Tribute To Thelonious Monk
1985 : Lost In The Stars : The Music Of Kurt Weil
1988 : Stay Awake, a tribute to the classic music of Walt Disney's animated films
1990 : The Call Stalling Project : Music For Warner Bros. Cartoons 1936-1958
1992 : Weird Nightmare : Meditations On Mingus
1998 : Close On Account Of Rabies : Poems & Tales Of Edgar Allan Poe
1998 : Whoops, I'm An Indian


Etonnant bonhomme que ce Hal Wilner ! Grand amateur de musiques de film et de jazz, compositeur et musicien, il va pendant une petite vingtaine d'années produire une série d'albums sur toujours le même principe : regrouper autour d'un thême - compositeur ou cinéma - des musiciens de tout horizon, jazz, pop, rock, soul. Il débute avec Nino Rota, le célèbre compositeur des musiques de film de Fellini, et va ainsi visiter Kurt Weil, Thelonious Monk, Walt Diney, Charles Mingus, et même Edgard Allan Poe (étrange disque avec Iggy Pop, Kim Nordin et Jeff Buckley).
Il produit en 1998 son premier, et seul à ma connaisance, album solo : Whoops I'm an Indian. (si quelqu'un a ça, ça m'intéresse).
Il travaille aussi en parrallèle avec la télévision et le cinéma, et collabore notamment avec Robert Altman sur "Short Cuts".

Ce "That's The Way I Feel Now", cela faisait longtemps que je ne l'avais pas écouté. Je l'avais enregistré sur une cassette au moment de sa sortie, et le cherchait désespérement ces dernières années. A la reécoute, toujours le même plaisir. Tout n'est pas réussi, et mon interprète favori sur ce disque reste encore Steve Lacy, mais j'y ai retrouvé instantanément et dès les premières secondes le souvenir que j'en avais : la jubilation à écouter - et j'imagine à jouer - les thêmes si atypiques de Monk. Ses curiosités aussi : Monk version guitare rock, John Zorn, Joe Jackson, Eugene Chadbourne, Todd Rundgren, Was Not Was...
Le miracle de ce disque, c'est aussi l'homogénéité de l'ensemble. L'effet Monk bien sur.

Duppy
JazzMan
JazzMan

Nombre de messages : 1769
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hal Wilner

Message  Duppy le Sam 27 Juin 2009 - 19:48

[url=https://servimg.com/image_preview.php?i=599&u=11554301][img]https://i85.servimg.com/u/f85/11/55/43/01/weird_10.jpg[/img][/url]

[b]Weird Nightmare : Meditations On Mingus (1992 - Columbia)[/b]

01 - Canon, Pt. 1
02 - Meditations on Integration
03 - Canon, Pt. 2
04 - Jump Monk
05 - Weird Nightmare
06 - Work Song
07 - Self-Portrait in Three Colors
08 - Purple Heart
09 - Tonight at Noon
10 - Gunslinging Bird [If Charlie Parker Were a Gunslinger, There'd Be a]
11 - Weird Nightmare Interlude
12 - Reincarnation of a Lovebird/Haitian Fight Song Montage
13 - Open Letter to Duke
14 - The Shoes of the Fisherman's Wife Are Some Jive Ass Slippers
15 - Oh Lord, Don't Let Them Drop That Atomic Bomb on Me
16 - Eclipse
17 - Pithecanthropus Erectus
18 - Freedom
19 - Weird Nightmare (Reprise)

[quote:9425="Jean-Jacques Birgé"]Weird Nightmare, meditations on Mingus est pour moi une nouvelle petite merveille qui me rappelle le dernier concert d'Un Drame Musical Instantané avec Francis Gorgé... Contrairement à ses habitudes, pour son hommage à Mingus, Willner monte un orchestre fixe composé de Bill Frisell, Art Baron, Don Alias, Greg Cohen, Michael Blair, Gary Lucas, Francis Thumm, accompagnant Elvis Costello, Vernon Reid, Henry Rollins, Charlie Watts, Chuck D, Hubert Selby Jr, Keith Richards, Leonard Cohen, Diamanda Galás, Dr John, Henry Threadgill, Marc Ribot, Geri Allen, Don Byron, Bobby Previte, etc. Ces interminables listes de pointures n'ont pourtant rien du collage. Chaque album est d'une unité merveilleuse tant l'hommage est réel et sincère. L'utilisation des fantastiques instruments d'Harry Partch, entendus ici pour la première fois hors du contexte original, lui confère en plus une tonalité exceptionnelle, percussions envoûtantes, tonalités étranges, timbres inouïs qui fonctionnent parfaitement avec les œuvres d'un des plus grands compositeurs américains, mort il y a 30 ans le 5 janvier 1979, Charles Mingus, dont les textes extraits de son autobiographie Beneath The Underdog (Moins qu'un chien), ouvrage indispensable, justifie une liste de superlatifs, recréation d'une folle énergie.[/quote]

Celui-ci j'avoue avoir un peu de mal à l'apprécier. Non pas que ce soit un mauvais album, loin de là. Mais voilà : le Monk, même version rock, c'est encore du Monk, et c'est jubilatoire. Ce Weird Nightmare est bien une méditation sur Mingus, c'est beau, bien joué, le son est magnifique, les percussions ou cordes sont effectivement envoutantes... Mais... Mingus, celui de chair et de sang me manque. Sa pulsation, sa force, sa frénésie. J'ai envie de dire que cet album manque de sève, de sexe. D'ailleurs, quand Dr John entame un "Oh Lord, Don't Let Them Drop That Atomic Bomb on Me" bluesy et rocailleux à souhait, deux fois sur trois il me sort de la torpeur dans laquelle je m'étais enfoncé. Bon, la piste 15 quand même....

Peut-être que je me suis trompé de saison, et que je dois le ressortir dès les premières brumes automnales...

J'aimerais bien avoir l'avis de quelqu'un d'autre. Claudes ?

Duppy
JazzMan
JazzMan

Nombre de messages : 1769
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum