La femme est l'avenir du jazz (female jazz instrumentalists)

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ellen Rowe

Message  Patlotch le Dim 25 Aoû 2013 - 12:30

[center][size=18][b][url=http://www.ellenrowe.com/index.html]Ellen Rowe[/url][/b][/size][/center]

[center][img]http://blog.mlive.com/annarbornews_entertainment_impact/2009/05/large_052809rowe.JPG[/img][/center]

Elle est pianiste, elle compose, arrange et dirige. Elle est américaine.

On retrouve ici la trompettiste [b]Ingrid Jensen[/b] à ses côtés, en trio féminin avec [b]Mary Ann McSweeney[/b] à la contrebasse.

2012 Washington Women in Jazz Festival [i]I love You[/i] (Cole Porter) > http://www.youtube.com/watch?v=E-SuD9hceiM

En quintette avec Pete Siers dms, Kurt Krahnke bass,
Andrew Bishop sax, Jensen tp invitée.
2012 JEN Conference Louisville KY > http://www.youtube.com/watch?v=eIvjY0SnDJ4

[center][img]http://www.ellenrowe.com/images/wwell-cover-lg.jpg[/img][/center]

En Big Band sous la baguette de Carl Benevides
2010 MCMS NHYE Jazz Ensemble [i]At First Light[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=U02dbWhRBBg

En 2010, comme composeur et arrangeur dirigeant le
Bergen Big Band > http://www.youtube.com/watch?v=1hCH7CPdwWw

[center][img]http://www.ellenrowe.com/images/quartet.jpg[/img][/center]

En 2005, un disque en quintet avec Pete Siers, drums, Kurt Krahnke, bass, Andrew Bishop, saxophone, Sunny Wilkinson, vocals

[center][img]http://www.ellenrowe.com/images/denali-cover-lg.jpg[/img][/center]

[center]“[i]Ellen Rowe's new release is a beautifully balanced and inspired journey, that showcases her abilities as a strong conceptualist pianist and band leader. Everyone contributes exciting performances throughout[/i].” Geri Allen[/center]

Prenez garde qu'elle ne vous fasse marcher, son compagnon de route a l'air essouflé
Jon Wikan & Ellen Rowe climb Mount Arrowsmith "Judges Route" at the end of PDAMCA for the life in a day 2010 > http://www.youtube.com/watch?v=SP3dA4Hj8QQ

2010 Composed by Ellen Rowe, played for a live audience in Baarn, by Bigband Skyblaster [i]Minor Mystery[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=Q9rC74jfNLo

2012 sur un thème de Mary Lou Williams qu'elle arrange sans nous déranger
Michigan School Band and Orchestra Jazz Band Honors Festival [i]Roll 'Em[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=LJjZsxoCKuk

[center][img]http://www.music.umich.edu/performances_events/productions/past/04-05/images/dance/jazzensemble.jpg[/img][/center]

2001 Premier disque en co-leader avec Sylvan Way, Pete Siers, drums, Paul Keller, bass, Andrew Bishop, saxophone, Dan Kolton, Tom Brown, John Clayton, bass, Joe LaBarbera, drums

[center]Bassist Rufus Reid describes Sylvan Way as [i]“nicely balanced with swinging tunes, Latin flavors, and caresses the listener with lush, romantic moods. Ellen's original creations possess lyricism and harmonic surprises that take no back seat to the standard material presented[/i].”[/center]

[center][img]http://www.ellenrowe.com/images/sylvan-cover.jpg[/img][/center]

Ses influences précoces vont de Brahms et Beethoven à Bud Powell, Bill Evans et Horace Silver, en passant par le folk anglais, les Beatles et Dave Brubeck. Elle joue du piano depuis l'âge de 4 ans. Elle est professeur de piano jazz à l'University of Michigan School of Music, enseigne au Department of Jazz and Contemporary Improvisation, et dirige l'University of Michigan Jazz Ensemble.

Elle a joué avec Kenny Wheeler, Ingrid Jensen, John Clayton, Tom Harrell, Jiggs Whigham, écrit pour des orchestres [features for] Marian McPartland, Gene Bertoncini, Red Mitchell, Bob Brookmeyer.

[center][img]http://www.music.umich.edu/performances_events/jazzworkshop/images/EllenRowe_000.jpg[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:26, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme est l'avenir du jazz (female jazz instrumentalists)

Message  Patlotch le Dim 25 Aoû 2013 - 17:29

[center][size=18][b]Famous Female Jazz Pianists[/b][/size][/center]
Une liste alphabétique de 54 pianistes, avec bio... dont je ne connais qu'une trentaine.
[i]
"While this isn't a list of all female jazz pianists, it does answer the question "Who are the most famous female jazz pianists in the world?" and "Who are the best female jazz pianists?" Enjoy this list of well-known, leading female jazz pianists[/i]"

> http://www.ranker.com/list/famous-female-jazz-pianists/reference?page=1

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme est l'avenir du jazz (female jazz instrumentalists)

Message  Patlotch le Dim 25 Aoû 2013 - 18:05

[center]
[b][size=18]What's the story on the female jazz musician who lived as a man?[/size][/b][/center]

[center][img]http://www.straightdope.com/images/art/1998/980605.gif[/img][/center]

La réponse de Cecil Adams > http://www.straightdope.com/columns/read/1060/whats-the-story-on-the-female-jazz-musician-who-lived-as-a-man

"Cecil Adams est le pseudo de l'auteur de [The straight Dope] depuis 1973, questions-réponses éditées dans un journal de Chicago, repris dans trente journaux aux Etats-Unis et au Canada, et accessibles en ligne. Adams, l'"être de l'humain le plus futé du monde", répond à des enquêtes souvent peu communes avec humour, après d'obscures recherches."

[center][img]http://ecx.images-amazon.com/images/I/518B7N0283L._.jpg[/img][/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Joanne Brackeen

Message  Patlotch le Dim 25 Aoû 2013 - 20:15

[center][b][size=18][url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Joanne_Brackeen]Joanne Brackeen[/url][/size][/b][/center]

[center][img]http://www.allaboutjazz.com//media/large/8/7/6/a7173dd90fb4541ad57894e7cdd3f.jpg[/img][/center]

Elle me trottait en tête, et la liste ci-dessus la rappelle à mon devoir d'un soir.
> http://www.ranker.com/list/joanne-brackeen-albums-discography/reference

Discographie (incomplète) > http://www.cduniverse.com/search/xx/music/artist/Joanne+Brackeen/a/albums.htm

1985, avec [b]Cecil McBee[/b] et [b]Al Foster[/b] [i]I've Got The World On A String[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=RdJkGW27gYk Une immense pianiste, une rythmique en or, un superbe standard (dont j'adore une version de Serge Chaloff)
[i]Manha de Carnaval[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=iVjrQ2_2-FA

[center][img]http://pmcdn.priceminister.com/photo/havin-fun-import-direct-usa-1985-joanne-brackeen-trio-cd-album-872896136_ML.jpg[/img][/center]

1986 with Friends [b]Terence Blanchard[/b], [b]Brandford Marsalis[/b], Cecil McBee, Al Foster
Sample > http://www.allmusic.com/album/fi-fi-goes-to-heaven-mw0000193037

[center][img]http://cps-static.rovicorp.com/3/JPG_400/MI0001/588/MI0001588834.jpg?partner=allrovi.com[/img]
[/center]

1986 Live avec [b]Joe Henderson[/b] ts, Keith Killgo dms, Kim Clarke b [i]Relaxing at Camarillo[/i] > La musique, c'est comme la peinture, mieux vaut parfois se taire

1988 Jazz Ost-West Festival in Nürnber [i]Bewitched, Bothered and Bewildered[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=n3mTrBHRQPA

1991 avec [b]Eddie Gomez[/b] b, [b]Duduka Da Fonseca[/b] dms, [b]Waltinho Anastacio[/b] perc

[center][img]http://cps-static.rovicorp.com/3/JPG_400/MI0000/502/MI0000502375.jpg?partner=allrovi.com[/img][/center]
Sample > http://www.allmusic.com/album/breath-of-brazil-mw0000270064

[i]Dedicated to Trekkies[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=lx3jDn0nhqE

1994 Live Japon ? [b]Donald Harrisson[/b] ts, [b]Lonnie Plaxeco[/b] b, [b]Danny Gotlieb[/b] dms [i]Mist on a Rainbow[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=UnltJdovt-Y

1995 Live in Japan TV [i]My Foolish Heart[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=PHiwUiEjfYY

1995 Doublé de piano avec [b]Ceder Walton[/b] p, [b]Bob Cranshaw[/b] b, [b]Grady Tate[/b] dms [i]There Is No Greater Love[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=K6kskCIkDC0 Est-il plus grand amour ?

1999 Trio avec [b]John Patitucci[/b] b, [b]Horacio "El Negro"[/b] dms [i]Tico Tico[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=yMlGaxAs6kU de l'album Pink Elephant Magic

[center][img]http://www.jazz.com/assets/2008/3/4/albumcoverJoanneBrackeen-PinkElephantMagic.jpg?1204603603[/img][/center]

[center][b]Flash back[/b][/center]

1977[b] Stan Getz[/b], Joanne Brackeen, [b]Niels Pedersen[/b] b,[b] Billy Hart[/b] d

[center][img]http://dagogo.com/wp-content/uploads/2013/06/StanGetzJoanneBrackeen.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.allmusic.com/album/live-at-montmartre-mw0001490118

1977 Joanne Brackeen (piano); [b]Michael Brecker[/b] (tenor saxophone); Billy Hart (drums)

[center][img]http://c3.cduniverse.ws/resized/250x500/music/495/7999495.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.cduniverse.com/productinfo.asp?pid=7999495&style=music&fulldesc=T

1978 avec [b][url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Ry%C5%8D_Kawasaki]Ryo Kawasaki[/url][/b] g + orch

[center][img]http://www.parisjazzcorner.com/en/pochs_g/065047.jpg[/img][/center]
[i]Shadowbrook Air[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=IPQy_6jP8J8
[i]Trinkets And Things[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=fA4Oy-MlwYs
[i]Fair Weather[/i]  > http://www.youtube.com/watch?v=1IxyApA2aqo[/quote][i]Winnie And Woodstock[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=95oAhVwb-vQ

Il est des guitaristes dont a plus beaucoup parlé que de Ryo Kawasaki, mais que connaissent les fans de Gil Evans, Elvin Jones, Chico Hamilton, Ted Curson et... Joanne Brackeen

1979 avec [b]Bob James[/b] et [b]Richard Tee[/b] p, at Town Hall, N.Y. Part 1/4 > http://www.youtube.com/watch?v=qq1SQCB75qA


[center][b]Retour vers le futur[/b][/center]

2002 ? [i]Knickerbocker Blues[/i]  > http://www.youtube.com/watch?v=_FnCaoCOMdo

2005 [b]Stephany Tiernan[/b]/Joanne Brackeen 2 pianos  Berklee piano department faculty > http://www.youtube.com/watch?v=MC1Hhz9yf-8

2007 avec Cecil McBee et Billie Hart

[center][img]http://c3.cduniverse.ws/resized/250x500/music/190/1492190.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.cduniverse.com/search/xx/music/pid/1492190/a/six+ate.htm

2008 Trio live at Bryant Park > http://www.youtube.com/watch?v=SPYW76PBoyI

[center][img]http://i.ytimg.com/vi/cPAMsrx0n5M/0.jpg[/img][/center]

2012 Trio avec Stephany Tiernan p et [b]Tom Plsek[/b] tb [i]Ping Ping Dragon's Air Chrysalis[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=cPAMsrx0n5M

2012 Avec [b]Neil Leonard[/b] as, ss, at the American Music Festival in Shanghai,
[i]Haiti B[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=PbGhZIA5dxs
[i]Solar[/i] (Miles) > http://www.youtube.com/watch?v=9CcrjwgoGlw
Avec le Neil Leonard quartet, John Lockwood b, Yoron Israel dms [i]Marcel's Window[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=btu4VX1qN8g

etc. etc.

[center][img]http://www.allaboutjazz.com/media/large/5/f/0/f79555d11bbc135e255a93702e8d6.jpg[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:26, édité 5 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme est l'avenir du jazz (female jazz instrumentalists)

Message  Patlotch le Dim 25 Aoû 2013 - 21:29

Erreur d'aiguillage. Au train où je vais, ça arrive, je succombe à la mode estivale.
[center]
[img]http://openclipart.org/people/papapishu/papapishu_Woman_playing_a_clavichord.svg[/img][/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme est l'avenir du jazz (female jazz instrumentalists)

Message  didier68 le Lun 26 Aoû 2013 - 6:39

Tu veux que je te dise,de toute ces "jazzeuses",j'en connaissais quasiement aucune.:oops: 

didier68
Jazzitude Addict
Jazzitude Addict

Nombre de messages : 648
Age : 53
Date d'inscription : 04/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme est l'avenir du jazz (female jazz instrumentalists)

Message  Patlotch le Lun 26 Aoû 2013 - 9:28

[quote:ded6="didier68"]Tu veux que je te dise,de toute ces "jazzeuses",j'en connaissais quasiement aucune.:oops: [/quote]C'est courageux de ta part. Mis à part les plus "famous" (les moins femmes 'House ?), je connaissais des noms, pas toujours leur musique. C'est une occasion d'y plonger, et aussi de me remettre en selle quant au jazz des dernières décennies. Comme elles ont joué avec des hommes, c'est autant de découvertes. Beaucoup de bonnes surprises de tous sexes. Il se passe vraiment des choses dans le jazz actuel.

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme est l'avenir du jazz (female jazz instrumentalists)

Message  Jop le Lun 26 Aoû 2013 - 19:11

+4 (+1 en ghost guest) :

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/Lsyzfda9ViY[/flash]
(Nina Simone, Esther Phillips, Carmen McRae et Maxine Weldon
rendent hommage à Billie Holiday)[/center]

Jop
Passionnément
Passionnément

Nombre de messages : 51
Age : 55
Date d'inscription : 14/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Erena Terakubo alto sax

Message  Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 10:43

Née au Japon en 1992, elle fait partie du Sapporo Junior Jazz Orchestra de ses 10 à 15 ans, et participe à des stages avec Herbie Hancock, Tiger Okoshi, Terumasa Hino et Masato Honda. Elle suit les cours du Berklee College of Music de 2007 à 2008, étudie en 2009 avec Terri Lyne Carrington. Elle participe au quintet Red Zone (CD) de Masahiro Sayama. Elle se produit avec Sadao Watanabe, Yosuke Yamashita, Terumasa Hino, Masahiro Sayama, Tiger Okoshi, TOKU, Eddie Gomez, Shigeharu Mukai...

2006 à 14 ans > https://myspace.com/erenatera3/video/erena-live/11360059

2007 La jeune garde de Berklee [i]Bubble Dance[/i] > https://myspace.com/erenatera3/video/-quot-bubble-dance-quot-blow-out-concert-2007/107723335

[center][img(350px,480px)]https://sphotos-b-mad.xx.fbcdn.net/hphotos-ash3/p480x480/555817_484333754964902_334040974_n.jpg[/img][/center]

2009 Live quartet japonais Mukai Shigeharu (Trombone), Imamura Shinichiro (Piano), Kusui Satsuki (Bass), T.Campbell (Drums)[i]Waltz For Debby[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=MsdNWRdz6lw

Live Tôkyô 2010 [b]Will Boulware[/b] p, [b]Ron Carter[/b] b, [b]Omar Hakim[/b] dms [i]It's You Or No One[/i] > https://myspace.com/erenatera3/video/tokyo-jazz-2010/107152433

[center][img(350px,480px)]http://www.bluenote.co.jp/jp/reports/02_ETQ_0007.JPG[/img][/center]

Une ballade avec de belles photos du Japon (...) [i]My Foolish Heart[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=VQgZsf6X9Ao

Son premier disque sort en 2011. Elle a 19 ans. Partenaires : [b]Kenny Barron[/b] piano; [b]Ron Carter[/b] bass; [b]Lee Pearson[/b] drums; [b]Dominick Farinacci[/b] trumpet, flugelhorn

[center][img(350px,350px)]http://www.notreble.com/buzz/wp-content/uploads/2012/07/Erena-Terakubo-New-York-Attitude-300x300.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.allmusic.com/album/new-york-attitude-mw0002364417
[i]Blue in Green[/i] > http://dodonga.tv/watch/nc%3Anm15545626/
[i]That's the Truth[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=YkvnmFmj7Ok

À moins que ce ne soit celui là, avec [b]Kenny Barron[/b] (piano), [b]Christian McBride[/b] (bass), [b]Lee Pearson[/b] (drums), [b]Peter Bernstein[/b] (guitar)
North Birth [i]Stablemates[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=HIFFsTdHJvo

[center][img(350px,350px)]http://ecx.images-amazon.com/images/I/51B7VE%2B853L._SL500_AA280_.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.amazon.com/North-Bird/dp/B005OC656M

[center][img]https://sphotos-a-mad.xx.fbcdn.net/hphotos-ash2/p480x480/184253_484338264964451_367146485_n.jpg[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Mar 3 Déc 2013 - 13:42, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Ayako Shirasaki piano

Message  Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 12:19

Vous l'aurez remarqué comme moi. Il arrive que de jeunes musiciennes, autant que de mâles instrumentistes, semblent représenter, davantage que "l'avenir du jazz", son passé... À propos de la disparition de Cedar Walton, Francis Marmande cite Français René-Simon : «[i] à partir des années 1970, son aisance se fait plus riche, ses figures plus compliquées... Comme s'il voulait s'attacher à démontrer, en toute modestie, que le jazz aussi est une grande musique[/i] », pour conclure : « [i]Résumant au passage tout ce qui devrait donner quelque chair à l'étude de l'anthropologue, et pas mal d'humilité méditative aux génies du piano que pondent, saison par saison, producteurs et festivals[/i].» Cela vaut pour les géni-e-s aussi du saxophone , entre autres...

Je laisse découvrir [url=http://en.wikipedia.org/wiki/Ayako_Shirasaki][b]Ayako Akiyoshi[/b][/url], http://www.ayakoshirasaki.com/fr_home.cfm, élève de Kenny Baron, qui transcrivait Bud Powell à cinq ans... Discographie > http://www.ayakoshirasaki.com/fr_home.cfm

[center][img]http://www.jazzsolopianofestival.com/de/wp-content/2009/img/ayakoshirasaki.png[/img][/center]

[center][img]http://www.geocities.co.jp/MusicHall-Horn/8848/gallery/cd-cover-new-50.jpg[/img]
2003[/center]

2010 Ayako Shirasaki at the 2010 JJA Jazz Awards Medley > http://www.youtube.com/watch?v=w_Rb87yl7FQ

2013  Ayako Shirasaki (p), Kengo Nakamura (b) [i]Straight no Chaser[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=LT62GAsGJVY

Autres vidéos > http://www.google.fr/webhp?hl=fr#hl=fr&q=ayako+shirasaki&tbm=vid

[center][img]http://i.ytimg.com/vi/I6Zc0vhM2Lc/0.jpg[/img][/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Hazel Scott, pianiste, chanteuse et actrice

Message  Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 13:20

Revenons à une époque où, le jazz n'ayant pas de passé ou si peu, on ne se préoccupait pas, homme ou femme, de le recopier. On le jouait comme une musique vivante au présent. Après Rhoda et Shirley, une Scott encore, pianiste et chanteuse de son temps. Et l'on verra comme on entendra qu'elle a suivi le jazz de son temps, du boogie-woogie et du swing d'avant-guerre au be-bop, sans parler de la chanson française "jazzy" :twisted: 

[center][img]http://4.bp.blogspot.com/-XvKoQJa-wfE/TWbAy3Dhl9I/AAAAAAAAAAc/oOaEaDXbHrk/s400/hs+3.jpg[/img][/center]

[url=http://en.wikipedia.org/wiki/Hazel_Scott][b]Hazel Scott[/b][/url] se produisait à huit ans à la fin des années 20... Adolescente elle joue avec Count Basie, et à Carnegie Hall à 22 ans, avant de devenir célèbre à Holiwood dans les années 40.

[center][img]http://www.howard.edu/msrc/treasures/howardiana/21_huarchives_hazel_scott.jpg[/img][/center]

[center][img]http://farm4.static.flickr.com/3619/3409725629_eb6fd52d36.jpg[/img][/center]
Sample > http://teemix.aufeminin.com/w/musique/a387275-hazel-scott-complete-jazz-series-1939-1945.html

1942 [i]Hazel's Boogie Woogie[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=0uTiex9Zg8M
[i]Blues in B Flat[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=4lpuV2VDvlg
[i]Dark Eyes[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=1B490XoAQ5s
[i]Embraceable You[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=GiZHu6mN5-U

1942 Extrait du film 'I Dood it' [i]Takin' A Chance[/i] avec [b]Lena Horne[/b] et l'orchestre de [b]Jimmy Dorsey[/b] > http://www.youtube.com/watch?v=ySQ8cA4a-f8
Extraits complets > http://www.youtube.com/watch?v=LmujUkwU19I / Document exceptionnel (bien qu'en version allemande...) sur l'orchestre des frères Dorsey > http://www.youtube.com/watch?v=D61YCPG50Wc Red Skelton (v) Jimmy Dorsey & his Orch.: Paul McCoy, Nate Kazebier, Bill Oblak, Shorty Solomson (tp) Al Jordan, Sonny Lee, Andy Russo (tb) Phil Washburne (tb,vcl) Jimmy Dorsey (cl,as) Milt Yaner, Frank Langone (as) Babe Russin (ts) Charlie Frazier (ts,fl) Chuck Gentry (bar) Johnny Guarnieri (p) Allen Reuss (g) Jack Ryan (b) Buddy Schutz (d) Helen O'Connell, Bob Eberly (v)
Vers 15:22 One o´Clock Jump ; Western Rope Dance ; Star Eyes ; Swingin´ the Jinx Away -dance / Hazel Scott: piano solo ;
Hazel Scott (p) & Lena Horne (v) Barney Bigard (cl) Red Callender (b) Lee Young (d), Jimmy Dorsey (as) & Band feat. Babe Russin (ts) Johnny Guarnieri (p) Buck Washington & Bubbles Sublet (dance):

1943 Un duo triplement historique, avec [b]Charlie Parker[/b] au saxophone ténor >  http://www.youtube.com/watch?v=ih6EpdGfR7s ça gratte son pesant de passé

[i]Body and Soul[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=cBj9SZvrkoo

[center][img]http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/dc/ef/f9/dceff9e844e492d761c224b924c158ad.jpg[/img]
avec Lena Horne
Jericho (from the 1943 film "I Dood It") > http://www.youtube.com/watch?v=SyEW7qtXUIY[/center]

Qui peut le moins peut le plus... à 2 pianos [i]Black & White are Beautiful [/i]> http://www.youtube.com/watch?v=1HdnjTCMzpg

[center][img]http://common-breath.com/wp-content/uploads/2010/07/hazel_scott.jpg[/img][/center]

1955 avec [b]Charlie Mingus[/b] à la basse et Rudy Nichols à la batterie
[i]A Foggy Day[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=DTtX7QVaQWk
[i]Les Feuilles mortes[/i] (en français) > http://www.youtube.com/watch?v=oKlT8aGvDE8

C'est en 1955, avant Ellington ([i]Money Jungle[/i] 1962) qu'elle enregistre en trio avec Mingus et Max Roach

[center][img]http://omnipresence33.files.wordpress.com/2011/07/63359507.jpg?w=320&h=316[/img][/center]
[i]The Jeep is Jumpin'[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=FIyKAN-nGUk
[i]Peace Of Mind[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=5lJMtGP4SZo
[i]Lament[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=xtFQEewMFkw
[i]Mountain Greenery[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=0XlnEGVAiw8
[i]Git Up From There[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=jeXVnplRIO4
[i]Like Someone In Love[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=4oUFunMsZUY

En 1951, un document INA nous rappelle sa présence en France*, "auditionnant" les pianistes français Vander, Maurice ; Scott, Hazel ; Bolling, Claude ; Solal, Martial ; Renaud, Henri ; Fol, Raymond ; Pfeiffer, Bernard / Et puisque la présentatrice vous le dit  : « Aux amateurs de les reconnaître...» > http://www.ina.fr/video/PHD86062220
* [size=9]En 1950, elle est sur liste noire aux USA, ayant chanté pour des associations soupçonnées d'"activités communistes". Le Hazel Scott Show' est déprogrammé en 1950, en raison de son opposition publique au maccarthisme et à la ségrégation raciale. Mariée à un membre du Congrès, elle divorce et s'expatrie à Paris avec son fils. Elle ne retourne s'installer aux États-Unis qu'en 1967. Dans son appartement parisien, elle recevait des expatriés tels que les écrivains Richard Wright et James Baldwin, et des musiciens américains, Gillespie, Mingus... Sa carrière ne sera pas relancée, elle décède en 1981.[/size]

Les Japonais ont réédité la chanteuse... en français

[center][img]http://www.disquesdessinee.com/shopimages/ddonline/0010010001012.jpg[/img][/center]

1958 [i]On s'est aimé si tendrement[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=CYy9I5cp6EI
[i]Le Piano de la Plage[/i] (Trenet) > http://www.youtube.com/watch?v=f3g7NQgB1OY

[center]8) [/center]

La Dame Hazel Scott était aussi concertiste classique, enfin, presque... avec J.C. Heard ou Big Sid Catlett à la batterie
Hazel Scott plays Chopin, Liszt, Grainger, Rachmaninoff, Bach, Gershwin > http://www.youtube.com/watch?v=vh41kDrcWH0

On l'entend en français et la voit dans le film [i]Rhapsody in Blue[/i] de Gerschwin > http://www.youtube.com/watch?v=SM3-kUzdTDg

Liszt [i]Hungarian Rhapsody No. 2[/i ... (pour la marine américaine pendant la guerre) > http://www.youtube.com/watch?v=0G_RztlV2q8

[center]:roll: [/center]

L'album 'Round'Midnight' est enregistré en 1956-57 avec [b]Everett Barksdale[/b], guitar, [b]Sandy Block[/b], bass et [b]Jimmy Craword[/b], drums

[center][img]http://cdn.7static.com/static/img/sleeveart/00/018/078/0001807821_350.jpg[/img][/center]
Sample > http://fr.7digital.com/artist/hazel-scott/release/round-midnight

[center][img]http://4.bp.blogspot.com/-DIIAPljSr9A/T3aaCD9jV1I/AAAAAAAACFs/KvUB0vQ4y0I/s1600/Hazel+Scott++1939-1945.jpg[/img][/center]

? 'Female Flying Fingers' > http://www.youtube.com/watch?v=2wHV_ytzkI4

[center][img]http://songbook1.files.wordpress.com/2012/05/hazel-scott_03a_ctc_f301.jpg?w=700&h=[/img]
Autres documents > http://songbook1.wordpress.com/fx/hazel-scott/[/center]

[center][img]http://songbook1.files.wordpress.com/2012/05/cafc3a9-society-count-basie-teddy-wilson-hazel-scott-duke-ellington-and-mel-powell_chilton_3.jpg?w=525[/img]
Au Café Society, entourée de collègues pianistes, Count Basie, Teddy Wilson, Duke Ellington et Mel Powell[/center]


Dernière édition par Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 15:31, édité 4 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Les femmes et le passé du jazz...

Message  Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 14:59

Nul besoin de faire les fonds de tiroirs pour ressortir de l'histoire du jazz des figures féminines qui lui posent une question : comment a-t-elle été écrite ? Comment, mais aussi par qui ? On ne refait jamais l'histoire, mais on peut toujours récrire celle qu'auraient fait, avant tout(es), les hommes. Quand on considère à quel niveau de musique se situaient certaines musiciennes, on se demande pourquoi elles ont été, plus ou moins systématiquement occultées, effacées, et considérées, hors les chanteuses, comme moins importantes que les mâles jouant des mêmes instruments. Ont-elles eu moins d'influence sur leurs confrères, alors qu'eux les reconnaissaient ? Si le cas de Mary-Lou Williams ne prête pas à controverse, il y a peut-être matière à réévaluation. À moins que...

[center][img]http://ring.cdandlp.com/capricordes/photo_grande/115012629.jpg[/img][/center]

[center]:?: [/center]


Dernière édition par Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 17:37, édité 2 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Beryl Booker

Message  Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 16:32

[b]Beryl Booker[/b], contrairement à Lil Armstrong, Mary-Lou Williams, enfant prodige comme Hazel Scott, n'a jamais appris à lire la musique.

À 24 ans, elle joue et chante en trio avec[b] Slam Stewart[/b] (voir http://jazzitude.forumactif.com/t4277p15-du-jazz-classique-aux-jazz-modernes 28 juin 2013), et [b]John Collins[/b] à la guitare. Elle y restera jusqu'en 1951 avant de former, en 1953, son propre trio féminin.

[center][img(400px,300px)]http://i1.ytimg.com/vi/rrX9SFyL0xw/hqdefault.jpg?feature=og[/img][/center]

[center][img]http://3.bp.blogspot.com/-wJs79EmdogA/UbHPvMBkGkI/AAAAAAAAGoU/5wcNmAvRPDw/s400/BERYL-BOOKER-TRIO_SELF.JPG[/img][/center]

1947 [i]Oh Me, Oh My, Oh Gosh[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=rrX9SFyL0xw
1947 [i]Boy! What A Girl![/i]  > http://www.youtube.com/watch?v=HrfkZOIhedw Admirer Slam Stewart montant dans l'aigu à l'archet vers 2:00. Vidéo avec également le Big Band du batteur Sid Catlett, et scènes de danses acrobatiques annonçant le rock du même nom...

1947 [i]Someone To Watch Over Me[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=j5lSnZbpsaY

1947 Eddie Condon Floor Show-2 [i]Caravan[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=VXj12U88VbQ Contrairement à ce qu'indique la présentation du film, c'est Beryl Booker et non Mary-Lou Williams qui tient le piano, voir à partir de 0:59

[center][img(350px,350px)]http://userserve-ak.last.fm/serve/_/32868137/Beryl+Booker+Beryl.jpg[/img][/center]

Elle enregistrera aussi avec [b]Mary Osborne[/b]* à la guitare et [b]June Rotenberg[/b] à la contrebasse, un trio dont on peut entendre un extrait ici > http://fromthevaults-boppinbob.blogspot.fr/2013/06/beryl-booker-born-7-june-1927.html
* (voir plus haut dans le topic)

[center][img]http://www.allaboutjazz.com//media/large/3/2/6/fbfb90143280022030354b95d05b4.jpg[/img][/center]

Au début des années cinquante, elle retrouvera Don Byas et jouera avec [b]Dinah Washington[/b], [b]Chuck Wayne[/b], [b]Miles Davis[/b], [b]Clyde Lombardi[/b], [b]Connie Kay[/b], [b]Don Byas[/b], [b]Jimmy Raney[/b],[b] Tal Farlow[/b], [b]Clark Terry[/b], [b]Kenny Clarke[/b], [b]Horace Silver[/b], [b]Lucky Thompson[/b]...

[center][img(350px,350px)]http://s45.radikal.ru/i108/1007/4f/771a3791af7c.jpg[/img][/center]

[center][img(350px,350px)]http://www.berylbooker.com/images/1082-1%202.jpg[/img][/center]

1953 [i]Polka Dots and Moonbeams[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=Bn_zaHSb0sU

[center][img(350px,350px)]http://www.israbox.com/uploads/posts/2012-06/1340739067_beryl-booker-1946-1954.jpg[/img][/center]

1953 Duo avec la chanteuse Teddi King, [i]It Never Entered My Mind[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=R2R7KBwe344

En 1954, elle partira en tournée en Scandinavie avec [b]Billie Holiday, Buddy DeFranco[/b] (clarinet), [b]Red Norvo[/b] (vibraphone),[b] Leonard Feather[/b] (critic, producer, piano player and composer), Louis McKay (Billie's boyfriend).

[center][img]http://mediastore4.magnumphotos.com/CoreXDoc/MAG/Media/TR2/0/2/2/0/PAR60747.jpg[/img][/center]

En 1959, elle accompagne encore Dinah Washington en Europe puis semble disparaître de la scène du jazz, jusqu'aux années 70, où elle se fait rare, pour raisons de santé.
(Biographie complète > http://opalnations.com/files/Beryl_Booker_Blues_Rhythm_263_Oct.2011.pdf)


Dernière édition par Patlotch le Mar 3 Déc 2013 - 14:42, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Lovie Austin piano, comp., arrangt et chef d'orchestre

Message  Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 18:28

Remontons encore le temps. À la même époque que Lil Hardin, femme Armstrong, sévit une pianiste, compositrice, arrangeuse et chef d'orchestre : [b]Lovie Austin[/b].

[center][img(450px,320px)]http://i1.ytimg.com/vi/Wz5bC43evok/hqdefault.jpg[/img][/center]

1923 Avec [b]Ma Rainey[/b] Tommy Ladnier cornet, Jimmy O'Bryant cl, [i]Bo-Weavil Blues[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=p3AW9zwl_HY
1923 avec [b]Ida Cox[/b], vocal Ida Cox, Lovie Austin - [i]Graveyard Dream Blues[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=sf_BOovHeJo
[i]Last Minute Blues[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=kOmHzKAfPuk
1924 [b]Lovie Austin and her Blues Serenaders[/b], Priscilla Steward vocal - Charleston Mad > http://www.youtube.com/watch?v=Wz5bC43evok

[center][img(450px,320px)]http://i1.ytimg.com/vi/lBajb4AUqqs/hqdefault.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.virginmega.fr/musique/album/lovie-austin-1924-1926-lovie-austin-102737017,page1.htm

1924 [i]Charleston, South Carolina[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=DbKGvLrIyUc
1925 [i]Don't Shake It No More[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=lBajb4AUqqs Probably Bob Schoffner Cornet, Jimmy O'Bryant Clarinet, W.E. Burton Drums

[center][img(350px,350px)]http://media.virginmega.fr/Covers/Large/IUS/886788224872.jpg[/img][/center]

Lovie Austin & Her Blues Serenaders - [i]Peepin' Blues[/i] > http://www.dailymotion.com/video/xmg5u1_lovie-austin-her-blues-serenaders-peepin-blues_music Photos, affiches...

Comme il fut dit plus haut, c'était en un temps où blues et jazz faisaient la paire, dans l'accompagnement par un orchestre des chanteuses, pour les plus connues Ma Rainey, Ida Cox, et bien sûr [b]Bessie Smith[/b].
[i]Bleeding Hearted Blues[/i] > http://player.qobuz.com/#!/track/905105

Le thème [i]Down Hearted Blues[/i] est d'Austin, les paroles d'Alberta Hunter, mais c'est ici [b]Clarence Williams[/b] qui accompagne Bessie Smith, en 1923 > http://www.youtube.com/watch?v=ZrLHXGHS-to

[center]
[img(350px,500px)]http://www.musicnotes.com/images/productimages/mtd/MN0043102.gif[/img]
[/center]

La même année ce blues sera enregistré par [b]Noble Sissle[/b] et [b]Eubie Blake[/b] > http://www.youtube.com/watch?v=lzDgKY65mRQ

Bon, d'accord, ça nous emmène un peu loin de Stacey Kent...

[center][img(350px,500px)]http://farm2.static.flickr.com/1405/1316192745_d5f5f4925f.jpg[/img][/center]

1962, elle retrouve [b]Alberta Hunter [/b]et Jimmy Archey - Trombone, Darnell Howard - Clarinet, [b]Pops Foster[/b] - Bass, Jasper Taylor - Drums

[center][img(350px,350px)]http://ecx.images-amazon.com/images/I/51NG3Bn7B6L._SL500_AA300_.jpg[/img][/center]

[i]Saint Louis Blues[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=lDZwF2M1n30

[center][img]http://blogart-magazine.fr/uploads/Asset/author/lovie-austin/coxwildwoman.jpg[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Mar 3 Déc 2013 - 14:50, édité 2 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Hadda Brooks pianiste et chanteuse

Message  Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 20:15

Vrai qu'à cette époque, les pianistes-chanteuses n'étaient pas rares, et que chanter contribuait à leur succès.

Plus jeune que les précédentes, née en 1916, [b]Hadda Brooks[/b] se fait connaître pandant la guerre "for ten Dollards a Week" en chantant Fred Astaire, Gene Kelly, et Shirley Temple. Elle préfère les ballades au boogie-woogie, mais travaille néanmoins le style d'Albert Ammons, Pete Johnson et Meade Lux Lewis.

[center][img]http://3.bp.blogspot.com/_rw-geIIkv6s/TSwrse9n9EI/AAAAAAAADyk/Xoai-7_YSzc/s400/hadda+brooks+at+piano.png[/img][/center]

1942 [i]Juke Box Boogie[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=FuwW5AsCEHs
[i]Society Boogie[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=GZOKKKlMMiQ
[i]Rockin' The Boogie[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=CZbb0_jpadU
[i]Humoresque Boogie[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=p90AssiEc2Q Tatum jouait ça, le thème est de Dvorak...

Et comme à tout il faut une reine, on l'a décrétée "Queen of the Boogie".

[center][img(500px,350px)]http://i1.ytimg.com/vi/A0PbCVdKcFU/maxresdefault.jpg[/img][/center]

Benny Goodman la recommande comme chanteuse pour le film "Out of the blue" en 1947. Elle apparaît dans "In a Lovely Place" (1950)de Nicholas Ray avec Humphrey Bogard et "The Bad and the Beautiful" (1952) avec Lana Turner et Kirk Douglas.

Tout ça nous éloigne du jazz... encore que. Voici un extrait du film avec Bogard

1950 [i]I Hadn't Anyone Till You[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=xpPoBroNGdM

Écoutons-la aussi, en 1947, sur les contrechants du guitariste [b]Teddy Bunn[/b] (Youtube nous dit qu'il jouait du Rock n' Roll dans les années 30 :cry: ...),
[i]That's My Desire[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=_hRVoyNn3dM
[i]Don't Take Your Love From[/i] Me > http://www.youtube.com/watch?v=Fc92LrdvK2E
[i]My First And Last Love[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=HdPrxQmtjXQ
[i]Out Of The Blue[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=A0PbCVdKcFU

Au moins les amateurs de guitare pré-rock' ballade genre ne se seront-ils pas ennuyés.

[center][img(350px,350px)]http://www.chartsinfrance.net/images/4/EMI/0724384658557.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.chartsinfrance.net/Hadda-Brooks/I-ve-Got-News-For-You-a102959577.html

[i]When I Leave The World Behind[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=wya0vMcteF8

[center][img(350px,350px)]http://2.bp.blogspot.com/_SwoZZnBrb-U/SmYgQXOIKQI/AAAAAAAAIgA/l6cjXN5fr-M/s320/Hadda+Brooks+-+That%27s+My+Desire.jpg[/img][/center]

[center][img(350px,350px)]http://1.bp.blogspot.com/_SwoZZnBrb-U/SnM_lQG66-I/AAAAAAAAIgo/OQt_NaryQh8/s320/Hadda+Brooks+-+Romance+in+the+Dark.jpg[/img][/center]

Comme quoi le "jazzy" aussi possède un passé. Bon, n'abusons pas de sa jeunesse. Vous avez compris que je préfère les vieilles dames dignes...

[center][img]http://userserve-ak.last.fm/serve/_/58193/Hadda+Brooks.jpg[/img][/center]

[i]I'm in Love[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=wHLEjVgLDeI
Piano solo [i]Rhapsody In Blue[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=FXz8FKC6OIU

Retour aux choses sérieuses
199 [b]Roy Gaines[/b] meets Hadda Brooks > http://www.youtube.com/watch?v=bK6MLiJrcQY
[center]

[img(350px,350px)]http://cdbaby.name/r/g/rgaines3.jpg[/img]

[img(350px,350px)]http://userserve-ak.last.fm/serve/_/26412523/Hadda+Brooks+HaddaBrooks3.jpg[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Mar 3 Déc 2013 - 14:54, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Jutta Hipp pianiste cool ?

Message  Patlotch le Jeu 29 Aoû 2013 - 21:11

[b]Jutta* Hipp[/b] voit le jour quand ces dames Lil Armstrong et Lovie Austin enregistrent leurs premiers succès, à l'Ouest. Elle naît à Leipzig et connaît les tourments de l'Allemagne pendant la guerre et, après les bombardements américains, comme réfugiée fuyant la misère et l'occupation soviétique, avec l'enfant d'un G.I. noir, qu'elle prénomme Lionel (pour Hampton)... Période dont elle restera traumatisée (détails de sa vie dans [i]The Inside Story[/i] par Marc Myers Jazzwax > http://www.jazzwax.com/2013/05/jutta-hipp-the-inside-story.html). Elle sera la première femme (et le premier Européen) à enregistrer pour Blue Note. *se prononce iouta.

[center][img]http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/2f/Wiki_Jutta_Hipp_Piano.png/220px-Wiki_Jutta_Hipp_Piano.png[/img][/center]

Elle enregistre sporadiquement en Allemagne au début des années cinquante puis à partir de 1955 à New-York. Après une enfance marquée par l'écoute de Basie, Teddy Wilson et Fats Waller, elle découvre Bud Powell, puis Lenny Tristano. Sa culture pianistique est désormais celle du "jazz moderne", dont elle rencontre les protagonistes, notamment sa principale influence, Horace Silver, qui marquera son style entre bop et cool avant qu'elle n'affirme sa personnalité trempée dans le blues (cf avec Sims). Ses "problèmes psychologiques" l'éloigneront le plus souvent des scènes de jazz, malgré les tentatives de Leonard Feather, et son succès en 1956 au Newport Jazz Festival. De plus, elle ne voulait pas enregistrer de la musique qu'elle n'aimait pas. Son album avec Zoot Sims sera le dernier.

Discographie (partielle) > http://coverjazz.canalblog.com/archives/2008/08/23/10326417.html

[i]Take me in your arms[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=c_A_2rS-oU8
[i]Don't Worry 'Bout Me[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=KWYZvSgFdlo

[center][img]http://cps-static.rovicorp.com/3/JPG_250/MI0002/376/MI0002376064.jpg?partner=allrovi.com[/img][/center]

[center][img]http://jazzland.if.land.to/assets_c/2009/04/Hans_Koller_New_Sound_From_Germany_Vol_5-thumb-200x200-519.jpg[/img][/center]

Avec le saxophoniste [b][url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Hans_Koller]Hans Koller[/url][/b] (il enregistre la même année avec Joe Zawinul).

1954 [b]Frankfurt Jazz Festival[/b]
> http://www.youtube.com/watch?v=D3wZlAL8-SI
> http://www.youtube.com/watch?v=w3UfmBmuyWE

[center][img]http://s.pixogs.com/image/R-4646819-1370968047-9131.png[/img][/center]

[center][img]http://www.birkajazz.com/graphics2/kollerJuttaEP.jpg[/img][/center]

1954 Joki Freund (ts), Jutta Hipp (p), Hans Kresse (b), Karl Sanner (ds) [i]Laura[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=H2ekrExBKJw
[i]Diagram[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=3F2SwO_scp0 Morceau en trio

[center][img]http://p9.storage.canalblog.com/91/86/500408/42171449_p.jpg[/img][/center]
[size=9]
[center]Jutta Hipp avec les saxophonistes
Emil Mangelsdorff et Joki Freund [/center]
[/size]

1955 avec [b]Peter Ind[/b] b, et [b]Ed Tighpen[/b] dms [i]Dear Old Stockholm[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=vVXhL1gkQvY

[center][img]http://www.tkshare.com/pic/20110826/20110826144630274.jpeg[/img][/center]

[i]Billie's Bounce[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=lmMUqSunsjw
[i]After Hours [/i](blues) > http://www.youtube.com/watch?v=0PXf1MyjX9A

[center][img]http://pixhost.me/avaxhome/b8/2a/001d2ab8_medium.jpeg[/img][/center]
[center]Réédition Japon 2007 2 CD[/center]

Avec le guitariste [b]Attila Zoller[/b]. Ces faces figurent dans le CD Lost Tapes (The German Recordings, 1952-1955)

[center][img]http://static.qobuz.com/images/jaquettes/0807/0807280172393_230.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.qobuz.com/album/jutta-hipp-lost-tapes-the-german-recordings-1952-1955-jutta-hipp/0807280172393

[center][img]http://www.popsike.com/pix/20080318/180225115195.jpg[/img][/center]

1955, en quintet avec des Allemands cools, Emil Mangelsdorff, Alto Sax, [b]Albert Mangelsdorff[/b] Trombone, Hans Kresse Bass, Karl Sanner Drums.
[i]Simone / Cool Dogs / Yogi[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=BL8NBhb4H1Q

[center][img]http://rymimg.com/lk/f/l/11ae3273fa62449c1972e5a393c48551/4026074.jpg[/img][/center]

1956 avec [b]Zoot Sims[/b] ts, Jerry Lloyd(tp), Ahmed Abdul-malik(Bass), Ed Thigpen(Drums) 
[i]Just Blues[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=jCZC0YL2yGc

[center][img]http://1.bp.blogspot.com/-kcRJ1z4xY7Y/T6LXR1JRKdI/AAAAAAAAAfs/ZODkEYhO-kw/s1600/Das+Is+Jazz.jpg[/img][/center]

[center][img]http://ongakuzuki.biz/wp-content/uploads/2010/11/JUTTA-HIPP-WITH-ZOOT-SIMS.jpg[/img][/center]

[i]Violets For Your Furs[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=PuM75h_vRC0
[i]These Foolish Things[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=jDmI-Sty89Q

[center][img]http://record.ticro.com/record/jacket/J10002371.jpg[/img][/center]

Autres vidéos > http://www.google.fr/webhp?hl=fr#hl=fr&psj=1&q=jutta+hipp&tbm=vid

[center][img]http://31.media.tumblr.com/tumblr_mc33r1HIOe1rzn1xpo1_400.jpg[/img][/center]

Une compilation en CD (apparemment les trios de 54-55)

[center][img]http://cdn.7static.com/static/img/sleeveart/00/020/716/0002071685_350.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.7digital.com/artist/jutta-hipp/release/20-famous-jutta-hipps-original-songs-original-recordings-digitally-remastered
Une vingtaine de morceaux sont ici > http://www.dailymotion.com/fr/relevance/search/jutta+hipp/1

[i]The Moon Was Yellow[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=Y4XixBi6KTU
[i]I'll Remember April[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=fP7brebdAI8
[i]Lady Bird[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=1KW1Gj5cKqY
[i]The Squirrel[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=qOX7ELLY8WE
[i]Star Eyes[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=YkysN_rdZFo

Voilà, voilà, dans l'air du temps des 50', en droite ligne de Bud Powell dont elle semble porter le drame en tempo lent, plus aérienne voire sautillante à la manière des pianistes de la côte Ouest...

[center][img]http://www.ndr.de/info/schapowalow127_v-contentgross.jpg[/img][/center]

[center]Hipp Hipp Hipp... :oops: [/center]

[center][img]https://sphotos-b-mad.xx.fbcdn.net/hphotos-ash4/p480x480/401357_361584500519792_1491680140_n.jpg[/img][/center]

Dès la fin des années 50, Jutta Hipp était revenue à la peinture, son premier intérêt, puis à la photographie d'art. Elle meurt à New-York en 2003, sans piano dans son appartement, et dans un tel oubli que Blue Note ne savait pas où la trouver pour lui payer ses royalties. Ruinée, son corps est offert à la science... Son nom ne figure pas dans l'encyclopédie du jazz de Richard Cook, une référence.

[center][img]http://jazztimes.com/images/content/articles/0009/0650/Jutta-Hipp-Weg_depth1.jpg?1319759929[/img][/center]

On trouve une émission de radio en Allemand avec des fragments d'Interview (en allemand et en anglais) et des extraits musicaux. Recommandé > http://ehsankhoshbakht.blogspot.fr/2012/01/interview-with-jutta-hipp.html


Dernière édition par Patlotch le Dim 1 Sep 2013 - 22:11, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Nellie Lutcher, pianiste et chanteuse tonifiante

Message  Patlotch le Ven 30 Aoû 2013 - 10:50

Comme chez les hommes de jazz, il est des musiciennes dont la courte carrière s'est cantonnée au jazz "classique" (d'avant-guerre) et s'est progressivement arrêtée dans les années 50. On ne saurait oublier le talent et l'originalité qui firent leur renommée dans la première moitié de leur vie.

Tel est le cas de [b][url=http://en.wikipedia.org/wiki/Nellie_Lutcher]Nellie Lutcher[/url][/b], pianiste et chanteuse née en 1912 et décédée en 2007. Une musicienne attachante dont l'influence est patente sur des pianistes/chanteuses des générations suivantes, et encore aujourd'hui, dans la poudre réinventée, le style, la finesse et l'humour en moins.

[center][img(350px,350px)]http://farm6.static.flickr.com/5060/5395253209_b69b95814a.jpg[/img][/center]

Elle accompagne à douze ans [b]Ma Rainey[/b], dont le pianiste régulier était malade. Elle connaît la célébrité à la fin des années 40'.

À l'aise dans le blues et le boogie, elle diffuse sur tous les tempos un swing intense dans la veine d'Earl Hines, qui accompagne une voix chargée d'effets et d'un timbre qui la rendent immédiatement reconnaissable. Ses quartets avec guitare ne sont pas sans évoquer ceux du jeune Nat King Cole, avec qui elle se produit en duo en 1950. Certains de ses enregistrements annoncent le Rhythm n' Blues.

[center][img(350px,350px)]http://www.jazz.com/assets/2008/12/18/albumcoverNellieLutcherAndHerRhythm.jpg?1229634414[/img][/center]
Pour ce disque le quartet "Nellie Lutcher and her Rhythm" est complété par Benny Booker (bass), Earl Hyde (drums) et [b]John Collins[/b] (guitar), compagnon de King Cole dans les 50'-60', déjà rencontré avec Beryl Booker.

1947
[i]Cool Water[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=v825FreNTvs
[i]The Song Is Ended[/i]  > http://www.youtube.com/watch?v=4LyDC1RT4rM
[i]Pig Latin Song[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=1stJMI1f-g8
[i]Fine Brown Frame[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=vKEaRLoM7h4
[i]Let Me Love You Tonight[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=fsXkODfTlz8
[i]Lake Charles Boogie[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=oXJH1P0AYrU
[i]Say A Little Prayer For Me Capitol[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=pfQ7aC6AYiE
[i]The Princess Poo-Poo-Ly Has Plenty Papaya[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=VoGdRr7xoBU

[center][img(350px,350px)]http://c3.cduniverse.ws/resized/250x500/music/060/1872060.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.cduniverse.com/search/xx/music/pid/1872060/a/real+gone+gal.htm

[center][img]http://lostandsound.files.wordpress.com/2008/12/nellie-letcher-klein1.jpg?w=1000&h=[/img][/center]

1948
[i]My Little Boy[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=8wmipJ80dvM
[i]Hurry On Down[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=9XPv6vk2rgM
[i]Fine And Mellow[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=WlxmsV3tHGM
[i]Come On And Get It, Honey[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=YEJ7t83V7Wc

? [i]Chi Chi Chi Chicago[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=obkOUIpdkEw

[center][img(350px,350px)]http://www.bsnpubs.com/capitol/78-10/70.jpg[/img][/center]

1949 ? Avec [b]Spike Jones[/b] http://www.myoldradio.com/old-radio-episodes/spike-jones-nellie-lutcher/7 Il n'est jamais trop tard pour découvrir le maître des musiques de dessins animés, et son orchestre "bruiteur" inégalé...

[center][img]http://aceterrier.com/wp-content/uploads/2009/07/spikejones.JPG[/img][/center]

On les retrouve dans l'émission de radio "Spotlight Review - Guest Nellie Lutcher" > http://www.myoldradio.com/old-radio-episodes/spotlight-review-guest-nellie-lutcher/1 Une demi-heure de plaisirs et rires garantis !

1950
Avec [b]Nat King Cole[/b] dont la notoriété n'éteind pas (encore) la sienne
[i]I Come In For A Second[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=HKpMZY5L8eQ
[i]For You My Love[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=Q3-r31ilN_E

[center][img(350px,350px)]http://a4.mzstatic.com/us/r1000/108/Music/0d/24/5d/mzi.ixnhqhdz.170x170-75.jpg[/img][/center]

1952
[i]Muchly Verily[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=egV-R8JvC4I Un scat proche d'un timbre de trompette... Un guitariste comme on les aimait...

? [i]That's a Plenty[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=XWrXWHj2Hck
[i]Alexanders Ragtime[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=3UIjaBdEV2U Une version revigorante d'un vieux saucisson

1955
[i]Please Come Back[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=TB7-sUMW2A4 Orchestre arrangé et dirigé par [b]Sy Oliver[/b]

[i]Let me love you tonight [/i]> http://www.youtube.com/watch?v=D2mvDvvMSxk

Avec l'orchestre de [b][url=http://en.wikipedia.org/wiki/Russell_Garcia_(composer)]Russel Garcia[/url][/b], 1956-57
[center][img(350px,350px)]http://eil.com/images/main/Nellie+Lutcher+-+Our+New+Nellie+-+LP+RECORD-376576.jpg[/img][/center]

[center][img(600px,300px)]http://eil.com/Gallery/376576b.jpg[/img][/center]

Une télévision où l'on peut apprécier sa remarquable décontraction
1956 - Dave Garroway NBC Today show - Trio > http://www.youtube.com/watch?v=Sm02YKi6rOc
Il me semble qu'elle est accompagnée à la batterie par [b][url=http://www.drummerworld.com/drummers/Earl_Palmer.html]Earl Palmer[/url][/b], une légende des studios R'n'B et Rock n' Roll

1957
[i]Birth Of The Blues[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=4cKyy0xlKDk
? [i]You Made Me Love You[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=hP8l8otmA7U
? [i]Reaching for the Moon[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=OHBvS098810 avec chœurs et cordes

Dans les années 60-70, elle est active dans l'Union des musiciens de Hollywood, seule Afro-Américaine à ce niveau de responsabilités.
[center][img]http://www.soulwalking.co.uk/00Images%202013-2/NELLIELUT-NICE2.jpg[/img][/center]

Son activité musicale se réduit, bien qu'elle apparaisse en clubs jusqu'aux années 90.

Une émission de radio consacrée à Nellie Lutcher > http://www.prx.org/pieces/34491-women-s-history-month-nellie-lutcher-s-real-gone#description
Elle est également reçue dans l'émission "Piano Jazz" de Marian McPartland > http://www.allaboutjazz.com/php/article.php?id=20299 L'auteur de l'article considère "trop dommage qu'elle n'est pas davantage enregistré dans ses années d'or". On ne lui fait pas dire.

Best Of CD Blue Note 1995
[center][img(350px,350px)]http://userserve-ak.last.fm/serve/_/90109487/The+Best+Of+Nellie+Lutcher.jpg[/img][/center]

En 1995, un coffret de quatre CD réunit l'intégralité de ses enregistrements. Détails discographiques > http://markbarrydiscographies.blogspot.fr/2009/10/nellie-lutcher-discography-referencing.html

[center][img(350px,350px)]http://2.bp.blogspot.com/_b9jgSmU2M1k/Ssi07V9StgI/AAAAAAAABz0/6gBwX6ovwQU/s400/DSC04577.JPG[/img][/center]

[center][img(350px,550px)]http://astimesgobye.com/wp-content/uploads/2013/06/nellie-lutcher2.jpg[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Mar 3 Déc 2013 - 17:19, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Marjorie Hyams ou le vibraphone manquant

Message  Patlotch le Ven 30 Aoû 2013 - 14:06

Comme disait Brecht :pirat: les lames sont une affaire d'hommes, du moins cela paraît-il une évidence quand on cite les grands vibraphonistes de jazz, si l'on ne connaît Lionel Hampton, Red Norvo, Milt Jackson, Bobby Hutcherson, Gary Burton, et parfois Walt Dickerson (voir http://jazzitude.forumactif.com/t2826-rip-walt-dickerson-vibraphoniste)

Pourtant une femme s'est distinguée sur cet instrument "rare", dès les années 40, avec les orchestres de Woody Herman, Mary Lou Williams, Charlie Ventura, George Shearing, et en trio avec les guitaristes Tal Farlow, Mundell Lowe, et Billy Bauer. Elle était aussi pianiste, et arrangeur.

[b][url=http://en.wikipedia.org/wiki/Margie_Hyams]Marjorie Hyams[/url][/b], née en 1920, nous a quitté l'année dernière.

[center][img]http://nuke.ninoderose.it/Portals/0/foto/HyamsB.jpg[/img][/center]

Bien qu'elle n'ait pas enregistré sous son nom, les disques de ses leaders lui donnent une place à la hauteur de son raffinement. Margie Hyams se marie à 30 ans et décide de se retirer de la musique... Cherchez l'erreur ! Bon, c'est sa faute si elle n'est pas plus connue aujourd'hui :x Consacrée à sa famille, elle n'a pas seulement permis à son banquier de mari de faire [i]sa[/i] carrière. Elle joue, arrange et enseigne jusque dans les années 70.

[center][i]« In a sense, you weren't really looked upon as a musician, especially in clubs. There was more interest in what you were going to wear or how your hair was fixed — they just wanted you to look attractive, ultra feminine, largely because you were doing something they didn't consider feminine. Most of the time I fought it and didn't listen to them. [One of the ways you fought it was insisting on wearing a band uniform instead of a dress.] Only in retrospect, when you start looking back and analyzing, you can see the obstacles that were put in front of you. I just thought at the time that I was too young to handle it, but now I see that it was really rampant chauvinism.»[/i] [/center]
[center]Marjorie Hyams, 1978[/center]

En 1944 elle fait partie du nonette de [b]Flip Phillips[/b], le Fliptet ! Neal Hefti (trumpet), Bill Harris (trombone), Aaron Sachs (clarinet), Flip Phillips (tenor sax), Marjorie Hyams (vibraphone), Ralph Burns (piano), Billy Bauer (guitar), Chubby Jackson (bass), Dave Tough (drums). Il y a quelques années, on a vu ce bouillant ténor aux côtés de James Carter.

[i]Pappilloma[/i] > http://archive.org/details/FlipPhillipsFliptet-Pappilloma Solo de vib 1:53, et des plans hamptoniens qu'adoucit la sagesse féminine...

Avec [b]Woody Herman[/b]

1945 [i]Apple Honey [/i]> http://www.youtube.com/watch?v=6su9CrcBzYA Solo vib vers 1:48, l'influence d'Hampton est encore très forte.
?1948 [i]Caldonia[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=RD_NUyqCknc Le blues de Woody Herman n'est pas des plus "noirs". On entend Hyams dans l'exposé puis avec le chanteur, avant un solo où le jeu "moderne" de la vibraphoniste commence à s'affirmer. Elle est présente tout au long de l'arrangement.

Chez [b]Charlie Ventura[/b], elle partageait les arrangements avec Neal Hefti. (Pas certain des traces discographiques, je m'abstiens d'exemples)

Elle participe, sous la direction de Mary-Lou Williams, à un « Girl'Stars », avec Marie Osborne à la guitare, Bea Taylor à la basse et Bridget O'Flinn à la batterie.

[center]
[img]http://cps-static.rovicorp.com/3/JPG_400/MI0002/440/MI0002440940.jpg?partner=allrovi.com[/img][/center]
On trouve des extraits de ces thèmes ici > http://www.allmusic.com/album/1945-1947-mw0000250076

Avec [b]George Shearing[/b]

1949 George Shearing Quintet 1) [i]Midnight on Cloud 69[/i] (Leonard Feather / George Shearing) 2) [i]Moon Over Miami[/i] (Joe Burke / Edgar Leslie)> http://www.youtube.com/watch?v=82optQ5CKgg
Shearing (piano), Chuck Wayne
(guitar), John Levy (bass), Denzil Best (drums)
[i]The Continental[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=wMxcJdNDWwk
[i]Strolling[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=BHVpYxhZLLM Une technique remarquable et une audace harmonique à faire pâlir Milt Jackson

[center][img]http://marcmyers.typepad.com/.a/6a00e008dca1f08834014e604ba7e6970c-800wi[/img][/center]

Les exposés de thèmes allient souvent les sonorités du piano et du vibraphone, mais aussi celles de la guitare, pour un son d'ensemble que l'on retrouve dans le jazz "frais" des années 50, et particulièrement les groupes d'un autre vibraphoniste, Red Norvo.

[i]1) I Didn't Know What Time It Was (Lorenz Hart / Richard Rodgers)
2) Jumpin' with Symphony Sid (Lester Young)
3) Conception (George Shearing) [/i]
> http://www.youtube.com/watch?v=kBmoy6QQ44o

[center][img]http://jazzrecordrevival.com/images/items/full/shearingmidnightjapucd.jpg[/img][/center]

1950 [i]Pick Yourself Up[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=sv3KtcvyUVk Solo vib 1:10

En 1948, le trio de Margie Hyams est programmé en même temps que Charlie Parker, au [b]3 Deuces[/b], South side of 52nd Street, New York. L'affiche témoigne qu'elle était alors leader du trio, bien qu'il n'y ait pas disque à son nom. Des enregistrements, je l'ignore.

[center][img]http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/df/52nd_Street,_New_York_City,_NY_0001_original.jpg/400px-52nd_Street,_New_York_City,_NY_0001_original.jpg[/img][/center]

Je n'ai pas (encore) trouvé de traces des trios avec Farlow, Mundell Lowe et Billy Bauer, situés entre 1945 et 48, cad sauf erreur avant ceux que Red Norvo constituera avec Farlow et Mingus... Hyams fait allusion au quartet de Shearing et Mundell Lowe en 1946 ou 47. Billy Bauer était un compagnon de Lennie Tristano, et l'on sent dans l'esthétique de Hyams l'influence de cette [i]école[/i], très exigeante harmoniquement, et sans doute moins séduisante que la lignée bluesy-bop de Milt Jackson. Par le son, elle est plus proche de "Bag's", par le jeu, de Norvo. C'est une fraîcheur dans tous les sens du terme que Marjolie Hyams apporte à l'instrument.

[center][img]http://marcmyers.typepad.com/.a/6a00e008dca1f088340147e29f7eb2970b-250wi[/img][/center]

[center][img]http://marcmyers.typepad.com/.a/6a00e008dca1f08834014e5f441c3e970c-350wi[/img][/center]

Une interview en 2010 > http://www.jazzwax.com/2011/02/interview-marjorie-hyams.html


Dernière édition par Patlotch le Ven 30 Aoû 2013 - 21:58, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Ginger Smock, violoniste inaudible ?

Message  Patlotch le Ven 30 Aoû 2013 - 20:17

« [i]Il faut donc faire de l'art pour soi, pour soi seul, comme on joue du violon.[/i] » écrit Gustave Flaubert à Louise Collet le 29 mai 1852. C'est peut-être à cela que doivent se résoudre les violonistes de jazz, quand "ils" sont des femmes.

Un site éducatif (français) répertoriant les violonistes de jazz des origines à nos jours ne cite pas Regina Carter... À ce niveau de surdité et d'incompétence, l'éducation est une erreur > http://www.jazzeddie.f2s.com/Violin.htm

Pourtant, [b][url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Regina_Carter]Regina Carter[/url][/b], généralement connue des amateurs de jazz actuels, ne fut pas la première Afro-Américaine à s'y coller.

[center][img]http://1.bp.blogspot.com/-i-eLIqbeBhk/TqMaV938TaI/AAAAAAAAAlk/3kEUzaxozjw/s320/ReginaCarter.jpg[/img][/center]

On trouve une première antériorité en 1927 et la personne de [b]Mrs Dunbar[/b], épouse de Johnny, batteur et directeur musical des [i]Jackson Rhythm Kings[/i] comportant également Warren Smith soprano sax, Rico e Izquierdo alto and flute, John Cook piano, Jack Stanley Hamilton trumpet. Le cliché ci-dessous les représente à Copenhague, fin 1927. Michael n'est pas encore arrivé.

[center][img]http://abar.net/photos_files/image008.jpg[/img][/center]

Une seconde antériorité est [b][url=http://en.wikipedia.org/wiki/Ginger_Smock]Ginger Smock[/url][/b], première afro-américaine à jouer du violon électrique. Elle vit de 1920 et 1995. En 1946, elle utilise le "Beauchamp Rickenbacker Electro Violin" pour son premier enregistrement, quatre thèmes allant de la ballade au be-bop, avec un 'all-women band' dirigé par la bassiste [b]Vivien Garry[/b], et supervisé par Leonard Feather pour RCA Victor. Source > http://archive.fiddlesessions.com/apr06/electric.html

[center][img]http://jazzhallelujah.files.wordpress.com/2009/02/gingerimage.jpg[/img][/center]

[center][img]http://archive.fiddlesessions.com/apr06/Smock.jpg[/img][/center]

On trouve sur Itunes une compilation  « 1946-1958 Los Angeles Studio and Demo Recordings » > https://itunes.apple.com/fr/album/ginger-smock-1946-1958-los/id275024489

[center][img]http://jazzhotbigstep.com/mediac/400_0/media/DIR_1895/G_SMOCKcropfx.gif[/img][/center]

Elle joue en 1944 dans un trio fémino-afro-américano-féminin, piano-orguo-violonique, [b]The Sepiatones[/b] > http://www.opalnations.com/files/Ginger_Smock_The_Sepiatones_Blues_Rhythm_187_March_2004.pdf

Ginger Smock figure dans la compilation [i]I Like Be I Like Bop[/i]
[b]Early American & European Bebop Violin[/b] > http://shoppingcart.djangobooks.com/Item/bebop_violin On y rencontre aussi un certain Hodeir (Laurence) André de son prénom...

N'ayant pas écouté ces enregistrements, je ne sais rien en dire. Il apparaît néanmoins que Ginger Smock était davantage musicienne de studio qu'à proprement parler jazzwoman active. Élève du jazzman [b]Stuff Smith[/b] et de la concertiste Bessie Dones, elle participe à divers orchestres, [i]Junior Philharmonic, Symphonetta and All-City Student Symphony[/i], et l'on trouve sa trace jusque dans les années 70 au moins.  Exemple dans une section de violons accompagnant [b]Shuggie Otis[/b] en 1970  Compil > http://www.youtube.com/watch?v=IDijk3iFzrc Shugie Otis est un chanteur et guitariste de Rhythm n' Blues, précurseur de l'[i]Acid'Jazz[/i], d'où les :cça:  sûrement

Une documentation (trop ?) sérieuse > http://abar.net/fbvisupdate.htm

[center][img]http://abar.net/photos_files/image054.jpg[/img][/center]
[center][size=9]Ginger Smock second from the left with Ethel Sissle, Steve Gibson, Damita Jo
Steve Gibson Red Caps engagement including Smock and Jo
Ciro's, Miami Beach, between 1953–1955, Adams foto[/size][/center]

Si vous désespérez d'entendre un jour [b]Ginger Smock[/b], noyez votre dépit dans l'homonyme [b]How to Make a "Smoke & Ginger" Cocktail[/b]  > http://www.youtube.com/watch?v=F0_yNCQ5eNo

[center][i]À la santé de nos lectrices et lecteurs préférées ![/i][/center]

[center][img]http://summerfruitcup.files.wordpress.com/2011/01/ginger-ale-cocktails-final.jpg?w=584[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Ven 30 Aoû 2013 - 22:07, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

"un chauvinisme rampant"

Message  Patlotch le Ven 30 Aoû 2013 - 21:19

Débrifinge

Le but de ce topic n'était pas de proposer une "histoire des femmes instrumentistes dans le jazz", et de les enfermer dans un ghetto semblable à celui d'où les inventeurs afro-américains de ce langage musical sont sortis (entendre "sur le plan musical"). [[i]C'est la raison pour laquelle j'ai "exporté" quelques figures marquantes de ce sujet pour les mettre à leur place dans ce forum, selon l'instrument dont elles jouent principalement. Choix nécessairement arbitraire, vu le décalage de traitement... des Noires comme des Blanches[/i]].

Chemin faisant pourtant, il se dessine comme l'enveloppe d'un phénomène propre au 20ème siècle (et qui continue), entourant tout ce qui, peu ou prou, s'est joué sous ce nom. Et là-dedans, en vrac, on découvre comme protagonistes [i]des femmes[/i] jouant d'un instrument, de [i]tous[/i] les instruments que[i] les hommes[/i] se sont appropriés pour faire le jazz, les jazz.

L'histoire du jazz s'est écrite, par [i]habitude[/i] comme toutes les histoires, par ses "grands", à savoir par ses "grands hommes", "grands musiciens" comme disait Panassié. En gros, le jazz émane des mâles + les chanteuses. Rapport de genre. Rapport culturel patriarcal. Rapport historique. Rapport de domination. Rapport social. Rapports capitalistes.

L'idée vient, par l'accumulation des (contre-)exemples, comme une démonstration. Le jazz a une autre histoire, d'autres histoires. Si l'on veut bien tenir le fil de la succession (chronologique) des "périodes" ou de la diversification (coexistence, recouvrement générationnel...) des "styles", "écoles", dénominations médiatiques et commerciales, etc. il apparaît que depuis le début, les femmes en sont. De plein pied. Sur tous les instruments. À toutes les époques. Dans tous les styles. De toutes les écoles. Sans discernement de "niveau musical" autre que statistique : moins nombreuses. [i]Sous toutes dénominations[/i] apparentées au jazz, la réalité n'est pas celle d'une absence, mais d'[i]une domination[/i]. Sa mémoire. Son écriture.

Inutile dans ce cadre de s'étendre sur les causes de cette domination du "deuxième sexe" dans le jazz. Ce sont, par-delà les spécificités du métier de musicien, de musicien de jazz, les mêmes que dans tous les autres domaines : la famille, l'entreprise, la société, etc.

Par conséquent, ce qui se met à jour et qui devient [i]enjeu[/i], ce n'est pas tant "la place des femmes dans l'histoire du jazz", que la vérité d'une histoire du jazz qui s'est entièrement jouée au féminin, dans un rapport entre hommes et femmes. Les musiques du jazz le portent comme le nez au milieu de la figure, tout simplement parce que, disait Luther King : « [i]Le jazz parle de la vie[/i] »

[je traduis les paroles de la vibraphoniste Majorie Hyams, citées plus haut. Elle qui a mis un terme à sa carrière de musicienne de jazz prometteuse en 1950, à 30 ans, mariée à un banquier, dont elle a préféré la famille au milieu où elle était pourtant reconnue comme des meilleurs sur l'instrument]

[center]
« [i]En un sens, vous n'étiez pas vraiment considérée en tant que musicien, particulièrement dans les clubs. C'était plutôt un intérêt pour la façon dont vous étiez habillée ou coiffée - ils voulaient juste vous regarder comme attirante, ultra féminine, parce que vous faisiez quelque chose qu'ils ne considéraient surtout pas comme féminin. La plupart du temps je les combattais, je ne les écoutais pas [une des manières consistait à insister pour porter un uniforme d'orchestre plutôt qu'une jupe]. C'est rétrospectivement seulement, quand vous commencez à regarder en arrière et analyser, que vous pouvez voir les obstacles qui se dressaient face à vous. À cette époque, je pensais seulement être trop jeune pour porter ça, mais maintenant, je le vois réellement comme un chauvinisme rampant[/i]. »

Marjorie Hyams, 1978[/center]


Dernière édition par Patlotch le Dim 1 Sep 2013 - 21:11, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

The Women's Liberation Music Archive

Message  Patlotch le Sam 31 Aoû 2013 - 15:30

Un site d'une grande richesse, avec banque de données alphabétique, une documentation passionnante et passionnée...
[b]
Feminist music-making in the UK and Ireland in the 1970s and 80s[/b] > http://womensliberationmusicarchive.co.uk/

Le titre est un peu réducteur. Le site est toujours actif et présente des archives antérieures, des initiatives plus récentes ou traversant les frontières grandes bretonnes

[center][img]http://womensliberationmusicarchive.files.wordpress.com/2011/07/emilyremembereda6uktourflyer.jpg[/img][/center]

[b]Welcome to the Women’s Liberation Music Archive![/b] « [i]This project documents and celebrates the wealth and diversity of the feminist music-making of the 1970s and 80s and demonstrates its importance in the political and social context of that era. As in other social movements and political struggles, cultural activism was a major part of the Women’s Liberation Movement that began in the late 1960s. In a great burgeoning of creativity, feminists fused artistic activities with politics to develop and express feminist ideas. Women’s music, film and theatre groups, art and theatre proliferated throughout the 1970s and 80s.

Feminist bands, musicians and related projects are archived here in a collection of written and oral histories and memorabilia. This includes photographs, videos, recordings, gig lists, lyrics and musical scores, press clippings, flyers, posters, weblinks and manifestos that testify to the creativity of the Women’s Liberation Movement.[/i][...]»

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Féminisme et jazz

Message  Patlotch le Dim 1 Sep 2013 - 12:04

[i]Désormais, le sujet étant mieux cerné, les figures marquantes seront abordées dans la rubrique http://jazzitude.forumactif.com/f3-les-musiciens, comme pour Irène Schweizer > http://jazzitude.forumactif.com/t4342-irene-schweizer-le-couteau-suisse-du-piano-libre. Sortir du ghetto, éviter les doublons.[/i]

Dans la relation des femmes au jazz, une piste n'a pas été explorée, [b]le féminisme comme position explicite au sein du jazz[/b], ou le jazz vu par les mouvements féministes. Jusque-là, nous avons mis en avant des positions individuelles ou collectives, des considérations sur les obstacles à la carrière des musiciennes, des groupes entièrement féminins, mais peu d'expression "politique" liée à leur activité.

Des exceptions toutefois, avec [b]Feminist music-making in the UK and Ireland in the 1970s and 80s[/b] > http://womensliberationmusicarchive.co.uk/ (post précédent), certaines pages du site [b]The Free Jazz Collective[/b] http://www.freejazzblog.org/ et [b]The History of Women in Jazz in Britain - The Women's Liberation[/b] http://womensliberationmusicarchive.files.wordpress.com/2010/10/the-history-of-women-in-jazz-in-britain.pdf

[center][img]http://womensliberationmusicarchive.files.wordpress.com/2010/10/happygroupblackwhite.jpg?w=300&h=216[/img]
[size=9]The Fabulous Dirt Sisters 1981–1989[/size][/center]

Le [b]Feminist Improvising Group[/b] (FIG) http://en.wikipedia.org/wiki/Feminist_Improvising_Group est créé en 1977 par la vocaliste écossaise [b]Maggie Nicols[/b] et la sax-bassoniste anglaise [b]Lindsay Cooper[/b]. Il devient en 1983 [b]The European Women's Improvising Group[/b] (EWIG), sous l'impulsion d'Irène Schweizer considérant le nom « trop politique ». Les Françaises Joëlle Léandre et Annick Nozati le rejoignent. On y trouve Maggie Nicols – vocals Lindsay Cooper – bassoon, oboe, sopranino saxophone, piano Georgie Born – cello, bass guitar Corinne Liensol – trumpet Cathy Williams – keyboards, vocals Irène Schweizer – piano, drums Sally Potter – vocals, alto saxophone Annemarie Roelofs – trombone, violin Frankie Armstrong – vocals Angèle Veltmeijer – flûte, tenor saxophone, soprano saxophone Françoise Dupety – alto saxophone, guitar

[center][img]http://static.rateyourmusic.com/lk/f/l/e4caff9cb1545a624ba6508b3045aefd/1970829.jpg[/img][/center]

Dans le contexte de l'époque, sortie des années free-jazz pour être dominée par le jazz-rock bientôt nommé fusion, se démarque le concept de « [b]Musiques improvisées[/b] », dont l'esthétique hérite du jazz et/ou de la « musique contemporaine ». Deux décennies durant après 68, une radicalité musicale s'accompagne souvent de radicalité politique, en phase avec le féminisme tel qu'il s'exprime alors.

[center][img]http://womensliberationmusicarchive.files.wordpress.com/2010/10/figposterclindsaycooper1.jpg?w=409&h=578[/img]
[size=9]Poster (c) Lindsay Cooper[/size][/center]

[center][img]http://womensliberationmusicarchive.files.wordpress.com/2010/10/figlemonde1978.jpg?w=640&h=832[/img]
[/center]

[center]:arrow: [/center]

Une recherche croisée Feminism&Jazz nous fait découvrir tout un champ d'activités que ne dévoilait pas la simple approche Women&Jazz > https://www.google.fr/webhp?hl=fr#hl=fr&q=feminism+jazz

La chanteuse [b]Janet Lawson[/b] http://en.wikipedia.org/wiki/Janet_Lawson s'interroge : « [i]l'm not sure which came first—the feminism or the jazz—but what exists now is the spirit of a 38-year-old feminist jazz musician[/i] »

[b]Angela Davis[/b] mettra les pieds dans le plat en 1999 avec son livre [b]Blues Legacies And Black Feminism[/b]
http://www.allaboutjazz.com/articles/adavis2004.jpg « [i]For decades, the blues have been described by scholars and critics as everything but an historical antecedent for contemporary black feminism[/i] »

[center][img]http://www.allaboutjazz.com/articles/adavis2004.jpg[/img][/center]

Des débats s'ensuivent. Les hommes s'en mêlent. David Suisman 1999 [i]Was Bessie Smith a Feminist?[/i] - Columbia University http://www.columbia.edu/cu/ccbh/souls/vol1no1/vol1num1art7.pdf

Pourtant elle ne fait que suivre les recherches engagées dès les années 60 par [b]Rosetta Reitz[/b], féministe américaine et historienne du jazz > http://en.wikipedia.org/wiki/Rosetta_Reitz

De même, en 1984 [b]Feminist Aesthetics in Jazz[/b]: An Interview with Susanne Vincenza of Alive! Mary S. Pollock  http://www.jstor.org/discover/10.2307/3346094?uid=3738016&uid=2&uid=4&sid=21102602285993

Les études de [i]genre[/i] (Gender Studies), nous l'avons entrevu, se penchent sur la question dans une perspective élargie
1997 [b]Feminist Research in Music Education[/b] http://www.feministezine.com/feminist/music/Feminist-Research-in-Music-Education.html

Ces activités de recherche ou d'interventions se multiplient. En voici quelques exemples :
2004 [b]A Feminist Perspective on New Orleans Jazzwomen[/b] http://www.nps.gov/jazz/historyculture/upload/New_Orleans_Jazzwomen_RS-2.pdf

2011 “[b]Playing Like a Man[/b]”: [b]The Struggle of Black Women in Jazz and the Feminist Movement[/b]  http://digitalcommons.cedarville.edu/music_and_worship_ba_capstone/2/

Naturellement, une production discographique accompagne ces discours, notamment à travers des compilations, telles que celles données en références et extraits. Leur mérite est de faire (re)découvrir des musiciennes qui n'avaient pas enregistré sous leur nom, ou dont les disques étaient devenus introuvables. Mais la tendance à privilégier dans le jazz féminin les vocalistes a la vie dure, et cette idée reçue perdure sans scrupule : [i]female[/i], en jazz, s'entend [i]chanteuse[/i]...

[center][img]http://mp3.uzhgorod.name/uploads/posts/2008-07/1215613874_finest_female_jazz.jpg[/img][/center]

Prolongeant l'initiative de  Nicols, Schweizer and Léandre dans les années 90, avec « [i]Les Diaboliques[/i] », des jazzwomen engagent leur production dans cette voie :

[b]Kate McGarry[/b] makes a feminist move on the standards songbook > http://thephoenix.com/boston/music/136584-kate-mcgarry-makes-a-feminist-move-on-the-standard/

Rencontre avec [b]Lauren Rankin: Activist, Jazz Musician, and Pundit Of the Week[/b] > http://www.policymic.com/articles/50167/meet-lauren-rankin-activist-jazz-musician-and-pundit-of-the-week

Les exemples sont innombrables...

[center][img]http://womensliberationmusicarchive.files.wordpress.com/2010/10/offbeat17poster.jpg?w=619&h=844[/img][/center]

[center]:arrow: [/center]

Toutefois, dans aucun domaine, le féminisme n'est plus celui des années 60-70. Plus exactement, la dynamique n'est plus celle du féminisme dans le jazz, mais la présence plus nombreuses des femmes dans la musique de jazz même, une plus grande reconnaissance en tant que musiciens, au-delà du fait qu'elles sont « [i]des femmes qui jouent aussi bien sinon mieux que les hommes[/i] » (Marian McPartland dans le film où elle parle de Vi Burnside...). Une "intégration" en quelque sorte, comme petite victoire des aînées, dont le combat a payé, même si les problèmes demeurent au fond.

En témoigne ce "[i]Rendez-vous de septembre[/i]", dans JazzMan/JazzMagazine de ce mois (page 4) :

« [i][b]Évidentes JazzWomen[/b] / Les femmes sont à l'honneur au festival 'Jazz in Rueil' de Rueil-Malmaison du 17 au 22 septembre. Autrefois, on venait à ce genre de manifestation pour la curiosité des femmes musiciennes. Si la cause des femmes reste d'actualité, la bonne nouvelle, c'est qu'à Rueil on viendra pour l'évidence de grandes musiciennes : Airelle Besson, Céline Bonacina et Sylvaine Hélary (au sein des voix croisées de Didier Levallet [disque 'Choc' dans le même n° du magazine]. Géraldine Laurent (avec Manu Codjia et Christophe Marguet), les quartettes d'Aurore Voilqué et Virginie Teychéné, les quintettes d'Amy Gamlen et China Moses. Ainsi soient-elles. [/i]»

[center][img]http://www.neversdjazz.com/IMG/jpg/Didier_Levallet_Quintet_Voix_Croisees_c_Bernard_Hanet.jpg[/img][/center]

De même à la [i]Fête de l'Humanité[/i] du 13 au 15 septembre, où l'on retrouve Géraldine Laurent, mais aussi Laïka, Élise Caron, Macha Gharibian, Anne Pacéo... Article de Farah C. déjà signalé [b]La créativité du jazz au féminin et en toute diversité[/b] > http://www.humanite.fr/medias/la-creativite-du-jazz-au-feminin-et-en-toute-diver-546851

[center][i]La femme est au présent du jazz ![/i][/center]

[center]:afro: [/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme est l'avenir du jazz (female jazz instrumentalists)

Message  Patlotch le Dim 1 Sep 2013 - 21:32

[b][url=http://www.mariaschneider.com/]Maria Schneider[/url][/b] en 2001 : « [i]When I make music, either composing, rehearsing or conducting, about the last thing on my mind is my gender and I don't think any male musician is thinking about the fact that he's a man when he's creating music," she said. "They don't put a sign on a man saying 'MAN.' Why would they put one on a woman saying 'WOMAN?' Isn't it obvious? And what's the difference if I am a woman? If my work isn't interesting enough on it's own, I don't want any job. I've managed to do what I want creatively, and work enough to make ends meet and I think that's based on merit. I certainly work hard enough to believe it is.

"I am who I am, inside of me, and 100% of my challenge is going about the business of trying to create deeper music. That's it. Dealing with being a woman among men would rate as a 0% challenge," she continued. "I think I'm so tired of the question of gender because I feel it somehow diminishes the value of what I do. It diminishes the value of what we all do. It certainly doesn't show respect towards the incredible gift we have in music, the magic of creative expression, the beauty of personalities coming alive through sound vibration. For most musicians, the challenge of making meaningful music is everything. And we spend our lives in search of getting better and seeking to go further. Hopefully, we can live comfortably enough while continuing to search.

"I've given my entire adult life to music and if someone along the way didn't hire me because I'm a woman, I never noticed. If they hired me just because I am a woman, well, they got much more than they bargained for![/i] »

Citée par Mitchell Feldman, Avril 2001 in [b]Women in Jazz - A Man's Perspective[/b] > http://www.jazzhouse.org/library/?read=feldman1

Tout l'article est intéressant, recoupant les idées de ce fil... 12 ans avant. Si courage, le traduirai.

Toujours est-il qu'on note de la part de Maria Schneider le retournement de la posture féministe en rejet de l'assignation [i]être une femme[/i], parce qu'il n'y a que les femmes qui en sont l'objet et les victimes, en jazz comme ailleurs. De l'ancienne affirmation (explicite ou non) "[i]Je suis une femme mais je joue aussi bien qu'un homme[/i]" on arrive à "[i]Ce n'est pas d'être une femme qui me fait jouer comme ça[/i]"... Autrement dit ce type de position, aujourd'hui courante, traduit le passage du combat féministe en lutte pour abolir le genre sexué socialement, tel qu'il est évoqué dans le post précédent.

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

0 sur 1243

Message  Patlotch le Dim 1 Sep 2013 - 22:50

Dans la 6ème édition en 1973 de son livre [b]Jazz[/b], [b]André Francis[/b], "« la voix du jazz » française " selon le site de France-Inter, propose une discographie de 1243* références classées par noms de musiciens, autrement dit pour ces disques, 78T ou 33T d'origine, ~~ de leaders. * [size=9]Pas besoin de compter, elles sont numérotées[/size] :D 

[center][img]http://pmcdn.priceminister.com/photo/jazz-de-andre-francis-904045371_ML.jpg[/img][/center]

Hormis les chanteuses, il n'y figure aucune femme.

Même musiciennes reconnues, elles étaient rarement leader, et donc le disque ne sortait pas sous leur nom...

C'est pourquoi n'y figurent pas les arrangeuses Mary-Lou Williams ou Melba Liston. Je m'explique moins l'absence de la première qui avait produit des disques comme pianiste sous son nom bien avant 1973, ou de la seconde comme tromboniste... Encore moins celle de Marian McPartland, sans parler de Rhoda Scott présente en France dans des concerts produits par... André Francis (ORTF). Certes il évacuait aussi le "Free-Jazz", pauvre Carla Bley... ou plus simplement ceux (celles ?) qui ne lui plaisaient pas... Cette discographie ne manque pourtant pas de "petits maîtres" sur leur instrument. Petits certes, mais maîtres encore....

Le livre d'André Francis n'est pas une exception, et lui seul n'est pas en cause. Plus important est ce qu'il en ressort, l'effet mécanique d'effacement des femmes musiciennes, effet redoublé commercialement. Mon 3ème (effet pervers), la critique de disque en rajoute une couche, elle met en avant le nom sur la pochette. Mon 4ème l'historien enregistre scrupuleusement. Mon 5ème, l'amateur suit, client, il n'a pas le choix. Mon tout, la boucle est bouclée.

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

A Feminist Perspective on New Orleans JazzWomen 1880-1980

Message  Patlotch le Lun 2 Sep 2013 - 11:25

[center][b]Sherrie Tucker [i]A Feminist Perspective on New Orleans JazzWomen[/i][/b][/center]

[center][img]http://musicrising.org/wp-content/uploads/jazzwomen-391x600.jpg[/img][/center]

Grand intérêt de ce livre relevant des "Gender Studies", les documents sur la naissance du jazz à la Nouvelle-Orléans à partir des années 1880, et le "rôle central" des femmes.

[i]"This is a study of women in New Orleans jazz, contracted by the National Park Service, completed between 2001 and 2004.  Women have participated in numerous ways, and in a variety of complex cultural contexts, throughout the history of jazz in New Orleans.  
While we do see traces of women’s participation in extant New Orleans jazz histories, we seldom see women presented as central to jazz culture.  Therefore, they tend to appear to occupy minor or supporting roles, if they appear at all.  [b]This Research Study uses a feminist perspective to increase our knowledge of women and gender in New Orleans jazz history, roughly between 1880 and 1980, with an emphasis on the earlier years[/b].[/i]"

Le sommaire donne une idée de ce livre, qui est en ligne > http://www.nps.gov/jazz/historyculture/upload/New_Orleans_Jazzwomen_RS-2.pdf

"Introduction ....................................................................................1
Why Study Women in Jazz?................................................1
Congo Square, a case study ....................................................3
What does it mean to study Gender? .....................................6
Goals of this Research Study ............................................12
PART I: HISTORICAL AND SOCIAL CONTEXT .........................21
Time-line: New Orleans Jazzwomen: 1890-1990..............................22
Historical Overview.................................................................36
Pre-Jazz New Orleans.........................................................37
1890s: Emergence of Jazz .........................................48
Redistricting of Storyville .............................................58
Gender and instruments .......................................................61
Women and piano in early jazz bands ...................................63
Jazz funerals ................................................................72
Religion, women, and jazz......................................................79
Great Migration.........................................................................83
Cabarets and theaters .............................................................88
All-woman bands ......................................................................90
Educators ..........................................................................92
New Orleans Revival ..........................................................94
Conclusion.......................................................................................99
Bibliography .....................................................................110
PART II: SELECTED BIOGRAPHICAL ENTRIES ..............................115

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme est l'avenir du jazz (female jazz instrumentalists)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum