La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Sam 15 Juin 2013 - 11:26

Un feuilleton de la série [url=http://jazzitude.forumactif.com/t4374-histoires-du-jazz-musiques-et-images-par-patlotch][u]Histoires des jazz en images et musiques[/u][/url]

[i]Avertissement : les liens internet ne sont visibles et ne fonctionnent qu'en se connectant[/i]

Ce fil est consacré à une lignée de guitaristes de jazz qui va de [b]Georges VAN EPS [/b]à [b]Lenny BREAU[/b], qui ont eux-mêmes décrit de leur approche comme pianistique. Naturellement il y en eu d'autres avant (Karl KRESS, les bluesmen...) et depuis (Sid JACOBS, Juampy JUAREZ... ) mais je pose ces deux repères.

VAN EPS parlait de "lap piano" (littéralement [i]piano de genoux[/i]). À une question sur ses influences, BREAU répond :

[color:b6bf=#000000][font:b6bf=Arial]When I first started digging jazz, I listened to a lot of Barney Kessel, Tal Farlow, Johnny Smith and of course Chet Atkins. He's not a jazz guitarist, but he's still the first guitar player I ever heard who really did something to my head. I got my fingers going with the Chet Atkins style of guitar playing. After that I sort of started studying music, using the same approach, but with a jazz style in mind. I feel I owe a lot to Chet Atkins in terms of how I play the guitar, because he opened up a lot of doors to me. Another main influence for me is jazz piano. After about eight years of listening to jazz guitarists I started listening to jazz pianists very seriously. In that area, one of my main influences is Bill Evans. There's something about piano players. They're better schooled or something. Like, usually, a piano player can do the whole thing.  He plays the harmonic structure of the chords as well as the melody. You can learn a lot from listening to piano players, because it seems that they are more involved in musical knowledge, whereas a lot of guitar players who have played in the country bag, or in other bags, haven't even bothered.[/font][/color]
[color:b6bf=#000000][font:b6bf=Arial][i]Source Guitar Player sept 74[/i][/font][/color][color:b6bf=#000000][font:b6bf=Arial][b] [url=http://www.gould68.freeserve.co.uk/Breau/breau4.html]Lenny Breau interview[/url][/b][/font][/color]

Il s'agit de techniques permettant de jouer simultanément les basses, les accords et la mélodie, ceci dans une approche jazz. Le plus connu dans ce style est [b]Joe PASS[/b]. A priori des techniques propices au solo intégral, du moins à des situations sans basse ou contrebasse. On verra qu'elles peuvent néanmoins être utilisées plus largement, en accompagnement (ex [b][url=http://www.youtube.com/watch?v=jAoABuJS1MA]P[/url]a[url=http://www.youtube.com/watch?v=jAoABuJS1MA]ss Fitzgerald[/url][/b]... ) ou en solo de guitare accompagné ([url=http://www.youtube.com/watch?v=QyQxDheUVE0][b]Steve HERBERMAN[/b][/url]). Kurt ROSENWINKEL fut d'abord pianiste et revendique l'influence de Van Eps comme du pianiste Bud Powell.

Il sera aussi question de [b]Jimmy WYBLE[/b], un guitariste moins connu en France, mais dont l'influence au-delà du jazz fut déterminante dans le dernier tiers du 20ème siècle, par son enseignement au [i]Guitar Institute of technology[/i], avec Howard ROBERTS. Partenaire de Red Norvo, Benny Goodman, Sinatra, élève de Jimmy Giuffre et Laurindo ALMEIDA..., il invente dans les années 60 une approche de la guitare en CONTREPOINT, dont on trouve les fondements dans [font:b6bf=arial, sans-serif][b]"Art of Two Line Improvisation"[/b]. [/font]Sa technique de main droite est originale, mais différente de celle du classique, j'y reviendrai. Il est entendu que ces techniques supposent un jeu avec les doigts de la main droite, 4 ou 5, ou une technique [i]hybride[/i] médiator + 3 doigts. [url=http://www.davidoakesguitar.com/jimmyTribute.php][b]Tribute to Jimmy Wyble[/b][/url] (Partitions...) [url=http://www.youtube.com/watch?v=10o8Y-DW_Pc][b]Jimmy Wyble à 85 ans[/b][/url] (vidéo)

Je ne manquerai pas d'évoquer [b]Tuck ANDRESS[/b] du duo Tuck & Patty [url=http://www.tuckandpatti.com/pick-finger_tech.html][b]Pick &Fingerstyle Technique[/b][/url] (un article très complet sur la question)

Enfin et particulièrement pour les formes et séries d'accords utilisées dans ce style, je ferai référence à un autre pédagogue incontournable : [b]Teddy GREENE[/b], dont le site mémoire regorge d'informations. [url=http://www.tedgreene.com/teaching/default.asp][b]Lessons as given at his Students[/b][/url]

Autant que possible, je donnerai des liens, vidéos, descriptions techniques, partitions...

Parallèlement j'ouvrirai dans la rubrique [i]"Votre pratique instrumentale"[/i] un fil concernant la façon dont je fais ma sauce avec tout ça, du moins comment j'essaye...


Dernière édition par Patlotch le Lun 16 Sep 2013 - 22:34, édité 15 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Dim 16 Juin 2013 - 11:28

Avant [b]Georges VAN EPS[/b]

Quelques exemples de ce style de guitare avant l'arrivée de la fée électrique (Charlie Christian...). Je m'en tiens à des solos, plus clairs à entendre que les duos de guitares (Kress Eddie Lang, Kress McDonough...), et naturellement à des enregistrements d'époque.

[b]EDDIE LANG[/b]


[center][b][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/MQjSf4nxP7Q[/flash]
[/b][/center]


[b]KARL KRESS[/b]



[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/JJD-jdU6DTw[/flash][/center]

[left][b]DICK McDONOUGH [/b](+ contrebasse)[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/gEKs9S2Hts8[/flash][/center]

Disons que c'est l'origine la plus "jazz", une autre étant les guitaristes de blues ("acoustique") qui évoquent le piano stride - post ci-dessous - Il me semble qu'un différence technique est que les premiers utilisent tout le manche de la guitare, alors que les bluesmen jouent souvent en première position, avec cordes à vide et accordages particuliers, bref une source de ce qu'on appellera plus tard le "picking" (Atkins, Dadi...). Comme toujours dans le jazz, se confrontent ou se mélangent des approches "savantes" et d'autres plus "rustiques", mais les deux peuvent être virtuoses. Pour la guitare, on peut considérer qu'elles atteignent un sommet de confluence avec Lenny BREAU.


Dernière édition par Patlotch le Dim 16 Juin 2013 - 15:26, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Dim 16 Juin 2013 - 13:25

[b]'STRIDE' GUITAR[/b]

[color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Cette appellation est simplificatrice, mais renvoie à ce style de piano. Un petit texte de l'excellent [b]Doug WAMBLE[/b] résume assez bien la question... évoquant les bluesmen Robert Johnson, Son House, Gary Davis, mais aussi Joe Pass, Tuck Andress, Charlie Hunter... Il comporte des exemples + ou - simples avec pistes audio, partitions et tablatures [/font][/color][url=http://www.premierguitar.com/Magazine/Issue/2011/May/Fingerstyle_Workout_Exploring_Stride_Guitar.aspx][b]Fingerstyle Workout: Exploring Stride Guitar[/b][/url]

[color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Je ne m'attarde pas sur ce style qui a davantage sa place dans la rubrique BLUES. Nombres d'exemples d'époques ou plus récents. L'idée est de considérer un style de guitare avec basses, accords et parfois mélodie...[/font][/color]


[color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][b]ROBERT JOHNSON[/b] (le solo guitare commence vers 1'48")[/font][/color]


[center][color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/82yNxiF-T4A[/flash]
[/font][/color][/center]


[color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][b]SON HOUSE[/b][/font][/color]


[center][color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/NdgrQoZHnNY[/flash]
[/font][/color][/center]


[color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][b]Rev. GARY DAVIS [/b]pour ceux qui ont rêvé de jouer à l'aveugle... Noter comme il démanche...[/font][/color]


[center][color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/CGDZdy8lDmc[/flash]
[/font][/color][/center]


[color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][b]BIG BILL BROONZY[/b], un de ses instrumentaux, [i]Guitar Shuffle[/i]. La version video est shuntée mais passionnante pour les doigtés (et désolé, "video invalide")[/font][/color]


[center][color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][url=http://www.dailymotion.com/playlist/x1cp3_swingyblues_big-bill-broonzy/1#video=xuv5m]http://www.dailymotion.com/playlist/x1cp3_swingyblues_big-bill-broonzy/1#video=xuv5m[/url]
[/font][/color][/center]




[color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]... la version audio est complète[/font][/color]


[center][color:29a1=#111111][font:29a1=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/I1Q0qqNwee0[/flash]
[/font][/color][/center]


Dernière édition par Patlotch le Mar 18 Juin 2013 - 7:58, édité 5 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Dim 16 Juin 2013 - 14:18

[left][b]Georges VAN EPS[/b][/left]

[left]Je l'ai posé comme jalon de cette histoire, parce qu'avec lui, plusieurs choses changent relativement aux précédents : [b]guitare[i] électrique[/i], 7ème corde grave, doigtés[/b], plus le projet explicite de jouer comme un pianiste (lap's piano). Sauf erreur, [i]Epiphone[/i], le grand concurrent de [i]Gibson[/i], lui adapte en 1938 un manche 7 cordes sur une [i]Archtop Hollowbody Deluxe[/i] de 1931. Il accordait la 7ème en LA pour doubler la 5ème à l'octave inférieure sur la même frette, mais perdait ainsi l'intervalle de quarte entre cordes, donc les doigtés de gammes et intervalles habituels (j'y reviendrai).[/left]

[center][img]http://3.bp.blogspot.com/_p6Vz1M71OX8/SaLRm4H_9OI/AAAAAAAAAJ0/miWISkG_GXs/s400/george-van-eps-7-string-guitarist.jpg[/img][/center]
[center][b][url=http://georgevaneps.blogspot.fr/2009/02/george-van-eps-pioneered-7-string.html][/url][url=http://georgevaneps.blogspot.fr/2009/02/george-van-eps-pioneered-7-string.htm]George Van Eps Pioneered 7-String Guitars in 1938 with His Epiphone Deluxe Archtop Guitar[/url][/b][/center]

[left]Une video le montrant en solo[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/cfTtjBpIE5E[/flash][/center]

[left]On en trouve d'autres, en compagnie de son disciple Howard ALDEN, ici : [url=http://georgevaneps.blogspot.fr][b]George Van Eps & Howard Alden Night and Day[/b][/url][/left]

[left][b]Le système VAN EPS[/b][/left]

Sa technique est largement développée dans son ouvrage en trois tomes désormais classique, [url=http://books.google.fr/books/about/Harmonic_mechanisms_for_guitar_vol_1.html?id=Ylequ1IZhgIC&redir_esc=y][b]Harmonic mechanisms for guitar[/b][/url], trois pavés de 3 à 400 pages, les partitions étant manuscrites, sans tablatures (comme Jimmy WYBLES, il y était opposé, sans doute en raison des nombreuses possibilités de doigtés à exploiter pour tel passage, tel intervalle, tel accord). 

Je n'ai que les deux premiers, jamais travaillés exhaustivement, mais j'en possède le principe sur le bout des doigts, pour ainsi dire... Une particularité est qu'il s'appuie sur [i][b]un système d'intervalles et triades[/b][/i], ouvertes ou fermées (cad en pratique ~~ avec ou sans saut de cordes), à partir desquels entre autres un Pierre-Jean GAUCHER développera son style ("[i]Des intervalles aux triades[/i]", Birdland, 1998).
On a donc affaire à une construction de l'harmonie par les intervalles et triades, à laquelle s'ajoute, à partir de la note basse, de la note aiguë ou de l'intermédiaire, soit vers le haut, soit vers le bas, des morceaux de gammes qui permettent de relier ces éléments entre eux. 

Formulé autrement, cette technique permet, à partir d'une intervalle (deux notes jouées simultanément) d'avoir une note soutenue pendant qu'on développe un trait mélodique soit vers le haut, soit vers le bas, soit entre les deux.

C'est la base du système qui permet à Van EPS de jouer simultanément basses, harmonie et mélodie.

J'insiste sur cet aspect. On le verra, ni Joe PASS ni Jimmy WYBLE ne fonctionnent comme ça, du moins pas systématiquement ni exclusivement. En ce qui me concerne, ayant appris la guitare jazz avec Pierre CULLAZ, et d'emblée "ses" deux ou trois séries d'accords à quatre sons (comportant tierce, quinte, sixte ou septième) et leurs renversements ou enrichissements sans quinte, je n'ai pas pu revenir à ce système Van Eps. J'en ai adapté le principe, jusqu'à découvrir l'an dernier Jimmy WYBLE, qui me permettait de faire la jonction, en même temps que d'autres séries d'accords décrites par Ted GREENE (liens plus haut, j'y reviendrai).

[b]Positions de gammes et positions d'accords[/b]

J'ouvre une parenthèse sur une question technique en relation avec l'histoire, l'évolution de la guitare de jazz. 

Avant l'arrivée des guitares électrifiées (niveau sonore relativement à l'orchestre, à un sax...), avant Charlie CHRISTIAN et Django REINHARDT, on peut dire que le jeu mélodique, en [i]single notes[/i], n'était pas aussi développé, et surtout qu'il était davantage fondé sur des positions d'accords (ou leurs renversements) que sur des doigtés de[i] gammes en positions[/i] (les gammes 'de' Segovia, celles 'de' Cullaz etc.).
Les gammes en position, cad sans déplacer la main dans le sens du manche, faciliteront, pour le pire et le meilleur, l'apprentissage de l'improvisation par les "modes" correspondant à tels accords. Bucky PIZARRELLI (une référence pour la "seven Strings' guitar") parle de cette évolution, lui-même appartenant plutôt à la vieille école, sans parler de son étude de la guitare classique.

À mon sens, l'approche '[i]autour des positions d'accords[/i]', est plus propice à l'insertion d'accords dans le jeu mélodique, que l'apprentissage de gammes [i]séparé[/i] de l'apprentissage d'accords. Il n'est donc pas étonnant de voir un [b]Kurt ROSENWINCKEL[/b] ponctuer facilement ses solos d'harmonies, qu'il a sous les doigts en disciple de Van Eps. Dans le genre aussi, le merveilleux [url=http://www.jazzguitarlessons.net/ed-bickert.html][b]Ed BICKERT[/b][/url]...

[left]L'influence de Van EPS est aussi considérable que celle de Charlie CHRISTIAN, mais elle se fait souvent plus discrète parce que rarement utilisée de façon complète, par exemple pour des passages en intervalles joués en [i]double stroke[/i] (deux notes simultanément) avec lien mélodique, technique utilisée bien au-delà du jazz...[/left]


Dernière édition par Patlotch le Ven 21 Juin 2013 - 9:30, édité 7 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Dim 16 Juin 2013 - 15:53

[b]Jimmy WYBLE[/b]

Ce guitariste est curieusement occulté des histoires du jazz (il ne figure pas dans [i]Le nouveau dictionnaire du jazz[/i] de Carles, Clergeat, Comolli, il est très peu référencé dans les histoires de la guitare de jazz). Je pense que cela tient au fait qu'il ne s'est pas exprimé dans ce seul courant musical, et que depuis la fin des années soixante, il se consacre davantage à la pédagogie, [i]guitariste pour guitariste[/i], comme on dit... Il avait quand même "le niveau" pour entrer chez Benny Goodman ou accompagner Sinatra...

Il est sans doute plus connu dans le genre [i]country, western swing,[/i] dès les années 40, avant d'entrer chez Red Norvo (où il succède à Tal Farlow et Barney Kessel). Quelque chose se recoupe avec l'influence de ce style dans le rock (ex Chuck BERRY).

Néanmoins, tous ces guitaristes se connaissaient, parfois se fréquentaient (Van EPS, Chet ATKINS, Lenny BREAU, Ted GREENE...) ou jouaient ensemble pour des shows télévisés.

Avec le trio de Red NORVO (souvent des tempos ultra-rapides), dans un film, alors qu'il joue ici au médiator, et n'a pas encore inventé sa technique contrapuntique de deux lignes improvisées simultanément. À en juger par cet extrait de film, il est assez proche de Barney Kessel, qui l'invitera pour un disque de son quartet,[i] Swing Guitars[/i]. C'est la façon typique à l'époque de jouer les accords au médiator, vers le haut ou le bas suivant le son requis.

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/_XmG3lnSLr0[/flash][/center]

[left]Il regroupera au début des 50' un quintet avec accordéon, et y reviendra dans un enregistrement de 1977[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/wN8J4hFhbMc[/flash][/center]

À noter qu'il utilise au début du morceau la technique d'improvisation à deux voies qu'il a inventée, avant l'entrée de l'orchestre, où il semble se débrouiller [i]assez bien[/i] en "single notes" au médiator. À noter aussi son sens harmonique avancé, puisqu'il "inventera" une forme de gamme quasi-diminuée avant la lettre, assez proche des modes altérés "officiels" dans la pédagogie du jazz.

[b][url=http://www.amazon.fr/Art-Line-Improvisation-Jimmy-Wyble/dp/0786645253]L'art de l'improvisation à deux voies'[/url][/b]

Passons aux choses sérieuses :? en revenant à notre sujet. Wyble développe à partir de la fin des années 60 une technique guitaristique d'improvisation à deux voies, et écrit nombre d'[i]études [/i]alors publiées dans deux recueils


                                     [img]http://ecx.images-amazon.com/images/I/51PLrrL5FDL._.jpg[/img]

[url=http://ecx.images-amazon.com/images/I/510cSy4bk8L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_.jpg]http://ecx.images-amazon.com/images/I/510cSy4bk8L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_.jpg[/url]

                                     [img]http://ecx.images-amazon.com/images/I/510cSy4bk8L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_.jpg[/img]


Nombre de ces études sont aujourd'hui accessibles (gratuitement) en ligne, grâce aux soins de son disciple David OAKES. Sur la page qu'il consacre à son maître, on trouve des exercices simples ou complexes conduisant progressivement à assimiler ce style. Les exemples sont pour la plupart en partitions, pistes audio. On trouve également sur le net nombre de vidéos pédagogiques (Sid JACOB...) ou de guitaristes, souvent classiques, interprétant ces études. [b][url=http://www.davidoakesguitar.com/jimmyTribute.php]Fouiller...[/url][/b]

[b]Quelques apports essentiels de Wyble à la technique de guitare[/b]

Je suis loin d'avoir fait le tour de ce que Wyble place dans ses études, donc pas compétent pour en parler de façon exhaustive. À la question de savoir comment utiliser ses trucs, il répondait lui-même de les apprendre, que peu à peu ils viendraient enrichir le jeu. C'est très très ouvert, et ne se limite pas à ce qu'il en faisait lui-même, qui peut paraître à certains décevants (dans les vidéos, il a 85 ans...).

Je vais à l'essentiel, avec des trucs dont j'essaye de me servir dans le principe, pas forcément dans la forme. On trouve naturellement les gammes en intervalles avec des développements harmoniques, un peu comme chez Van Eps, et qui ne leur sont pas propres (on trouve ça en classique). 

La principale différence avec Van Eps, c'est qu'une des techniques de Wyble consiste à partir des accords de quatre sons, doigtés main gauche avec quatre doigts (presque jamais de barrés), et joués main droite avec quatre doigts (p i a m). Disons les accords bien connus dans le jazz, soit sur quatre cordes consécutives (sets 6543, 5432, 4321), soit avec un saut dans le grave, type bossa (6x543, 5x321). Naturellement, avec la sept cordes s'ajoute pour ces séries 7654 et 7x543. Le principe peut évidemment être étendu à d'autres sets, j'y reviendrai. Le but est d'avoir [i]un maximum d'indépendance entre les doigts[/i] main droite comme main gauche, et de pouvoir jouer simultanément ou alternativement toutes parties de ces accords.

Un point commun est qu'ils indiquent les deux manières d'introduire des notes de passage entre deux intervalles, triades ou accords : diatonique en suivant la tonalité environnante, ou chromatique... comme dans la construction d'une ligne de basse.

Une des manières, partant d'un accord de quatre sons disons sur le set 4321, et de jouer séparément les doubles cordes 4x2x (avec pouce et majeur droits), et x3x1 (avec index et auriculaire). Avec une technique "cinq doigts main droite", on bénéficie de possibilités multipliées, par exemple sans le pouce sur des accords dans les cordes aiguës, libérant le pouce pour les basses tout en conservant le jeu contrapuntique. C'est à dire qu'on développe, quand on peut le maîtriser musicalement, un contrepoint à trois voies, ou du moins, un jeu basse accord mélodie plus complet et souple que d'autres approches plus connues des guitaristes de jazz [je tâcherai d'indiquer les exercices relatifs sur le site de D. Oakes, mais qui ça intéresse peut le trouver facilement].

Une approche simple de cette technique contrapuntique est donnée par le Suisse Claude VOIT, en deux pages : [b][url=http://claudevoit.ch/polyrythm_fr.htm]Poly-rythmes pour la guitare[/url][/b] où se reconnaîtront les familiers des solfèges indépendance/polyrythmie de d'Agostini.

Naturellement (ce que Voit ne dit pas), selon ce qu'on joue, et notamment des triolets, l'alternance des doigts droits se trouve inversée. Au lieu des groupes pm (pouce/majeur) et ia, on a pa et im... Ce qui suppose de travailler les deux... le mieux étant de commencer cordes à vide. Même chose avec cinq doigts, la difficulté étant de développer l'auriculaire (pinky). Pour ça, excellente méthode, jazz ou classique, que celle de [b][url=http://www.boosey.com/shop/prod/Right-Hand-Studies-For-Five-Fingers/2046935]Charles POSTELWATE, Right-Hand Studies for five fingers[/url][/b]


[center]:study:[/center]


Dernière édition par Patlotch le Ven 21 Juin 2013 - 9:38, édité 7 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Josselin le Dim 16 Juin 2013 - 17:07

Hello Pat

J'ai parcouru le fil mais je n'ai pas vu le nom de [b]Stanley Jordan[/b]. Dans l'approche pianistique de la guitare il n'était pas mal du tout lui non plus, même si je ne crois pas qu'il ait défini son jeu comme tel quelque part.
Peut être un peu trop "gentil", je ne sais pas, ça fait très longtemps que je n'ai pas écouté, mais j'avais été très étonné par sa manière de jouer à l'époque.

Quoiqu'il en soit, mille mercis pour ce fil qui offre pas mal de découvertes fort sympathiques !

Josselin
Ad' ministre batteur
Ad' ministre batteur

Nombre de messages : 1113
Age : 36
Date d'inscription : 03/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Dim 16 Juin 2013 - 17:19

Merci de ta remarque, Joss. À vrai dire, je m'en tiendrai dans ce fil à des guitaristes qui n'utilisent pas le [b]taping[/b], parmi lesquels Stanley JORDAN est un monstre, dans le jazz. 

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/B_hzWGp009U[/flash][/center]

Tu as raison, cette technique est encore plus pianistique[i] techniquement.[/i] Le mot ici vaut plus [i]musicalement[/i], comme l'explique Lenny BREAU. La technique de taping permet de développer quelque chose de proprement guitaristique, avec des possibilités inouïes mais je pense injouables sur un clavier. Je l'ai essayée sur une basse 6 cordes accordée en guitare une octave en dessous, mais j'ai abandonné faute d'obstination... et je connais assez mal les tapingeurs ultra-rapides (Steve VAI...). Si quelqu'un peut ouvrir un fil et en dire davantage...

J'ai souhaité faire une synthèse de la question, parce qu'on en trouve difficilement, même sur les sites de guitaristes, même sur les forums américains de guitare. Par ailleurs, certains liens que je donne sont des mines d'or, alors n'hésitez pas à les faire connaître à vos amis guitaristes.

Bon, à part ça, je me suis lancé dans un monologue qui fait un peu feuilleton improvisé en solo (je pensais t'envoyer un MP), mais faut pas que ça empêche les commentaires, rectifications ou critiques. Exemple quand je confond l'annuaire et l'auriculaire, comme plus haut...


[center]:colors: [/center]


Dernière édition par Patlotch le Ven 21 Juin 2013 - 9:39, édité 3 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Dim 16 Juin 2013 - 18:44

[b]Jimmy WYBLE's two lines improvisation [/b](suite)

Quelques exemples éclairant ce qui précède :

- Le principe partant d'un accord sur quatre cordes consécutives est expliqué clairement ici, avec diagramme, partition et doigtés

[b][url=http://www.davidoakesguitar.com/pdf/two_line_primer.pdf]Two Lines Primer[/url] [/b]David Oakes

La page ci-dessous développe le traitement en contrepoint des gammes et arpèges, ça commence très simplement...

[b][url=http://www.davidoakesguitar.com/pdf/Contrapuntal_Scales.pdf]A Lesson on Contrapuntal Scales and Arpeggios[/url] [/b]id.

- Le traitement d'une gamme d'accords avec basse détachée selon le principe évoqué pm ia :

[b][url=http://www.davidoakesguitar.com/pdf/Jimmy_Wyble_Lesson.pdf]A Lesson from Jimmy Wyble[/url][/b]

Noter que Wyble a donné cette leçon au [i]Musicians Institute[/i] en 2008, à 86 ans !

- Sans aller plus loin voici une explication de l'étude 1 où l'on retrouve ces techniques, et d'autres...

[url=http://www.davidoakesguitar.com/pdf/Etude_1_synopsis.pdf][b]A Synopsis of Etude #1[/b][/url] David Oakes [url=http://www.davidoakesguitar.com/etude1SoundFiles.php][b]Piste audio[/b][/url] 

- Pour terminer ce post, quelques principes de contrepoint pour guitare électrique ou classique antérieurs à la publication du livre, basé sur les gammes diminuées ou altérées, le doigt-pivot, les déplacements d'octave, enchaînements d'accords selon ce principe...

[b][url=http://www.davidoakesguitar.com/pdf/Contrapuntal_Concepts.pdf]Contrapuntal Concepts for electric and classical Guitarists[/url][/b]

[center][b][i]"Remember 4 notes - four fingers in both the right and left hands"[/i][/b][/center]
[center]


[b][i]:salut:
[/i][/b][/center]


Dernière édition par Patlotch le Mar 18 Juin 2013 - 8:13, édité 2 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Dim 16 Juin 2013 - 20:30

Ce qui suit est davantage liée à la façon dont je tente d'utiliser ce matériel, dans la mesure où il faut faire des choix, sinon risquer de s'y noyer (je consacrerai ultérieurement des posts de ce fil à Joe PASS, Lenny BREAU, et quelques continuateurs actuels de Van EPS  / Jimmy WYBLE).

Ce que j'ai retenu de déterminant chez Wybles, c'est le fait d'utiliser deux doigts pour chacune des deux voies en contrepoints. Corollaire, [b]on utilise toujours deux doigts pour la voie la plus grave[/b], donc éventuellement pour la [b]ligne de basse[/b]. Si on joue à cinq doigts main droite, il en reste trois pour accords et mélodie...

Ce n'est pas le cas dans la technique classique (du moins la plus fréquente et hors morceaux particuliers, à mon peu de connaissances), puisque le plus souvent, [i]seul le pouce est utilisé, et c'est aussi le cas chez la plupart des guitaristes de jazz s'exprimant en solo intégral[/i]. L'exception de la technique hybride (médiator entre pouce et index, 2 ou 3 autres doigts pour le reste) s'y ramène, avec l'avantage de l'aller et retour, mais difficile à maîtriser sur les basses avec accords.

Cette innovation de Wyble ouvre des portes non seulement au contrepoint, mais à toute technique ligne de basse + accords et mélodie.

Pour ma part, c'est avec [b]Ted GREENE[/b] que j'en ai découvert une potentialité, non qu'il l'utilise lui-même mais par son travail de classement de toutes les séries d'accords possibles sur une guitare, [url=http://www.tedgreene.com/teaching/v_system.asp][b]le V-system[/b][/url], ou V signifie [i]Voicing[/i] ou [i]Voicing Group. [/i]J'en ai retenu, au-delà des séries évoquées bien connues, deux ou trois autres intéressantes à traiter "à la Wyble". C'est l'objet du post suivant.

Je signale que Ted Greene s'est aussi intéressé au contrepoint. Il a consacré de nombreuses pages au [b][url=http://www.tedgreene.com/teaching/baroque.asp]contrepoint baroque ou néo-baroque[/url][/b] sur la guitare.

Je termine ce post avec un Medley de standards de 10 mn par TED GREENE sur sa Telecaster à faire frémir les inconditionnels de Archtop Guitar Jazz, mais quel son, et bonjour l'environnement...

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/8ZENkj7C7Bw[/flash][/center]

[left]Je laisse donc apprécier toutes les techniques que Greene utilisait en solo de guitare. Si j'en ai le loisir, j'y reviendrai peut-être... Mon objet n'est pas de traiter, par exemple, les [i]chords melodys[/i], utilisés aussi par nombre de guitaristes en accompagnement avec basse, ou en solo accompagné (ne serait-ce que Wes Montgomery...).[/left]

[center]:scratch: [/center]


Dernière édition par Patlotch le Ven 21 Juin 2013 - 9:42, édité 2 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Dim 16 Juin 2013 - 21:18

[b]Ted GREENE[/b] (suite)

Impossible d'en parler de façon complète, et ce n'est pas le sujet. Je concentre cette intervention sur l'utilisation de quelques séries répertoriées par Greene dans son [i]V-System[/i], au-delà des précédentes évoquées, qui y figurent également. Je reconnais focaliser sur ce que j'ai retenu. Je reviendrai ultérieurement sur Joe PASS, Lenny BREAU et les continuateurs contemporains de Van EPS / Jimmy WYBLE.

Quelques remarques préalables : 

1) La plupart des accords rangés en séries logiques par Greene étaient connus avant lui. Il a systématisé d'une part les renversements par sets de cordes, indiqué d'autre part comment l'on passe d'une série à l'autre, ce qui intéresse la technique dont je parle, la vision et la connaissance immédiate des accords possibles sous les doigts.

2) Greene, la plupart du temps, n'utilisait ni les partitions ni les tablatures, mais des [i]diagrammes[/i] figurant les accords sur la guitare, avec le cas échéant toute une symbolique de signes pour indiquer les déplacements de notes et leur ordre... C'est aussi pratique que parfois lourd. Dans le cas de Greene, l'inconvénient rencontré (déjà dans son bouquin des années 70 [i]Chords Chemistry[/i], qu'il a dépassé par la suite), c'est qu'avec sa Telecaster, il doigte souvent très haut (côté chevallet) sur le manche des accords jouables de préférence plus près de la tête sur une guitare à caisse, ArchTop, classique... Il faut donc trouver les équivalents de ses enchaînements sur d'autres set de cordes. Selon la guitare utilisée, il y va du son notamment du sustain, qui est capital quand on joue dans ce style. Sur une solidbody, on a moins de problème de sustain en montant sur le manche, et inversement sur une archtop; c'est aussi un problème de cordes et de micros.

3) On peut toujours reconstituer un accord d'une série à partir du même d'une autre série. C'est ce que font couramment tous les guitaristes utilisant un grand barré et ne jouant que certaines cordes avec saut ou pas, du fait d'octaves répétées. Encore faut-il s'assurer qu'on a bien constitué un accord de quatre sons complet de type 1 3 5 7 (c'est pas obligatoire, mais dans la logique de ce dont je parle).

Pour comprendre la logique du V-system, il faut s'y plonger soi-même, et toutes les explications sont fournies sur sa genèse... Ces éléments ne sont pas indispensables dans le cadre présent.

J'indique la correspondance dans le V-System des séries évoquées précédemment, et les quelques autres séries que je trouve fécondes (parmi 13 !) dans le contexte de ce fil (ce n'est pas exclusif).

La [b][url=http://www.tedgreene.com/teaching/v_system_V1.asp]série V 1[/url][/b] correspond à l'empilement par tierces, type piano, 1 3 5 7 ou do mi sol si et renversements. Elle est bien connue pour être la base du jeu de Johnny SMITH dans [i]Moonlight on Vermont[/i]... Elle a l'avantage de sonner très 'piano' (sans basse) mais l'inconvénient de positions ou renversements difficiles ou impossibles à jouer sur une guitare. 

Greene donne les réalisations pour les trois sets de cordes (guitare 6 cordes), voici [url=http://www.tedgreene.com/images/lessons/v_system/V-1_SevenBasicQualitiesAndSysInversions.TopSet.pdf]'le top'[/url] (cordes les plus aiguës)

La [b][url=http://www.tedgreene.com/teaching/v_system_V2.asp]série V 2[/url][/b] correspond aux accords sur quatre cordes consécutives dont j'ai parlé, couramment utilisée en jazz

[url=http://www.tedgreene.com/images/lessons/v_system/V2_SevenBasicQualitiesAndTheirSysInversions_MiddleSet.pdf]Réalisation pour le set de cordes intermédiaire 5432[/url] (guitare 6 cordes)

La [b][url=http://www.tedgreene.com/teaching/v_system_V4.asp]série V 4[/url][/b] correspond à celle dite plus haut "basse détachée", elle est couramment utilisée en bossa-nova (façon jazzeux) et accompagnement guitare sans bassiste.

[url=http://www.tedgreene.com/images/lessons/v_system/V4_SevenBasicQualitiesAndSysInversions_BottomSet_1989-10-03.pdf]Réalisation sur le set du bas (6x543)[/url]

[b]Parenthèse sur les types d'accords à quatre sons[/b]

Greene en répertorie 43, dont XM7 Xm7 X7 Xm7b5 X6 Xm6 Xdim7 XmM7 etc.
[b][url=http://www.tedgreene.com/images/lessons/v_system/14_The_43_Four-Note_Qualities.pdf]The 43 Four-Notes Qualities[/url][/b]

Les séries ne présentent bien sûr pas la réalisation de toutes ces "qualités" pour une fondamentale donnée... Une fois compris comment ça marche, on les (re)constitue soi-même, ce qui est préférable pour jongler avec les degrés d'accord sur le manche, savoir où est la quinte, la tierce, la septième dans tel renversement. À moins d'une oreille harmonique et mélodique infaillible, cette connaissance s'avère indispensable dans l'approche dont je parle.

La [b][url=http://www.tedgreene.com/teaching/v_system_V5.asp]série V 5[/url][/b] est passionnante pour un jeu solo à la Wyble, parce qu'elle comporte deux notes "graves" séparées de deux notes "aiguës. Sur la 6 cordes elle se joue soit 65x32 soit 54x21. Sur une 7 cordes s'ajoute le set 76x54. En fait une note de la série V 2 est déplacée d'une octave vers le bas.

[url=http://www.tedgreene.com/images/lessons/v_system/V-5_SevenBasicQualitiesAndSysInversions_1990-01-06_1990-01-03.pdf]Réalisation sets haut et bas[/url] guitare 6 cordes

Cette série d'accords, qui sonnent très richement en eux-mêmes, a l'avantage, si l'on évite les plus aiguës, de fournir deux points d'appui à la constitution de lignes de basses, pendant que le voicing de deux notes plus haut permet de compléter l'harmonie et/ou de jouer la mélodie sur cette ligne. C'est une utilisation de la technique de Wyble que celui-ci ne signale pas à ma connaissance. C'est d'autre part une autre manière de construire des Walking de guitare basse+ accord que les plus couramment utilisées, donc d'éviter de tomber toujours dans les mêmes plans. Pour dire juste, c'est une autre façon de les concevoir, une autre vision... mais tous les chemins mènent à Rome.

Les [b][url=http://www.tedgreene.com/images/lessons/v_system/V-6_Seven_Basic_QualitiesAndSysInversions-1987-11-26.pdf]séries V 6[/url] et [url=http://www.tedgreene.com/images/lessons/v_system/V-7_SevenBasicQualitiesAndSysInversions,1989-07-27.pdf]V 7[/url][/b] correspondent aux mêmes étagements que V 1 et V 2, dont la note la plus basse serait baissée d'une octave. On a un saut de deux cordes consécutives, celle de LA et RÉ sur une 6 cordes. Accords d'amplitude très large donc, tout indiqués pour le jeu en solo sans basse. Je me contente de donner les réalisations

La [b]série V 10[/b] possède le même intérêt que la série V 5, à la différence près qu'elle a une plus grande amplitude, et un saut de 2 cordes consécutives, celles du milieu sur une 6 cordes, set 65xx21. Sur la 7 cordes s'ajoute 76xx32.

On peut ajouter une [b]série n°?[/b] pour la 7 cordes, avec saut de trois cordes du milieu : 76xxx21 Si elle n'a rien d'anecdotique, elle demande quand même du travail de main droite (pouce-index en bas, majeur-annuaire ou annuaire-auriculaire en haut par exemple).

Greene nous indique[b] [url=http://www.tedgreene.com/images/lessons/v_system/Transformation_of_One_Style_Voicing_into_Another.pdf]comment passer d'une série à l'autre[/url][/b]

Remarques : 

- une série ne correspond pas nécessairement à tel saut de cordes. Parfois d'autres réalisations sont possibles. 
- Nonobstant sa présentation pour la guitare, le V-system est valable dans son principe pour toute réalisation harmonique à quatre sons (claviers, arrangements...).


[b]Parenthèse sur la 7ème corde accordée en LA ou SI[/b]

On peut ajouter que Ted Greene ne jouait pas de 7 cordes mais, en ayant essayé une, il a considéré qu'il valait mieux accorder la 7ème en SI, plutôt qu'en LA, de sorte de retrouver les mêmes intervalles de quarte qu'entre les autres cordes (except la tierce 32). C'est personnellement à quoi j'ai abouti avec cette approche. Quand je jouais en trio sans basse dans les années 80, j'utilisais l'accord en LA. Après un break sans guitare d'une quinzaine d'années, j'ai entrepris de refaire ma technique avec l'accordage en SI. Sans cela, ce que je viens d'exposer est incontestablement plus lourd à manier, vu le changement pour les intervalles de sixte, de dixième etc. Pour compenser la perte d'un ton dans le grave, j'ai accordé toute la guitare un ton plus bas, comme un instrument en Sib (clarinette, tenor, trompette...). Les doigtés de gammes sont les mêmes sur les 5 cordes d'en bas. On perd l'avantage de la même note- même frette sur les cordes 7 et 5, mais on gagne une double octave entre 7 et 2, comme entre 6 et 1, ce qui s'avère très pratique pour le jeu solo... 

On retrouve le même accordage que sur les 7 cordes utilisée en Hard, avec les [i]Power Chords[/i] etc... mais pour une toute autre raison.

[center]:bounce: [/center]

[left]J'en reste là concernant mon croisement perso des apports de Jimmy Wyble et Ted Greene. Je reviendrai sur d'autres aspects dans la section [i]Votre pratique instrumentale[/i]. Dans les prochains posts, j'aborderai brièvement le style basse+accord+mélodie chez [b]Joe PASS[/b] et [b]Lenny BREAU[/b], un aperçu des guitaristes utilisant en jazz la technique classique sur une guitare classique ([b]Laurindo ALMEIDA[/b], [b]Charlie BIRD[/b], [b]Bill HARRIS[/b]...), avant de présenter quelques guitaristes actuels de cette lignée "comme un piano".[/left]


Dernière édition par Patlotch le Ven 21 Juin 2013 - 9:47, édité 5 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 17 Juin 2013 - 9:45

[b]Joe PASS sans BASSe[/b]


Joe PASS a fait sa chance. Il est peut-être avec Wes Montgomery et avant l'ère fusion le guitariste de jazz le plus mis en avant médiatiquement, à partir de la quarantaine et des années 70, où il entre dans 'l'écurie' Norman GRANZ, avec les disques "Pablo" (hommage à Picasso que connaissait Granz) qu'il fonde en 1973 (Verve c'était Granz aussi).

PASS est incontestablement un grand guitariste, toujours musical et swinguant même si parfois démonstratif. À voir ses vidéos pédagogiques, il sait transmettre ce qu'il sait faire, mais il est tout sauf une théoricien de la guitare. Il a ses trucs, il s'en sert bien, il n'a rien à cacher...

Appréciations subjectives donc dans la mesure où vous trouverez sans difficulté [i]tout ce que vous voulez savoir sur ou de Pass.[/i]


Quant à moi, j'ai de lui seulement deux LP en leader, [i][b]Virtuoso[/b][/i] en solo intégral, et [b][i]Two for the Road[/i][/b], avec son compère Herb Ellis...

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/orusvSgnI5Y[/flash][/center]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/Mn0lNQD2Bhg[/flash][/center]

[left][b]Leçons d'un maître[/b][/left]

[left]Suivez mon :cyclops:  > [url=http://www.youtube.com/results?search_query=joe+pass+lesson&oq=joe+pass+lesson&gs_l=youtube.12..0.4585.5360.0.8397.3.3.0.0.0.0.60.170.3.3.0...0.0...1ac.1.11.youtube.FWfYg_5AiH8]Vidéos pédagogiques par Joe Pass[/url][/left]

[left][b]Technique et musicalité[/b][/left]

[left]Rectifions une idée courante, selon laquelle Pass jouerait simultanément lignes de basses, accords et mélodies. Hé bien c'est extrêmement rare, et cela s'explique pas le fait que sa technique bien qu'impressionnante ne le permet pas. Par contre, il en donne l'illusion parfaite, un peu à la manière de Bobby Mac Ferrin, si l'on veut. Il joue instinctivement de la mémoire immédiate de l'oreille auditrice (la sienne ou celle du public), qui superpose ce qui est joué à l'instant "t" à ce qui précède. [/left]

[left]Ce qui me frappe est surtout l'intelligence, la musicalité, l'équilibre avec lequel Pass fait cela, plus que sa technique. C'est sa connaissance musicale du jazz, son sens du blues, son expérience professionnelle de big band et des voicings, qui sont à mon sens les éléments déterminants de son jeu et de son succès. L'entendre et le voir accompagner Ella est un bonheur musical autant que guitaristique. Il n'y a guère que Tuck ANDRESS avec Patti Cathcart pour atteindre ce niveau d'élégance dans la virtuosité.[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/teXOPAFMOp0[/flash][/center]

[left][b]Comping with bass[/b][/left]

[left]Dans le court extrait ci-dessous, Pass explique que l'important, dans ce genre, est [i][b]que la ligne de basse soit mélodique[/b], "comme une petite pièce de Bach[/i]..." On voit ici qu'il ajoute des harmonies de deux sons, souvent ce qu'on appelle des [i][b]guides tones[/b][/i], composés de la tierce et de la septième de l'accord. Trois doigts suffisent à le faire à gauche comme à droite... C'est une technique que l'on retrouve chez Lenny BREAU, capable, sur sa propre section rythmique ainsi conçue, d'ajouter une ligne mélodique : il lui reste pour cela un doigt à gauche, deux à droite (Breau utilisait l'auriculaire).[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/lcUhJbkTwDc[/flash][/center]

[left][b]Discussion  :puker:  :pukel: [/b][/left]

[left]Si l'on compare cette approche avec la construction à la Van EPS et celle à la Jimmy WYBLE décrites plus haut, on peut considérer que celles-ci offrent davantage de possibilités, de souplesse mélodico-harmonique, que la manière de PASS. Elles permettent à la fois de faire ce qu'il joue, d'autres choses, et de les mixer. Pourrait-on dire que leurs approches, partant des intervalles ou des triades, sont plus [i]basiques[/i] que celle de PASS, d'une certaine façon moins guitaristiques, plus pianistiques en essence ?[/left]

[left]Comme solution intermédiaire, l'enchaînement d'accords d'une même série, avec leurs renversements, peut servir de base à un accompagnement bass/comping. Un bon moyen est d'utiliser ces accords de quatre sons, mais de ne jouer que la basse et deux notes sur les trois autres, un peu dans le principe d'un autre GREENE, Freddy. Un seul accord ainsi conçu de 3 sons ne donne jamais l'harmonie complète, mais leur enchaînement, oui, et de façon contrapuntique sans le savoir. Cela vaut pour les renversements d'un même accord ou tout enchaînement. Dans ce cas, la ligne de basse n'est certes pas conçue pour elle-même indépendamment des voicings supérieurs, comme l'explique Pass, mais les techniques que j'ai décrites permettent de maîtriser ensemble les voies de basse et de mélodie, ou de contrechant intermédiaire (inner line). [/left]

[left]Bien sûr, tout cela est courant en musique classique de guitare, écrite, chaque difficulté pouvant faire l'objet d'un long travail, le morceau être appris par cœur... Le problème surgit quand il s'agit d'[i]improviser[/i] ces éléments [i]ensemble[/i].[/left]

[center]:!: [/center]

[left]Un entr'acte avant de passer à BREAU, un solo intégral de [b]Kurt ROSENWINCKEL[/b], dont ce n'est pas l'aspect le plus connu... Je vous promet sa main droite un autre jour. Notez l'usage du pouce gauche pour les basses, et cette tenue de manche rien d'orthodoxe... Il existe une autre technique permettant de jouer les cinq doigts main gauche, avec[i] le pouce façon violoncelle[/i], dans une tenue du manche plus guitaristiquement correcte... j'y reviendrai.[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/rzR1tAo-gRU[/flash][/center]

[left]PS : j'ai ajouté plus haut une vidéo de [b]Stanley JORDAN[/b], suite à l'intervention de Josselin. C'est peut-être harmoniquement simple mais sans conteste encore plus pianistique, et à mon avis en rien « trop [i]gentil[/i] ».[/left]

[center]:arrow: [/center]


Dernière édition par Patlotch le Ven 21 Juin 2013 - 9:52, édité 2 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 17 Juin 2013 - 11:53

[b]Lenny BREAU, ce génie...[/b]


À vrai dire, je n'ai connu Breau qu'à la fin des années 80. Il est mort en 1984... Je pense qu'il était peu connu des amateurs de jazz, sans doute pas ignoré des lecteurs de revues de guitare, [i]GuitarPlayer[/i]... C'est une légende, tant par son jeu que par sa vie.

Il existe une série de films hommage qui fait à peu près le tour du bonhomme et de l'admiration qu'il suscitait chez ses pairs, d'ATKINS à Tal FARLOW, dont il hérite et qu'il mixte (les harmoniques articielles...), en passant par Van EPS et Ted GREENE. Sa réputation dépasse le jazz, puisqu'il vient du "picking", qu'il maîtrisait un peu de flamenco et de classique.

[b][url=http://www.youtube.com/results?search_query=Genius+of+lenny+breau&oq=Genius+of+lenny+breau&gs_l=youtube.3..0i19l2.11406.22045.0.23149.33.20.0.13.13.0.107.1258.19j1.20.0...0.0...1ac.1.11.youtube.NnhizaIY0m8]'Genius of Lenny Breau'[/url][/b] (série vidéo)


Je n'ai de lui qu'un LP 

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/Crh9-_Ubl44[/flash][/center]

[left]Je connais néanmoins de lui à peu près tout ce qui est accessible sur le net, audios, videos, interviews, explications de sa technique...[/left]

[left]Concernant sa propre pédagogie, ses master class ou les explications de ceux qui connaissent bien ses trucs > [url=http://www.youtube.com/results?search_query=master+class+lenny+breau&oq=master+class+lenny+breau&gs_l=youtube.3...4846.7061.0.7326.12.12.0.0.0.0.83.669.12.12.0...0.0...1ac.1.11.youtube.x9q3jRz4tCM][b]Leçons vidéos Lenny Breau[/b][/url][/left]

Pour le fun, quelques duos avec ses maîtres, Chet Atkins et Tal Farlow

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/7Dp809Zi9lE[/flash][/center]

[url=http://www.youtube.com/results?search_query=breau+farlow&oq=breau+farlow&gs_l=youtube.3...236490.243708.0.244858.22.17.5.0.0.0.98.1102.17.17.0...0.0...1ac.1.11.youtube.FQNh6ZeDuP0][b]Avec Farlow, plusieurs vidéos[/b][/url], difficile de choisir... Allons-y pour [i]Cherokee[/i], vu le tempo, mes précédents envois étant souvent ballades ou medium

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/oxXAw-T5hSs[/flash][/center]

[left]Remarquer la sept cordes solidbody de Breau, qui a la particularité de comporter non une corde basse, mais aiguë supplémentaire. Capital ! La veste de Farlow, la chemise de Breau, leurs coupes de cheveux...[/left]

[left]Réputé pour son style soliste, Breau n'en possédait pas moins son jazz en petite formation, tant en trio qu'en quintette (deuxième partie de la video avec un alto et une trompette). Le voici en 1961, à 20 ans[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/limCRMZD1Ec[/flash][/center]

Revenons à notre sujet :twisted: [b]Breau en solo intégral[/b], avec toute la panoplie de ses techniques, où l'on note l'intérêt d'une corde aiguë supplémentaire. C'est peu avant sa mort dans des circonstances que je vous laisse découvrir...

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/0EKnCEWaETI[/flash][/center]

[font:f8ad=Verdana][b]Lenny Breau mini piano comping style[/b][/font]
[font:f8ad=Verdana]Je privilégie cette video pédagogique d'un de ses afici[/font]onados, parce qu'elle a le mérite, sinon d'être la meilleure, d'être claire, et de montrer des aspects qu'on ne trouve pas ailleurs, l'indépendance des doigts, l'utilisation d'un voicing harmonique de deux notes, comme [i]pivot[/i] dans le medium/grave et des doigts gauche restant pour la mélodie (vers la fin)

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/aIMYIqsz_AQ[/flash][/center]

Une autre explication de Matt WARNOCK (guitar Player etc.), avec partitions, tablatures et video
[b][url=http://jamieholroydguitar.com/how-to-play-two-and-three-note-lenny-breau-guitar-chords]How to play two and three Notes Lenny Breau Guitar Chords[/url][/b]

[left]Google nous persuade que [url=http://www.google.fr/search?q=lenny+breau+matt+warnock&um=1&hl=fr&source=lnms&sa=X&ei=JgS_Uf6PL4_s0gXZmoGgDA&ved=0CAYQ_AUoAA&biw=1536&bih=764]Warnock connaît bien son Breau[/url][/left]

[b]Ted GREENE[/b] aussi > [url=http://www.google.fr/search?q=lenny+breau+matt+warnock&um=1&hl=fr&source=lnms&sa=X&ei=JgS_Uf6PL4_s0gXZmoGgDA&ved=0CAYQ_AUoAA&biw=1536&bih=764#hl=fr&q=lenny+breau+ted+greene&um=1&ie=UTF-8&tbo=u&tbm=vid&source=og&sa=N&tab=wv&ei=DAW_UeyZA8KUPJKEAQ&bav=on.2,or.r_qf.&bvm=bv.47883778,d.ZWU&fp=8fa9f9e089bcdffe&biw=1536&bih=734]vidéos[/url]

[center]:idea:[/center]

[left]Difficile de rajouter quoi que ce soit... Breau ramasse tout ce qu'ont inventé ses prédécesseurs, bénéficie d'une culture guitaristique traversant les frontières des genres, innove dans plusieurs directions... Le seul bémol (sic), pas une critique mais une remarque dans le cadre présent, est qu'il recours peu au contrepoint (Jimmy Wyble...). En revanche, il utilise à merveille des guitares (sur mesure... merci aux luthiers) possédant beaucoup de sustain (tenue en durée des notes et accords), ce qui bénéficie à l'approche [i]comme un piano [/i]qu'il revendique, et à l'adaptation de ce qu'il trouve chez les pianistes de jazz, particulièrement Bill Evans, dont il a aussi retenu l'esprit.[/left]

[center]:silent:[/center]


Dernière édition par Patlotch le Mar 18 Juin 2013 - 8:57, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 17 Juin 2013 - 13:16

[b]La guitare classique au service du jazz[/b]


J'aurais pu d'emblée évoquer la lignée de guitaristes qui utilisent la guitare classique (ou sud-américaine) pour jouer du jazz. Je ne l'ai pas fait parce que leur référence n'est pas le piano jazz, mais la guitare classique, sa technique, sa culture... Je m'en tiendrai aux plus connus pour leur place dans l'histoire du jazz, leur participation au brassage du jazz avec les musiques latines (bossa nova etc), tel [b]Laurindo ALMEIDA[/b] et [b]Charlie BYRD[/b], entre autres accompagnateurs de Stan Getz. Un cas à part, [b]Bill HARRIS[/b], qui est plus proche du blues. Depuis, n'en jetez plus, la cour est pleine, sans parler des guitaristes proprement classiques qui pensent jouer du jazz, et qui font penser à nos chorales interprétant des Gospels...

Ce post pourrait être une parenthèse en marge du sujet, si Laurindo ALMEIDA, le "Segovia sud-américain", n'avait pas apporté ses conseils à... Jimmy WYBLE ou Charles POSTELWATE (dont j'ai parlé concernant la technique main droite à cinq doigts, aussi bien en jazz qu'en classique, comme en témoigne ses compositions). En passant, je ne résiste pas à évoquer la controverse qui existait entre SEGOVIA et VILLA-LOBOS, un des premiers à utiliser le petit doigt droit pour quelques-unes de ses études d'arpèges, alors que le maître espagnol le tenait pour une hérésie (il faut dire qu'il considérait ses propres trucs comme quasi absolus, même quand son élève, l'Anglais John WILLIAMS, a pris son envol).

De même, Charlie BYRD insistait souvent sur le [i]jeu dans la longueur du manche[/i], qui seul permet une homogénéité de son sur certains traits mélodiques (contrairement au[i] jeu en position[/i]). À cet égard, j'ai noté que souvent, des virtuoses de la guitare jazz jouent les mélodies à trois doigts (sans l'auriculaire), ce qui semble indispensable au drive, sollicite les glissés, enrichit l'expression... (Charlie CHRISTIAN, BENSON, SCOFIELD...). Comme quoi le plus n'est pas toujours le mieux... (merci Monsieur Django !).

Le jeu dans [i]la longueur du manche[/i] s'impose naturellement quand on doit faire lignes de basses, harmonies et mélodies. 


[center]:shaking: [/center]


Dernière édition par Patlotch le Ven 21 Juin 2013 - 9:56, édité 2 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 17 Juin 2013 - 13:58

[b]Laurindo ALMEIDA[/b]

Quand le jeune brésilien, qui avait à Paris entendu Django, débarque aux USA à la fin des 40', c'est chez Stan Kenton qu'il se fait connaître. Il n'est pas étranger aux influences latino dans l'orchestre. Il y côtoie les meilleurs musiciens West-Coast et notamment l'altiste (sax) et flûtiste Bud Shank, qui est présent auprès de son quartet 

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/DzH9QpTQHHo[/flash][/center]

Je suis très attaché à ces faces de 1953, connues pour annoncer la bossa-nova, en raison de leur richesse rythmique et harmonique, de leur ambiance et de leur fraîcheur, qui à mon avis tranche avec pas mal de sucreries enregistrées par des jazzmen sous le label bossa-nova, avec un feeling qui laisse en route tant de saveurs brésiliennes... Ce n'est pas une critique de Getz qui s'en tire plutôt bien, en partie pas le choix de ses accompagnateurs, et tout simplement par son génie mélodique, un des plus beaux sons de ténor... 

Ce n'est donc pas surprenant qu'Almeida retrouve Shank vingt ans plus tard, aux côtés, excusez du peu, du contrebassiste Ray Brown et du batteur Shelly Manne, pour un quartet qui tournera de 1974 à 1982, les [i]L.A. Four. [/i]Je n'ai d'eux qu'un LP, superbement enregistré

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/VDMnKEyCyeM[/flash][/center]

[left]C'est un disque conseillé aux guitaristes même sans les dents, aux flûtistes même tubards, aux contrebassistes même s'ils jouent juste, aux batteurs même au chômage, aux arrangeurs même pas avocats, aux mélomanes même pas mélos, aux amoureux même séparés, aux désespérés même de rien, aux vieux même aux jeunes surtout mes lectrices.[/left]

[left]Sans conclure et sans bla bla technique concernant ce grand Monsieur de la musique, un live tardif[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/-Yvr52Ac5H8[/flash][/center]


[center]:([/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 17 Juin 2013 - 14:45

[b]Charlie BYRD[/b]

Plus jeune qu'Almeida, c'est vers la fin des années cinquante qu'il commence à se faire connaître, et toujours comme guitariste de grande formation, lui chez Woody Herman.

Sa discographie est impressionnante. Je n'en connais qu'une faible partie. Ses faces avec Getz sont bien connues, même de ceux qui ne savent pas que c'est lui, mais attention ne pas le confondre avec les faces postérieures du saxophonistes aux côtés des Gilberto (Joao et Astrud). Cette version de 1963 d'un vieux saucisson sur lequel tout le monde se désaccorde, est disons moins "brésilienne", et pour cause...

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/bSZAuCqN3_M[/flash][/center]

[left]Des mêmes, un live prouvant abondamment qu'ils n'ont pas recours aux pistes de synthé pour la rythmique. Le mordant du guitariste, son chorus avec quelques accents bluesy, c'est quand même quelque chose... On y retrouve aussi le grand Getz improvisateur, dans l'esprit de ses débuts comme de ses merveilleuses apparitions sur le tard...[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/d1OxyUaw2nA[/flash][/center]

[left]Finalement, c'est un peu comme moi, j'écris "live" en improvisant... Si demain je recommençais le fil, il serait différent [/left]

[center]:confused:[/center]

[left]Comme transition vers Bill HARRIS, et à titre de comparaison de leurs jeux, un blues avec le fidèle contrebassiste Keter Betts, futur accompagnateur d'Ella[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/fZKjgNnv3IQ[/flash][/center]

[left]Comme pour Almeida, je termine ce post par une video tardive (il est mort en 1999 à 74 ans), bien filmée pour les regardeurs de guitare. Visez la basse électrique demi-caisse... Admirez (si si) comme il swingue avec une technique classique, ce qui est loin d'être le cas de... :silent: [/left]

[left]C'est un thème que j'adore, une des premières valses enregistrées dans [font:4f0d=Verdana]le jazz, en 1942, [i][color:4f0d=#444444][b]Jitterbug Waltz [/b][/color][/i]de Fats Waller[/font][/left]


[center][font:4f0d=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/zzkvfF9w6-s[/flash]
[/font][/center]


[center]:sleep:[/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 17 Juin 2013 - 15:27

[b]Bill HARRIS Blues ain't nothing...[/b]


[center][b][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/NMMc6C444ko[/flash]
[/b][/center]

Un beau document, non ? On y trouve même (6'45") une sorte de... [i]concerto pour guitare[/i]   ;)

Pour ma part, je ne connais pas de guitariste qui conjugue aussi bien, à tous points de vue, technique classique et blues's guitar.

Dans un idiome plus jazz, une courte version de [i]Cherokee[/i], de 1956. Bel exemple, à quel tempo !, de ligne de basse + accords de mélodie... ce qui nous ramènera à notre sujet préféré

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/KvK9AgoK2Io[/flash][/center]


[center]:compress:[/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 17 Juin 2013 - 15:57

[b]Charlie HUNTER[/b]

Comme je ne suis pas du genre curieux musicalement, qui se tient au courant de tout, j'ai découvert Charlie HUNTER après tout le monde, en faisant des recherches pour raisons personnelles. 

[left]Une excellente introduction, où l'on comprend que l'indépendance des voies compte moins que leur interdépendance, à quoi sont familiers tous ceux qui jouent d'un intrument permettant la poly-rythmie.[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/-0sNTnpnwEg[/flash][/center]
On admirera aussi sa guitare, sous divers aspects de lutherie. 7 cordes aux frettes non parallèles, micros indépendant pour les 3 cordes basses et les 4 autres...

La "démonstration" sur un blues

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/La2gmwSQJo0[/flash][/center]

Une heure de musique sans paroles, du coup je me verrai contraint d'en causer 

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/j8xPaAnx5OM[/flash][/center]

Bref, ce type compte parmi les monstres de guitare qui inventent leur truc bien à eux... Sa guitare à sortie stéréo lui permet d'avoir des sons différents sur les deux sets de cordes, qu'il utilise parfois pour des sons d'"orgue", comme dans ce [i][b]Stars fell on Alabama[/b][/i] (vers 2'52"). 
[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/xBC9kY6XRRo[/flash][/center]

Sans vouloir comparer, la version de ce thème par [b]Johnny SMITH[/b], avec Stan Getz en 1953, où il utilise ces fameux accords "de piano" (la série V 1 de Teddy Greene).

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/oxCK6_bGKUU[/flash][/center]

[center]Un des côtés impressionnants de Charlie HUNTER, il est vrai lié au type d'instrument qu'il utilise, c'est qu'il joue aussi bien en trio sans basse, avec batterie et clavier.[/center]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/bUJmuguXaP0[/flash][/center]


Certes HUNTER ne joue pas comme un pianiste mais réellement comme [i]un bassiste + un guitariste[/i]. Bon, il a le droit, mais ça ne nous dit pas [b]où est Charlie ?[/b]

[center][img]http://blog.crdp-versailles.fr/boitebosons/public/charlie_image2g.jpg[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Ven 21 Juin 2013 - 9:59, édité 2 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 17 Juin 2013 - 17:42

[b][font:1b0b=Verdana]Le solo intégral par les maîtres de la guitare de jazz[/font][/b]


[font:1b0b=Verdana]Dans ce fil en zig zag, j'ai focalisé sur des guitaristes qui ont fait de [i]l'approche pianistique[/i] une marque de fabrique pour leur jeu en solo ou en petite formation. Certains parmi eux sont parfaitement capables de jouer en singles notes des lignes comparables à celles des autres guitaristes de jazz "électriques". À l'inverse, nombre de ceux-ci ont parfois joué en [b]solo intégral[/b], et ne sont pas moins appréciables dans le genre que les premiers.[/font]


[font:1b0b=Verdana]Les exemples sont innombrables, mais la sélection injuste, avec des absents de renom, pour lesquels je n'ai pas trouvé de vidéos. Je les classe + ou - dans l'ordre de leur apparition sur la scène du jazz, plutôt que la date d'enregistrement.[/font]


[b][font:1b0b=Verdana]Barney KESSEL [i]The Shadow of your Smile[/i][/font][/b]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/5xpkZ8eiS00[/flash]
[/font][/center]


[left][b][font:1b0b=Verdana]Tal FARLOW [i]Misty[/i][/font][/b][/left]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/gIaseicCzFk[/flash]
[/font][/center]


[font:1b0b=Verdana][b]Jimmy RANEY[/b] et [b]Atilla ZOLLER[/b] duo (je n'ai pas trouvé de solo)[/font]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/CDWomOtFCGE[/flash]
[/font][/center]


[font:1b0b=Verdana]Remarquable le caractère de [i]suite[/i] de leurs échanges, très différent du côté Pass-Herb Ellis [i]'tu prends le premier chorus je t'accompagne...'[/i][/font]


[font:1b0b=Verdana][b]Kenny BUR[/b][b]REL[/b] (acoustic) [color:1b0b=#000000][i][b]Be Yourself+Sittin' & Rockin'[/b][/i][/color][/font]


[center][font:1b0b=Verdana][color:1b0b=#000000][i][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/ygTTKWg6P84[/flash]
[/i][/color]
[/font][/center]
[font:1b0b=Verdana][b]Wes MONTGOMERY[/b] [/font]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/q1ag17bPFVU[/flash]
[/font][/center]


[b][font:1b0b=Verdana]Jim HALL et Bill FRISELL[/font][/b]


[font:1b0b=Verdana]Le premier s'est souvent produit en solo, mais je nai pas trouvé de traces, dommage... Ici, l'écoute réciproque est magnifique, comme la (relative) sobriété[/font]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/78qH6N6EW_c[/flash]
[/font][/center]


[b][font:1b0b=Verdana]Derek BAILEY[/font][/b]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/ow-YPRq-t8A[/flash]

[/font][/center]


[b][font:1b0b=Verdana]Fred FRITH[/font][/b]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/M2WSeZZV6iQ[/flash]
[/font][/center]




[b][font:1b0b=Verdana]George BENSON [i]Danny Boy[/i][/font][/b]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/RCTnKEq6U_A[/flash]
[/font][/center]




[font:1b0b=Verdana][b]John McLAUGHLIN[/b] (acoustic)[/font]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/SdGYBI1fBhs[/flash]
[/font][/center]




[font:1b0b=Verdana][b]Ralph TOWNER[/b] (acoustic classical)[/font]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/253s3RnSR1w[/flash]
[/font][/center]


[font:1b0b=Verdana][b]John ABERCROMBIE[/b] play his new Mc Curdy Guitar[/font]




[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/1fmneh9fP0w[/flash]

[/font][/center]


[font:1b0b=Verdana][b]Pat METHENY[/b] (acoustic) [/font]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/IeCE3YeFwkk[/flash]
[/font][/center]


[left][font:1b0b=Verdana][b]Emily REMLER[/b] play the blues 
[/font][/left]


[left][font:1b0b=Verdana]Noter, entre 0:50" et 1'24", une parfaite illustration d'un walking avec basse et voicing de deux guides notes, le triton tierce septième majeure, une manière qu'explique aussi Joe Pass dans ses vidéos. Remarquer encore le jeu en octaves 'à la Wes', et le recours à trois techniques main droite : médiator, pouce, pouce + doigts y compris en retour (vers le haut). Fabuleuse guitariste trop tôt disparue (en 1990 à 43 ans)
[/font][/left]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/gPUxdhwjKps[/flash]
[/font][/center]


[b][font:1b0b=Verdana]Russel MALONE[/font][/b]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/Jvh-pxIEN7I[/flash]
[/font][/center]






[left][font:1b0b=Verdana][b]Noël AKCHOTÉ[/b]
[/font][/left]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/5pvsg_GwlYM[/flash]
[/font][/center]




[b][font:1b0b=Verdana]Marc RIBOT[/font][/b]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/d55LMpfxAaI[/flash]
[/font][/center]


[b][font:1b0b=Verdana]Lionel LOUEKE [/font][/b]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/gJXaaFgan1w[/flash]
[/font][/center]


[left][font:1b0b=Verdana][b]Nelson VERAS[/b] un de mes préférés aujourd'hui ! [url=http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=f0HEWD8pWZ8]Nelson Veras @Conservatorium van Amsterdam[/url], une série de vidéos où le guitariste brésilien (qui vit en France) explique son jeu. Il joue avec les doigts, y compris les lignes mélodiques avec une alternance pouce-doigt. Il utilise des cordes nylon.
[/font][/left]
[left]

[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/L7gbHY-3GiY[/flash]
[/font][/center]
[/left]


[font:1b0b=Verdana][b]Jonathan KREISBERG[/b] (un des meilleurs parmi les jeunes). Une prise de vue originale et intéressante... Quelle technique de médiator ! [/font]


[center][font:1b0b=Verdana][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/NE8wYcmeJXk[/flash][/font][/center]


etc. etc.

[center]:bball: [/center]

[left][i]Remarque : j'ai intégré les liens internet dans leur titre. Ils ne sont visibles et ne fonctionnent qu'en se connectant[/i][/left]


Dernière édition par Patlotch le Mar 18 Juin 2013 - 15:23, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Mar 18 Juin 2013 - 13:35

[b]TUCK ANDRESS[/b]

Encore un qui ne joue pas de la guitare [i]comme un piano[/i] ! Je suis tellement sorti de mon sujet qu'on peut se demander s'il n'est pas un prétexte pour une ballade dans l'histoire de la guitare de jazz et ses environs...

De Tuck Andress, j'ai donné plus haut le lien vers [url=http://www.tuckandpatti.com/pick-finger_tech.html][b]Pick & FingerStyle Technique[/b][/url], 1999, un texte des plus complets sur la main droite (pardon aux gauchers). Qu'on joue au médiator ou avec les doigts, on y apprend bien des choses, et chemin faisant, ce beau garçon nous explique comment il a résolu ses problèmes de main droite. On comprend mieux alors la palette d'attaques dont il dispose pour varier ses accompagnements et solos, y compris de percussions (slap...)

On trouve aussi de lui [url=http://www.google.fr/webhp?hl=fr&tab=ww#q=tuck+andress+fingerstyle&hl=fr&tbm=vid&ei=B2PAUan4OYTHPcmNgegH&start=10&sa=N&bav=on.2,or.r_qf.&fp=1d1437a5daf75f63&biw=1536&bih=734][b]une série pédagogique passionnante[/b][/url], 2001 ? Voici la première

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/zcAbX_YCPjE[/flash][/center]

Le duo [b][url=http://www.youtube.com/results?search_query=tuck%20patti&oq=tuck%20patti&gs_l=youtube.3..0.1048966.1052885.0.1053229.10.7.0.3.3.0.170.618.6j1.7.0...0.0...1ac.1.11.youtube.d-_lygbDhgM]Tuck & Patti[/url][/b] est bien connu, pas toujours des purs jazzistes. L'art de l'accompagnement d'une chanteuse, d'un chanteur, est des plus exigeants, que ce soit pour un guitariste ou un pianiste. N'en faire ni trop ni pas assez. Être capable de jouer en solo... On a vu la délicatesse de Joe Pass avec Ella. De Tuck avec Patti, on a que l'embarras du choix, surtout moi, ici et maintenant.

Choisir c'est renoncer... je vais à des trucs plutôt [i]jazz[/i]. Voici [b]In a sentimental Mood[/b] de Duke Ellington, 1935. C'est une piste audio, pour obliger les gratteux à tendre l'oreille. Espérons qu'ils entendront au moins la pédale volume  :mrgreen:

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/wdCqDw6TrkQ[/flash][/center]

Toujours dans notre idiome adoré, une chanson d'Al Jarreau. Les guitaristeux-de-jazz observeront qu'il vaut mieux, parfois, accorder sa guitare

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/kIa_Lbk8Kc8[/flash][/center]

Si l'on n'est pas assez pur en jazz, un avantage est de pouvoir jouer en des lieux repoussants, ici nos duettistes [b]At the Hard Rock Hotel[/b]. Ça commence par le même morceau. Un inconvénient, avec les musiciens de talent, c'est qu'ils ne jouent jamais deux fois pareil. Il arrive que les autres aussi... Des interviews, avant que s'insinue un harmoniciste bluesard. Une prise de son vivante. Cerise sur les gâteux, les guitaristes vont enfin pouvoir se livrer à leur passion : regarder plutôt qu'écouter. Ils ne manqueront donc pas de retenir les cheveux blancs.

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/juLLBWa_tks[/flash][/center]

[b]Technique... Vous avez dit "technique" ?[/b]

Bien des aspects me dépassent pour faire de pertinents commentaires. Tuck Andress est époustouflant, de chaque main et des deux en interdépendance. Il joue des choses que je ne vois ensemble que chez lui.

Je retiendrai néanmoins un de ses apports, décrit dans les vidéos référencées en début de post. À l'indépendance ligne de basses-accords, il ajoute une capacité rythmique importante par sa maîtrise de la main gauche, à savoir la possibilité d'appuyer ou de soulever indépendamment les doigts. Il peut donc assurer, au-delà de la manière typiquement jazz de le faire, la dimension [i]funky[/i] de la chose. Cela ajoute considérablement au "swing" et à l'illusion d'entendre plusieurs instruments séparés, avec des sons qui n'ont rien d'homogène, malgré un micro captant toutes les cordes (# Charlie Hunter).

[center]:shock:[/center]

Ce type ne manque pas de culot, il s'est même permis d'interpréter une chanson française dans le temple de la guitare manouche, à Samois en 1992.

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/nOWXguvHYnE[/flash][/center]


Mais quoi d'étonnant de sa part ? Comme tous les vieux beaux, il n'a aucun scrupule à se produire sans sa compagne

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/iuqXNyE71X8[/flash][/center]

Vous êtes si gentil-le-s avec moi... Une dernière, pour la route... [b]Over the Rainbow[/b]. Il arrive à notre Tuck de faire le toqué (vers 2:43). La caméra est fixe, mais le plan merveilleux, avec sa tronche d'ange sous les étoiles.

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/c4UDaU_vNT0[/flash][/center]


[center]:evil: [/center]


[left]À suivre ultérieurement. Je rerereviendrai à mon sujet :twisted: avec des guitaristes qui se revendiquent successeurs ou héritiers de George Van EPS et/ou Jimmy WYBLE, autrement dit qui intègrent explicitement leurs techniques, "lap's piano" ou contrepoint à deux voies...[/left]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Jeu 20 Juin 2013 - 9:39

[b]Les héritiers directs de George Van EPS[/b] (1)

Je connais peu de guitaristes utilisant les principes de Van EPS comme base de leur jeu.

Après lui, [b]Bucky PIZARELLI[/b] est un des premiers à adopter la 7 cordes, mais il en joue très différemment (j'y reviendrai)

[b]Howard ALDEN[/b] est son élève et s'est produit souvent avec lui, mais dans les vidéos disponibles, l'influence de son maître n'est pas évidente. En quartet Van EPS utilise ses concepts mais sans la 7ème corde (il y a un bassiste), Alden joue au médiator...

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/dpQa7tI63es[/flash][/center]

Même en duo, Alden est discret, il faut dire que Van Eps fait tout...

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/wAAbQWAYW3s[/flash][/center]

En solo, ici, je ne comprends pas qu'on le présente comme principal héritier de Van Eps

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/CBz7MVd9YgI[/flash][/center]

L'héritage est bien plus évident dans le duo avec une chanteuse au début de ce film de 30 mn [b][url=http://www.voanews.com/media/video/1598026.html]Beyond Categories[/url][/b]. Son jeu au médiator est exceptionnel. Il me rappelle ce que faisait Pierre CULLAZ sur sa Jacobacci 7 cordes. Alden la montre en solo, vers 13:50.

Pour en savoir plus, ses leçons > [url=http://www.google.fr/webhp?hl=fr#hl=fr&tbm=vid&q=howard+alden+brooklyn&spell=1&sa=X&ei=J9LCUeO6OJSQ0QW80oD4Cw&ved=0CDoQvwUoAA&bav=on.2,or.r_qf.&fp=f908ed2e3e046738&biw=1536&bih=734][b]Howard Alden Musical Dialogues[/b][/url]

Un seul commentaire technique. Van Eps explique lui-même, dans ses livres, qu'il est préférable pour bénéficier de ses concepts de jouer avec les doigts de la main droite. Cependant il ne donne aucune indication à ce sujet, renvoyant à la technique classique. Alden développe, pour compenser au médiator, une technique de main gauche poussée, afin d'étouffer les cordes non jouées, un truc bien connu des rockers.

[center][img]http://www.guitare-improvisation.com/forum/images/smilies/hard_ukulele.gif[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Jeu 20 Juin 2013 - 11:10, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Jeu 20 Juin 2013 - 10:24

[b]Les héritiers directs de George Van EPS[/b] (2)

[b]Ron ESCHETE[/b] est selon moi plus convaincant. Dans son trio avec les merveilleux Todd Johnson - 6 String Bass, and Kendall Kay - Drums, il n'utilise pas la 7ème corde en solo accompagné par la basse, mais le bassiste improvise dans le médium aigu de son instrument, tandis qu'Eschete recourt à la 7ème corde pour l'accompagner [i]dans les basses[/i]. Comme un monde renversé...

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/VeuqsfVYVQA[/flash][/center]

Sur ce thème plus swing (ternaire), il montre son art du médiator. J'admire le son et la musicalité du bassiste, celle du trio en général.

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/w_39kyy_ut8[/flash][/center]

[center][img]http://www.guitare-improvisation.com/forum/images/smilies/satriani_punk.gif[/img][/center]

Son art de la 7 cordes, en accompagnement d'un chanteur (qu'on peut aimer ou pas) et en solo, est mis en valeur dans ce bar

[b]Smoke gets in your Eyes[/b]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/EBlnzSI6PrM[/flash][/center]

[b]So Many Stars[/b]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/fpaf4iTq2-M[/flash][/center]

Encore des étoiles, avec [b]Star fell on Alabama[/b], sur une tempo plus enlevé. Les [i]walking+ accords[/i] sont un modèle du genre, comme l'improvisation en [i]chords melodie avec basse[/i]. Le "public" ne s'y trompe pas.

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/xctLe1bZRGo[/flash][/center]

Pourquoi ai-je parlé d'héritiers de Van Eps ? Qu'on est loin de son jeu ! Plus proche de nous, le jeune [b]Steve HERBERMAN[/b], excellent guitariste et pédagogue, met davantage en évidence cet héritage. De plus, il recourt beaucoup au[i] contrepoint[/i], ce qui pourrait faire de son style un croisement "idéal" des concepts de Van Eps et Jimmy Wyble. Ce sera l'objet du post suivant.



[center]:arrow:[/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Jeu 20 Juin 2013 - 22:17

[b]Steve HERBERMAN[/b]


Ce Monsieur appartenant à la nouvelle génération dispose d'un site. On en saura plus que moi en le visitant [url=http://www.reachmusicjazz.com/]ICI[/url] (les leçons sont payantes, mais on en trouve de larges extraits gratuits > [url=http://www.google.fr/webhp?hl=fr#hl=fr&tbm=vid&sclient=psy-ab&q=steve+herberman&oq=steve+herberman&gs_l=serp.12...0.0.1.25619.0.0.0.0.0.0.0.0..0.0...0.0...1c..17.psy-ab.incTVD63Gfg&pbx=1&bav=on.2,or.r_qf.&fp=f908ed2e3e046738&biw=1536&bih=734]vidéos qui lui sont consacrées[/url]

Ah si Charlie Christian avait connu Youtube :evil::twisted::evil::twisted::evil::twisted::evil:

[img]http://www.maxi-gif.com/gif-anime/saint-patrick/saint-patrick-trefle-st-patrick-00022.gif[/img]de plaisantrie, cet Herberman joue de la guitare

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/m_tudeSvdTs[/flash][/center]

[left]Qui prétendrait jouer du jazz, mais pas le blues ?[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/G77qE40fhgE[/flash][/center]

[left]Je disions que ce Steve avait travaillé son Van Eps[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/XiGQwhrqWqg[/flash][/center]

[left]et qu'il osait sur la guitare 7 cordes une chanson française[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/gJzB-fMgegw[/flash][/center]


En passant, comprendre ce que sont les [i]Double stop[/i], soit jouer les deux notes d'un intervalle simultanément. L'exemple le plus simple et le plus facile, sur la guitare, c'est... les octaves de Wes Montgomery ou encore les plans de rock à la Chuck Berry.

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/ezbI5YNFQSY[/flash][/center]

À un stade plus avancé, un travail sur triades à la Van Eps, en approche contrapuntique

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/LED1r6Z_0tY[/flash][/center]

[left]Il est clair qu'avec les vidéos Herberman, on gagne beaucoup de temps par rapport aux trois tomes de Van Eps.[/left]

[left][font:3434=Verdana]L'histoire technique des instrument va ainsi, dans un processus de synthèse des apports précédents. [/font][/left]


[left][font:3434=Verdana]Suivant un désormais classique de la famille, [color:3434=#000000][b]Lenny Breau Style Comping while Soloing[/b][/color][/font][/left]


[center][font:3434=Verdana][color:3434=#000000][b][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/s_vHjkk1MaQ[/flash]
[/b][/color][/font][/center]

[left][font:3434=Verdana]Une question qu'on peut se poser, c'est quelle musique avec toutes ces connaissances accumulées, en théorie comme en pratique ? Et quelle pratique, tant le résultat musical n'accède pas toujours à la hauteur des exigences techniques, gouffre sans fond dans lequel on peut se noyer. Herberman n'est peut-être pas un guitariste essentiel à l'histoire de la guitare de jazz, mais c'est un grand transmetteur de savoir-faire, un peu comme était mon professeur Pierre Cullaz.[/font][/left]

[left]Pour moi, relativement à la guitare de jazz, Herberman est un peu aujourd'hui ce qu'était Ted Greene dans les années 80. Des bouquins aux vidéos, c'est la même passion, le même sérieux, la même générosité au service des guitaristes de jazz et au-delà.[/left]

Pour finir sans conclure, un peu de jazz, de swing de musique tout court (si la technique vous impressionne, fermez les yeux : [i]Hear the Rap CD[/i])

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/eA_qVjWf2wc[/flash][/center]

[left]PS : si jouer avec un musicien plus connu peut être une référence, le contrebassiste [b]Tyrone Brown[/b], qui accompagne Herberman dans ces duos, est un ancien compagnon de Max Roach, Grover Washington, Pat Martino, Dave Burrell,  Rachelle Ferrell...[/left]

[center]:sleep: [/center]


[left](bis Morgen, je voulais parler de Juampy JUAREZ, mais j'ai oublié Sid JACOBS)[/left]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 24 Juin 2013 - 8:09

[b]Sid JACOBS[/b]

Si Jacob Sid n'a pas le profil d'un Guitar Hero, il est un pédagogue de la guitare de jazz qui enseigne ses derniers développements. Il s'est intéressé à l'adaptation à la guitare des musiques de Thelonious Monk et Bill Evans. 

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/orzNdd0_lFA[/flash][/center]

[left]Une vidéo mettant en valeur le travail de main droite. Jacob utilise parfois le pouce en remontant.[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/61a3D-qbCM0[/flash][/center]

Il enseigne au [i]Guitar Institute of Technology[/i] (GIT). Comme musicien il a joué avec Harold Land, Eddie Harris, Buddy Montgomery, Joe Diorio, Brad Mehldau, Larry Goldings

[color:5d05=#000000][font:5d05=Verdana, Helvetica][url=http://www.sidjacobs.com/?pg=books][b]Ses ouvrages consacrés à la guitare[/b][/url].[/font][/color]

[color:5d05=#000000][font:5d05=Verdana, Helvetica]Il a sa place dans ce fil comme continuateur de Jimmy Wyble.[/font][/color]


[center][color:5d05=#000000][font:5d05=Verdana, Helvetica][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/2PyTC9t9PLc[/flash]
[/font][/color][/center]


[center][color:5d05=#000000][font:5d05=Verdana, Helvetica][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/VR5P7f2cKMg[/flash][/font][/color][/center]

Le voici en quartet avec deux guitares, l'occasion de faire[font:5d05=Verdana] la connaissance de [b]Eric LEBOUCHET-RADIGUET[/b], élève de Joe DIORIO. À la contrebasse Wayne Dockery, un ancien des Jazz Messengers, compagnon de Sonny Rollins, Freddie Hubbard, Sonny Stitt, George Benson, Elvin Jones, Stan Getz.

[/font]
[center][font:5d05=Verdana][color:5d05=#000000][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/rTfssQ1sx00[/flash]
[/color][/font][/center]

En solo sur [b]Summertime[/b]. Voir l'utilisation des concepts exposés plus haut, la mélodie sur un voicing en guide notes évoquant l'orchestration originale de Gershwin[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/VZEbC-o0zh0[/flash][/center]

Sur un tempo plus enlevé,[i] All the Things you are[/i], avec le trio du guitariste argentin [b]Juampi JUAREZ[/b], objet du post suivant. Il semble que ces deux continuateurs de Wyble amateurs de contrepoint n'utilisent pas cette approche dans un contexte avec basse et batterie.

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/sswCxjELNII[/flash][/center]

[left]PS : Je n'ai pas identifié toutes les guitares de Sid Jacob. Il utilise entre autres une [b]Hofner archtop[/b] et une [url=http://benedettoguitars.com/guitars/professional-series/bravo%E2%84%A2/][b]Benedetto Bravo[/b][/url]. Les guitaristes utilisant en jazz les techniques évoquées (contrepoint...) recherchent un bon sustain, avec le son chaleureux des archtop.  [/left]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 24 Juin 2013 - 10:17

[b]Juampy JUAREZ[/b]

Ce guitariste argentin est un des plus grand virtuose dans le style évoqué, qu'il développe aussi bien en jazz que dans des approches dodécaphoniques ou atonales.

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/0-Cc_bbpAD4[/flash][/center]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/LAL-Y1nf9ec[/flash][/center]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/dc1kJkH9EU8[/flash][/center]

[left]Un contrepoint sur un blues en DO[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/lv61f42-lsY[/flash][/center]

[left][b]All the things you are[/b] avec la technique contrapuntique [/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/ybjiNP0QR5k[/flash][/center]

[left]Une pièce dodécaphonique avec l'esprit du jazz[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/aiv4mcWLDxM[/flash][/center]

[left]En duo avec le merveilleux [b]John STOWELL[/b], sur [b]Wave[/b] de Jobim. Remarquer le beau son de Stowell, les effets de percussion de Juarez... La guitare de Stowell est une Soloway avec un long diapason de 27", accordée 'normalement', mais à partir de Do pour la 6ème corde. Une genre de guitare baryton...[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/BRJLL4xAZDE[/flash][/center]

[left]Stowell en solo. Noter la tenue haute de la guitare, la position du manche...[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/Bl6ZpcNz6_s[/flash][/center]

[left]D'autres vidéos de ce guitariste hors normes, qui joue sans les yeux...[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/Dr3EzzEIydg[/flash][/center]


[center]:cyclops:[/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Patlotch le Lun 24 Juin 2013 - 10:39

[b]Jazz Guitar tapping[/b]


Josselin ayant eu la bonne idée d'introduire [b]Stanley JORDAN[/b], quelques vidéos de la technique de tapping utilisée en jazz

Une chanson française :bounce:

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/lQZY87PDsnQ[/flash][/center]

Une chanson belge :DD

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/Kl0uBaecLrY[/flash][/center]

[left]Une chanson américaine :affraid:[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/upNLAzXgZhk[/flash][/center]

[left]Une chanson d'Ukraine :no[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/cCzETvRJMoM[/flash][/center]

[left][b]Enver IZMAILOV,[/b] petites leçons d'un grand tappingeur sans tapage. Dans la vidéo 5/8, une remarquable utilisation, cette fois au médiator, de la guitare fretless.[/left]

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/SFZhjCqNFpg[/flash][/center]



[center]:arrow:[/center]

[left]Notre petit voyage sera suspendu ici, ouvert à la discussion, à des ajouts sans fin...[/left]

[left]J'ai voulu comme annoncé une approche tant historique que technique, susceptible d'intéresser guitaristes curieux aussi bien que mélomanes au-delà de la guitare et du jazz.[/left]

[left]Merci de votre intérêt, et pour son l'accueil, à l'équipe de [i]Jazzitude[/i].[/left]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guitare jazz comme un piano ? Histoire et techniques

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum