MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Kalidas le Ven 5 Fév 2010 - 22:57

Vartan ou les autres, que me conseilleriez-vous concernant Gyorgi Ligeti... ?

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Ven 5 Fév 2010 - 23:33

Ligeti c'est un gros morceau de la musique du XX°. Tout dépend à quelle sauce on aime être mangé.
Un de mes compositeurs favoris avec Debussy et Monteverdi et Bartok et Machaut...

C'est un sacré bonhomme, qui ricane de l'homme, de ses horreurs, sans doute très pessimiste et sans illusion. Son histoire peut-être. mais une sacrée pulsion créatrice. Il y a de la matière dans sa musique, de l'emprise, c'est viril.

Il y a ses [b]deux quatuors[/b], [i]Métamorphoses nocturnes[/i] (n° 1) et Quatuor n° 2 que j'aime beaucoup (dans l'interprétation du Quatuor Arditti, leur première version de 1978 pour Wergo)
Ils sont brefs et facile à écouter, le premier en un seul mouvement développe de longues atmosphères angoissantes.
Le deuxième en 5 brefs mouvements s'attache avec virtuosité à explorer les possibilités de timbres offertes par le quatuor. C'est râpeux.

http://www.musicme.com/Gyorgy-Ligeti/albums/Quatuors-A-Cordes-N%C2%B01-Et-2-4010228607925.html


Dernière édition par vartan le Ven 5 Fév 2010 - 23:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Ven 5 Fév 2010 - 23:47

Si on se souvient de son Kubrick, on se rappelle des chants hallucinés du [b]Requiem[/b] et de [b]Lux Aeterna[/b] entendus dans [i]2001[/i].

Des pièces presque insoutenables tellement elle font sans doute appel, pour moi, aux recoins les plus désespérés de l'âme, le puits sans fond de l'abandon, de l'anéantissement.
Il faut se laisser envahir par ces harmonies spectrales. [i]Requiem[/i] le plus terrifiant jamais écrit je pense, hurlant la détresse de n'être plus. [i]Lux aeterna[/i], ce sont les espaces glacés et infinis qui nous attendent. D'une beauté que personne ne peut plus contempler.

Le Requiem ici:
http://www.musicme.com/Gyorgy-Ligeti/albums/Requiem.-Aventures.-Nouvelles-Aventures-4010228604528.html

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/5KWnUlDECwI[/flash]


Lux Aeterna ici: (pas la version la plus top)
http://www.musicme.com/Gyorgy-Ligeti/compilations/Un-Portrait---Lux-Aeterna,-Quatuor-A-Cordes-N%C2%B01,-Continuum,-Passacaille-Hongrois-5099751719120.html

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/JnuAaKiX1sg[/flash]


Dernière édition par vartan le Sam 6 Fév 2010 - 3:08, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Ven 5 Fév 2010 - 23:53

Si on veut s'amuser avec [b]Continuum pour clavecin[/b] (1968)... J'aime bien. Un solo de clavecin pour rire sur presque une seule note, dans une approche spectrale là encore, faire naître des harmoniques particulières provoquées par ces intervalles conjoints et dissonants.
La meilleure interprétation (on ne rit pas): Antoinette Vischner en 68 pour Wergo.

Continuum (avant dernière piste):
http://www.musicme.com/Gyorgy-Ligeti/compilations/Un-Portrait---Lux-Aeterna,-Quatuor-A-Cordes-N%C2%B01,-Continuum,-Passacaille-Hongrois-5099751719120.html

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/XaT_sT4_8yI[/flash]


Dans le même genre expérimental: [b]Volumina pour orgue[/b] (1961-2)
Dernière piste:
http://www.musicme.com/Gyorgy-Ligeti/compilations/Un-Portrait---Lux-Aeterna,-Quatuor-A-Cordes-N%C2%B01,-Continuum,-Passacaille-Hongrois-5099751719120.html


[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/esDkIW6oEBg[/flash]

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/JIuAYSXYlPQ[/flash]


Dernière édition par vartan le Sam 6 Fév 2010 - 3:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Sam 6 Fév 2010 - 0:08

Il a aussi composé de la musique électronique dans ses années d'études en Allemagne ( Cologne étant dans les années 50-60 le lieu de toutes les expérimentations acoustiques où se retrouvèrent, Ligeti mais aussi Boulez, Stockhausen...).

Seules oeuvres de musique électronique humoristiques je pense.

[b]Glissandi[/b] (1957) et [b]Artikulation[/b] (1958)

On comprend leur titre à l'écoute:


Glissandi:

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/SWgxCHjcdZA[/flash]


Artikulation: la vidéo est trop géniale, la partition se déroule au fur et à mesure de l'écoute et elle est Barbapapa

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/71hNl_skTZQ[/flash]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Sam 6 Fév 2010 - 0:25

Si on veut de l'orchestral, il faut goûter [b]Kammerkonzert[/b] (1969) une de mes oeuvres préférées du maître, [b]Ramifications[/b] pour orchestre ou orchestre à cordes (1969 et 1969) et [b]Atmosphères[/b] pour grand orchestre (1961)


[u][i]Atmosphères[/i][/u]:

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/aI0P1NnUFxc[/flash]


[i][u]kammerkonzert[/u][/i] dans la superbe interprétation de l'EIC dirigé par la remarquable Susanna Mälkki à la Cité de la Musique:
En 4 courts mouvements

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/SUClKGBVGqU[/flash]

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/2uVKy9GYwVM[/flash]

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/XcuNOuzP8MA[/flash]

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/OrURp-jJm4c[/flash]


[i][u]Ramifications[/u][/i]:

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/9sWENPaVqR8[/flash]


Dernière édition par vartan le Sam 6 Fév 2010 - 1:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Sam 6 Fév 2010 - 0:39

[img]http://ecx.images-amazon.com/images/I/61BX2SRSMGL._AA240_.jpg[/img]

On doit connaître (au moins de nom)[b]Le Grand macabre[/b], seul opéra pornographique que je connaisse. A écouter une fois, il n'en existe que peu de versions mais c'est quelque chose !

J'en avais fait un commentaire ailleurs, c'est assez poilant:

[spoiler][b]Premier tableau[/b]: la Mort Nekrotzar (personnage masculin) épouvante Piet, l'ivrogne, le bon vivant, lui annonce sa fin, il s'accroche à la puissance érotique du couple fornicateur Amando-Amanda.

D'emblée, Ligeti éclabousse cette scène introductive de tous les moyens de son langage: microtonalité, allusions dodécaphoniques, répétitions de cellules rythmiques et mélodiques, choeurs, mélodies de timbres, musique electronique... Partition très exigeante, orchestre riche en cuivres, bois et percussion, cordes favorisant violoncelles et contrebasses, clavecin. Le discours musical évoque Wozzeck par son polymorphisme, moins par sa construction rigoureuse, des formes qui se succèdent (choral, duo italianisant tonal, déclamation baroquisante, haché des chants weberniens...).

Le ton est celui du grotesque le plus expressioniste mais il évite la vulgarité, le raffinement orchestral et la richesse des motifs lyriques nous plongent dans une ambiance onirique. Onirisme du cauchemar.

[b]Deuxième tableau[/b]: Scène sado-masochiste domestique entre Mescalina (insatiable et ménagère épuisée) et son mari effeminé Astradamors. Il voit dans son telescope la comète qui peut détruire le monde comme l'avait prophétisé Nekrotzar. Celui-ci arrive chevauchant Piet, Mescalina le croit un bon amant, lui ouvre les bras. Il la mord, elle meurt. Astrodamas et Piet se débarassent du corps.

Mélodie continue, récitatifs, quatuor à cordes, orchestre plus léger, angoisse plus présente, accords sombres et flottants comme dans Lux aeterna ou Lontano. Mélancolie profonde. Fin du tableau par un duo de Piet et Astrodamas attendant le Jugement dernier en articulant une sorte de bacchanale aux airs de choral luthérien.


[b]Troisième tableau[/b]: alors que la fin du monde approche, les deux ministres s'insultent le plus grossièrement possible. Le Prince Go-Go, veut manger et menace de congédier ses ministres s'il ne peut s'empiffrer. La révolution gronde, le peuple est effrayé. Chef de la police à l'air de Gestapo, murs qui chuchotent. Ambiance orgiaque et de pouvoir décadent, leprince redevient enfant, Nekrotzar arrive, le peuple l'implore de sauver le monde. Il prend le vin pour du sang humain et s'alcoolise copieusement. Il a l'alcool triste, se lamente sur toutes les horreurs qu'il a commises. Il tent de précipiter la comète sur terre, il est ridiculisé malgré l'aide de Piet et Astrodamors, ne retrouve pas sa faux.

Orchestre très effacé, beaucoup de percussions, les choeurs et les jeux onomatopéïques des voix comme dans Aventures ou chez Berio constituent l'essentiel du tissu musical. La mise en scène est très présente, on est plus au théâtre qu'à l'opéra.

Longue Danse macabre à l'arrivée de Nekrotzar en rythme ternaire, crescendo, aux cordes, basson, clarinette et piccolo auxquels s'ajoutent progressivement percussions, trompettes, piano, déhanchement d'une organisation rythmique complexe, superbe. Evoque parfois le Hindemith de Mathis der mahler.
[b]
Quatrième et dernier tableau[/b] donc!

Il est précédé d'un long interlude dans le plus pur style ligetien, larges accords aigus aux bois et cuivres, clusters, statiques, se modifiant par de légères modulations.
On reste dans le suspens, la fin du monde est-elle survenue?
Ces accords s'enchaînent de plus en plus rapidement. Le climat, d'éthéré et désertique passe par un rythme "cardiaque", les pulsations s'emballent.

Puis le calme de quelques cordes sifflent (harmoniques) et s'installe une atmosphère apaisée et les protagonistes se réveillent, croient le monde mort, pensent être des anges. Nekrotzar constate son impuissance à déclencher l'Apocalypse, Mescalina en fait assomée se réveille, sort de sa tombe. Reconnaît en la Mort son premier mari! On évoque l'inquisition, les chambres à gaz. L'orchestre se réduit aux percussions, au clavecin.

Ici, de multiples clins d'oeil à toute l'histoire de la musique (Monteverdi et la déclamation d'Orfeo, Beethoven et ses quatuors, la musique pour cordes, percussions et celesta de Bartok...).

Tout le monde s'interroge sur l'existence de la mort, la peur qu'elle inspire.

L'opéra s'achève sur une passacaille au cours de laquelle les deux tourtereaux (Amando et Amanda) qui chantent l'amour, le sexe et son rôle de repoussoir devant la mort, dans un passage qui évoque le chant de Ariadne de Strauss:
[i]

Mieux vaut longuement faire l'amour,
et jouir et s'aimer tout un jour,
là, maintenant. Oui, c'est ainsi qu'on arrête
le temps éternel.[/i][/spoiler]


Dernière édition par vartan le Sam 6 Fév 2010 - 3:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Sam 6 Fév 2010 - 0:52

Du piano, on retiendra deux oeuvres importantes, ses [b]Etudes[/b]
Quelques-une ici par Pierre-Laurent Aimard:

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/H5tdK3LfLnE[/flash]

Le très bel [i]Escalier du Diable[/i]

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/hqVfp3mOSzE[/flash]


...et sa [b]Musica ricercata[/b] 11 pièces de complexité croissante, ici la 5° par Aimard:

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/cBdS4FAXIps[/flash]


Dernière édition par vartan le Sam 6 Fév 2010 - 3:16, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Sam 6 Fév 2010 - 1:01

On pourrait encore parler de sa musique vocale, de ses concertos, des pièces pour musique de chambre... Si ça en intéresse... Mais avec tout ça je pense qu'on a le plus marquant du bonhomme, à rajouter [b]Lontano[/b] peut-être.

Sinon, on ne peut pas terminer sans citer le [b]Poème symphonique pour 100 métronome[/b].
Un chef d'oeuvre polyphonique. Une oeuvre exigeante et complexe.
La fin est pathétique

[flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/X8v-uDhcDyg[/flash]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Sam 6 Fév 2010 - 1:47

Globalement, privilégier les disques Wergo qui sont des enregistrements proches de la date de création des oeuvres. Inconvénient, ils sont chers et de plus en plus difficiles à trouver.
Sinon, une ou deux intégrales sont en cours ou inachevées, chez Sony et Teldec.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Kalidas le Sam 6 Fév 2010 - 2:51

MY Goodness !!

Quelle réponse !

Je vais me pencher, d'abord sur une relecture très attentive de ta réponse et de ses éléments discographiques, et vais faiblir peut-être par timidité d'abord vers ses pièces que je qualifierais, selon mes souvenirs un peu 2001nesques, de stellaires....

En tout cas, merci Vartan pour cette aide, commentée de première main (de maître)

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Sam 6 Fév 2010 - 2:54

Oui, d'une main, dans l'autre il y a une Orval.

Si tu aimes ce Ligeti bien raffiné polyphoniquement, essaie les pièces symphoniques [i]Kammerkonzert[/i], [i]Ramifications[/i], et [i][u]Atmosphères[/u][/i] qui faisait aussi partie de la musique du film.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Kalidas le Dim 14 Fév 2010 - 21:04

puissant ce concert pour 100 métronomes...je me sens tout chose..... :

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Mar 16 Fév 2010 - 0:06

Me dis pas que c'est ce que tu préfères !

Ces jazzeux, irrécupérables !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Kalidas le Mar 16 Fév 2010 - 0:29

nobody's perfect

bon vartan,

j'en ai pour des jours à reprendre tout ce post sur Ligeti et à en tirer la substantifique moëlle, mais je répète que tu as fourni un formidable travail....je t'en remercie encore....formidable !!!!!

j'ai participé en 72 à une oeuvre de bério, je tapais sur un couvercle de casserole, avec une centaine d'autres participants disséminés le long d'une crique....jamais su ce que c'était devenu.... en yougoslavie....

j'ai eu comme prof si on peut dire un certain André Almuro, prof à st charles à paris à l'époque, qui officiait également sur france musique et qui m'avait fasciné....par sa puissance à vivre le monde, celui que nous sommes censés de partager et de percevoir de la même façon communément, d'une manière totalement nouvelle....il agissait sur ses élèves comme le révélateur sur un papier photo....

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Kamal le Mar 16 Fév 2010 - 1:21

[quote:cc4a="Kalidas"]puissant ce concert pour 100 métronomes...je me sens tout chose..... : :alien:[/quote]



Le dernier métronome à s'éteindre... était dopé.

Je découvre un monde étrange. Je suis incapable de dire si cela me plait ou me déplait. C'est une musique que je n'ai pas l'habitude d'écouter. Je suis sans repères... C'est comme prendre un roman écrit en chinois. C'est très frustrant.

Kamal
Passionnément
Passionnément

Nombre de messages : 63
Age : 50
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Mar 16 Fév 2010 - 2:19

Je crois que pour Ligeti qui s'intéressait beaucoup à la musique spectrale, il faut se laisser traverser par ces sonorités, l'émotion vient, souvent douloureuse, désespérée, glaçante, l'ironie aussi... Atmosphères ou les oeuvres chorales (Lux aeterna ou le Requiem) ne me semblent pas nécessiter de pré-requis classique particulier. Pour les quatuors non plus. On peut me demander des infos si besoin, la forme musicale, les effectifs instrumentaux...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Mar 16 Fév 2010 - 2:31

[quote:8e44="Kalidas"]
j'en ai pour des jours à reprendre tout ce post sur Ligeti et à en tirer la substantifique moëlle, mais je répète que tu as fourni un formidable travail....je t'en remercie encore....formidable !!!!![/quote]

Merci Kalidas Mais c'est aussi un plaisir pour moi de partager mes connaissances en ce domaine et d'essayer de faire aimer ce répertoire qu'on dit difficile d'accès, ce qui me semble exagéré.

[quote]j'ai participé en 72 à une oeuvre de bério, je tapais sur un couvercle de casserole, avec une centaine d'autres participants disséminés le long d'une crique....jamais su ce que c'était devenu.... en yougoslavie....[/quote]
Les filles aussi étaient à poil ?

[quote]j'ai eu comme prof si on peut dire un certain André Almuro, prof à st charles à paris à l'époque, qui officiait également sur france musique et qui m'avait fasciné....par sa puissance à vivre le monde, celui que nous sommes censés de partager et de percevoir de la même façon communément, d'une manière totalement nouvelle....il agissait sur ses élèves comme le révélateur sur un papier photo....[/quote]

Il est sur a liste des musiciens qui ont participé au groupe de musique expérimentale, le GRM de l'ORTF dirigé par Pierre Schaeffer auquel participa toute l'école de la musique électroacoustique des années 50 et suivantes, celle issue de Cologne. Berio, Sto, Varèse, Xenakis... Des mecs assez frappadingues finalement. Ça n'a pas vraiemnt donné grand chose, mais cette réunion de musiciens fut sans doute féconde dans la mesure où ils purent affirmer leur pensée musicale et se confronter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Kalidas le Mar 16 Fév 2010 - 11:25

quand j'écrivais Luciano Berio, il fallait comprendre Luc Ferrari bien sûr...........

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Kamal le Mar 16 Fév 2010 - 20:56

[quote:427e="vartan"]... il faut se laisser traverser ...[/quote]

Je ne comprends pas cet exercice. Écouter une musique c'est forcément se laisser traverser par les sons au sens propre et figuré. J'ai comme l'impression qu'il y a dans ta phrase une clé d'écoute que j'aimerais saisir.

Kamal
Passionnément
Passionnément

Nombre de messages : 63
Age : 50
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Mar 16 Fév 2010 - 23:18

Comment dire... Si je prends un exemple que je connais bien.

Les fans de classique qui n'aiment que la musique tonale (les fous d'opéra belcantiste par exemple, Donizetti, Bellini... ) sont habitués à [b]privilégier[/b] dans leur écoute l'aspect mélodique de la musique, les fans de musique plus structurée harmoniquement comme Wagner, Richard Strauss, Mahler, Schreker, vont [b]attendre[/b] des modulations harmoniques et chromatiques. Face à un Ligeti, Berio, Webern ils vont entendre une cacophonie parce que leur appareil à écouter ne retrouve pas ces repères auxquels ils sont formés. Il faut rester dans une sorte d'écoute flottante, plus ouvert que d'habitude. C'est le cas pour chaque découverte d'un nouveau genre, style musical de toute façon, mais parfois le rejet est lié à l'incompréhension du langage utilisé.
Je pense, mais pas tout le monde, qu'il faut aussi s'intéresser aux conventions de ces musiques, à la théorie sur laquelle elles s'appient comme pour la musique sérielle par exemple (Schoenberg, Berg et Webern entre autres).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Kamal le Mar 16 Fév 2010 - 23:39

Merci pour ton exposé qui est très clair.

En ce qui me concerne, je ne rejette pas cette forme de musique. Bien au contraire, je suis saisi par la curiosité. Mais, je dois me rendre à une évidence : il me manque l'alphabet.

Kamal
Passionnément
Passionnément

Nombre de messages : 63
Age : 50
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Invité le Mar 16 Fév 2010 - 23:56

Ça peut venir, souvent on part d'une période, qu'elle soit contemporaine, classique ou romantique, baroque, médiévale (on voit de toutes les sectes aussi chez les classiqueux comme chez les jazzeux) et on finit par explorer les berges de ces courants esthétiques. Ce fut mon cas. Deux pôles, musique baroque française (Rameau, Lully, Couperin, Destouche, Mondonville... d'un côté avec un recul progressif dans le temps jusqu'à la musique médiévales (Guillaume de Machaut, Pérotin, Dufay) en passant par Monteverdi et le madrigal italien (d'India, Gesualdo, Marenzio, Strozzi...) dont je suis fou et d'autre part je suis parti de Mahler pour aller vers la musique dodécaphonique, Debussy, Stravinsky, Bartok, Messiaen, Richard Srauss et le contemporain (Ligeti, Takemitsu, Scelsi...). Depuis très peu j'arrive à m'intéresser à la musique romantique (Wagner, Berlioz essentiellement). Ce n'est jamais achevé cette exploration.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MUSIQUE CLASSIQUE et CONTEMPORAINE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum