Ed Bickert, une légende méconnue de la guitare jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ed Bickert, une légende méconnue de la guitare jazz

Message  Patlotch le Mar 20 Aoû 2013 - 9:56

[center][img]http://static.music.cbc.ca/v2/blogs/images/34/34071/Ed-Bickert-CBC-Still-Photo-Collection-Dale-Barnes_16x9_620x350.jpg[/img][/center]

Allez comprendre ! Ed Bickert a l'âge de ses confrères Kenny Burrell, Joe Pass, Jim Hall, Grant Green... à peine plus que Jimmy Raney, René Thomas ou Wes Montgomery, mais il n'atteint une très relative notoriété que dans les années 70, quand George Benson ou John McLaughlin sont déjà des stars de la guitare de jazz. Il naît au Canada en 1932, la même année que Ray Charles, Oliver Nelson, Donald Byrd, mais comment croire qu'il soit de leur génération ?

Son nom est rarement cité parmi les guitaristes de jazz réputés, par exemple dans le topic [i]Guitare jazz, qui écouter...?[/i] > http://jazzitude.forumactif.com/t719-guitare-jazz-qui-ecouter#3218

Certes, Ed Bickert n'est guère sorti de son pays, a peu enregistré sous son nom, mais... Charlie Christian ? Si l'influence de Bickert n'est pas celle de "l'inventeur" de la guitare électrique, elle est néanmoins décisive sur des guitaristes de la fin du 20ème siècle et revendiquée par des guitaristes actuels.

Les musiciens qui jouent avec Bickert seraient-ils des seconds couteaux : Red Norvo, Chet Baker, Oscar Peterson, Paul Desmond, Frank Rosolino, Charles McPherson, Milt Jackson, Dave Brubeck, Jim Hall, Ruby Braff, Dave McKenna, Jake Hanna, Don Thompson, Terry Clarke, Scott Hamilton, Warren Vaché, Dave Young, Ron Carter, Connie Kay...?

Je proposerai quelques vidéos autour de sa discographie, et j'aborderai chemin faisant son style, sa technique, et son matériel.

Une [b]discographie[/b] > http://sardine.tripod.com/bickertdisc.html (incomplète, s'arrête en 1997)

[center][img]http://www.musicweb-international.com/jazz/2003/Sept03/Pure_Desmond_5127882.jpg[/img][/center]

[b]1974[/b] [i]I'm Old Fashioned[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=c4AXER5aBaM

[center][img]http://ecx.images-amazon.com/images/I/51Oh1FQRiJL.jpg[/img][/center]

L'année suivante, Desmond et Bickert enregistreront Live in Toronto, avec une rythmique canadienne,

[center][img]http://www.thejazzman.com.au/Page/images/telarchive_paul_desmond.jpg[/img][/center]

[b]1975 mars[/b] [i]Audrey[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=y5CHM1Cmj3A
[i]Just squeeze me[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=UYslTasAIyA

Ils remettent ça en octobre, live Bourbon Street, Canada

[i]Darn that Dream[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=d8rTOg92wCk

Deux aspects ressortent d'emblée à l'écoute. Un son unique... Un accompagnement quasi pianistique, une science harmonique déclinée tant en accords qu'en contrepoint (voir le sujet http://jazzitude.forumactif.com/t4267-la-guitare-jazz-comme-un-piano-histoire-et-techniques)

Il me semble (sauf erreur) que dans ces enregistrements, Bickert joue d'une guitare archtop, semi-acoustique à caisse (comme sur la photo en haut). Pourtant, ce qui le distingue de la plupart des guitaristes de jazz, c'est l'utilisation d'une solid-body, généralement une Fender Telecaster, comme son compère [b]Ted Greene[/b]. Équipée d'un Humbucker Gibson.

[center][img]http://www.thebossbrass.com/wp-content/uploads/2012/04/photosTheArts01.jpeg[/img][/center]

[i]Jumpin' The Blues[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=6rmyGpA-OoA
[i]Easy To Love[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=bxPBvDYVX2w

Comme on l'entend, Bickert, malgré une technique hors pair, n'a pas vraiment un jeu de "guitariste pour guitariste", comme on pourrait le dire de Howard Roberts ou Joe Diorio, comme lui éminents pédagogues. Au-delà d'une fabrique complexe, sa musique reste séduisante, chantante, swinguante. Elle ne dégage pas l'ennui si fréquent chez les guitaristes bouffis de technique.

Dans les deux vidéos précédentes, Bickert est accompagné de deux canadiens d'exception, [b]Don Thompson[/b] à la contrebasse, et [b]Terry Clarke[/b] à la batterie. C'est avec eux qu'il enregistre en 1976 le premier disque sous son nom, après que Jim Hall lui ait "emprunté" cette rythmique pour un de ses meilleurs albums live, en 1975 (Sample > http://www.cduniverse.com/productinfo.asp?pid=5701926&style=music&fulldesc=T )

[center][img]http://i.ebayimg.com/00/s/ODk0WDEwMjQ=/z/Nk8AAMXQs6FRQv~G/$T2eC16V,!)kE9s4Z+z48BRQv+G0zfQ~~60_35.JPG[/img][/center]

[center][img]http://image.allmusic.com/00/amg/cov200/drf800/f804/f80440qdrc2.jpg[/img][/center]

On ne s'en lasse pas...

[i]Lollipops and Roses [/i]> http://www.youtube.com/watch?v=t9mpJ2b2g2E
[i]Do Nothing Till You Hear From Me[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=ABDHZkNXsJY
[i]Nica's Dream[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=x04JB_Wg7B8

Il manque à la discographie plus haut un album live de [b]1978[/b] en duo avec le contrebassiste

[center][img]http://cps-static.rovicorp.com/3/JPG_400/MI0000/873/MI0000873382.jpg?partner=allrovi.com[/img][/center]

Sample > http://www.allmusic.com/album/at-the-garden-party-mw0000811293

[i]What Is This Thing Called Love[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=UK5Ubrn8-Ow
[i]Alone Together[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=yjPBnJ2Tuzc

En [b]1979[/b], le trio enregistre avec un autre guitariste aussi peu connu, [b]Sonny Greenwich[/b], sans doute pour être canadien et avoir joué avec Charles Lloyd, Wayne Shorter, Pharoah Sanders, McCoy Tyner, Chick Corea, John Handy, Sun Ra, Teddy Saunders, Jimmy Garrison, Jack DeJohnette, et être invité à se joindre en 1969 au quintette de Miles Davis avec Wayne Shorter, Chick Corea, Dave Holland, et Tony Williams...

[center][img]http://images.plixid.com/imager/w_500/h_/8d0043e98f0ab23bb28d6d0dd0a509d5.jpg[/img][/center]

[i]With a Song in My Heart[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=znoAkam5TSI Comme on est loin des rencontres démonstratives entre guitaristes... La réciprocité est accomplie, tant en solo qu'en accompagnement, dans une manière au demeurant assez proche, Greenwich ayant un son plus mordant, plus brillant...

C'est ce trio de rêve qui accompagne en 1981 le saxophoniste [b]Buddy Tate[/b], un des 'pères' de James Carter.

[center][img]http://images.music-story.com/img/album_B_320/buddy-tate-the-ballad-artistry-of-buddy-tate.jpg[/img][/center]

Sample > http://www.music-story.com/buddy-tate/the-ballad-artistry-of-buddy-tate

Le jeu pianistique de Bickert ne l'empêche pas de jouer en quartet, en [b]1983[/b], avec le pianiste [b]Dave McKenna[/b], connu pour son "swing à trois mains" et sa manière de jouer dans le grave comme un contrebassiste.

[center][img]http://img.cdandlp.com/2012/09/imgL/115563644.jpg[/img][/center]

Je n'ai trouvé qu'un mp3 (en bas) > http://mp3juices.com/search/ed-bickert/5 Quelle utilité d'un bassiste avec un tel jeu de piano, tant les basses deviennent confuses ? Une des premières choses qu'on enseigne aux pianistes et guitaristes de jazz est pourtant de ne pas monter sur les pieds du bassiste... Mais Bickert n'est pas responsable de la confusion, puisqu'il semble éviter de jouer en accords, dans ce morceau.

Toujours est-il que les quartets avec saxophone sont plus convaincants, comme le[i] Pure Desmond[/i] qui l'a fait connaître. ici avec le saxophoniste [b]Rick Wilkins[/b], en [b]1987[/b].

[center][img]https://s3.amazonaws.com/dfree/production/albums/covers/119233-large.jpg[/img][/center]

[i]Youd'be so nice[/i]... > http://www.youtube.com/watch?v=ykIG736MsHw

Pour ma part, je le préfère dans un contexte sans piano, où il peut développer totalement son art de guitariste. Exemple en quintette dans cette TV de [b]1990[/b], avec[b] Rob McConnell [/b]au trombone à piston, et le même Rick Wilkins au saxophone ténor (se méfier des infos accompagnant les vidéos)

> http://www.youtube.com/watch?v=pXtmicTzViw Une belle occasion de découvrir le trombone à piston, instrument "popularisé" par Bob Brookmeyer dans le quartet de Chet Baker.

Cela étant, il ne faut jurer de rien, comme l'avaient démontré Bill Evans et Jim Hall en duo, trente ans plus tôt ([i]Undercurrent[/i] 1962). Nouvelle preuve apportée en 1994 par Ed Bickert et [b]Bill Mays[/b]

[center][img]http://www.parisjazzcorner.com/en/pochs_g/089054.jpg[/img][/center]

[i]Quietly[/i]  > http://www.youtube.com/watch?v=W3ekBCuf6j4
[i]Bick's Bag[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=xFYMmYxq0jE Pour juger d'un musicien de jazz, demandez-lui de vous jouer le blues...
[i]Sometime Ago[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=Lc9WD8VqTxs

Le duo est parfaitement équilibré, les parties harmoniques et mélodiques sont assurées en alternance, ou dans des entrelacs témoignant d'une écoute réciproque peu commune. Sans contrebasse, le pianiste peut se permettre de la remplacer, et du reste le guitariste aussi, comme dans les walkings-chords de Buckett sur le blues, une technique que lui empruntera Ted Greene, différente de celle de Joe Pass.

Le double CD [i]The guitar Mastery of Ed Bickert[/i], en 1996, est une compilation réunissant un live de 1979 en trio, et un quartet de 1993 avec le saxophoniste ténor [b]Fraser McPherson[/b], disparu peu après.

[center][img]http://cps-static.rovicorp.com/3/JPG_400/MI0001/882/MI0001882316.jpg?partner=allrovi.com[/img][/center]

Sample > http://www.allmusic.com/album/the-guitar-mastery-of-ed-bickert-mw0000594147

Pour une [b]discographie[/b] plus complète de Ed Bickert, il  faut aller à > http://www.cduniverse.com/search/xx/music/artist/Ed+Bickert/a/albums.htm

Je termine ce post par l'hommage d'un grand :twisted: 

[b]Jim Hall Tribute To Ed Bickert[/b] > http://www.youtube.com/watch?v=osolDOtLuKo

La reconnaissance de ses pairs de toutes générations, Oliver Gannon, Jake Langley, Lorne Lofsky, Chris Norley, et Michael Occhipinti
[b]A Tribute to Jazz Legend Ed Bickert[/b] > http://www.youtube.com/watch?v=-M4yUrE3fCA

Je poursuivrais cette anthologie dans le post suivant, avant d'aborder une autre dimension du guitariste, sa technique et son enseignement. Lui se refusait aux cours particuliers pour préférer les "clinics". Il est désormais relayé par des tutoriels, vidéos-leçons, et l'on trouve nombre de transcriptions en ligne.

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed Bickert, une légende méconnue de la guitare jazz

Message  Patlotch le Mar 20 Aoû 2013 - 14:26

Bickert semble avoir disparu de la scène au milieu des années 90, suite à des problèmes aux deux bras, puis au décès de sa compagne. Il cesse de jouer professionnellement en 2001.

Sa notoriété n'a cependant pas cessé de croître parmi les amateurs et guitaristes, pour rejoindre la réputation qu'il avait dans le milieu musicien dès les années 50'. C'est ainsi qu'on voit ressortir des enregistrements soit très antérieurs, soit de la période évoquée précédemment, mais qui n'avaient pas été produits en disques.

À titre d'exemple, la parution en 2012 d'un CD en trio, avec le saxophoniste  [b]Mike Murley[/b], un élève de Dave Liebman, et le bassiste [b]Steve Wallace[/b]. L'enregistrement est de [b]1999[/b]. Source > http://music.cbc.ca/#/blogs/2012/10/Murley-Bickert-and-Wallaces-Test-of-Time-full-album-stream

[center][img]http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1341/1341540-gf.jpg[/img][/center]

Trois ans plus tard, un Live avit reçu le Juno Award 2002 du meilleur disque de jazz, une distinction de la [i]Canadian Academy of Recording Arts and Sciences[/i].

[center][img]http://www.cornerstonerecordsinc.com/IMAGES/cat/ccrst113.jpg[/img][/center]

[i]I Should Care[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=FqIkglMAf0A

La formule du trio sans batterie Sax/Guitare/Contrebasse a un antécédent prestigieux entre 1957 et 59, le [b]Jimmy Giuffre Three[/b] avec Jim Hall et les bassistes Ralph Pena, Jim Atlas ou Buddy Clarke.

[center][img]http://1.bp.blogspot.com/_V8hsEEBRaY4/SWtPeQvW4AI/AAAAAAAABUY/3-wBSmbEVe8/s400/folder.jpg[/img][/center]

1957 [i]The Train And The River[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=u-4ZqhHOFsM
1959 Live Rome Two degrees East ,Three degrees West  > http://www.youtube.com/watch?v=e2Tdx8l1tfU

Cadeau Youtube, [b]Giuffre Three Hollywood & Newport 1957-1958[/b] Full Album > http://www.youtube.com/watch?v=d60QUwAPSBI

Revenons à nos Bickert.

En [b]1987[/b], Bickert accompagne le chanteur guitariste canadien Rick Emmett
[i]Suitcase Blues[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=JZ6fEmpbLdg Un peu de rumble et de souffle sur la bande son, et une voix qu'on aimera ou pas, mais le document vaut pour l'art d'accompagner un vocaliste à la guitare, dans lequel Joe Pass était un maître es-jazz

De 1983 à 1991, Bickert joue en quartet avec un guitariste connu pour avoir accompagné Oscar Peterson (un Canadien) sur le tard (de 1994 à 96), [b]Lorne Lofsky[/b], encore un Canadien. Il en reste un album...

[center][img]http://omnipresence33.files.wordpress.com/2011/04/img063.jpg?w=320&h=310[/img][/center]

... et cette trace vidéo sur un thème de Charlie Parker

[i]Ah Leu Cha[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=2jDeQIDWsNo Passionnant exposé contrapuntique du thème

... sur une chanson italienne popularisée en bossa-nova par João Gilberto

[i]Estate[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=4qNHjLqVGEU Lofsky joue ici de la guitare acoustique. Un problème avec les vidéos Youtube, c'est leur manque de fiabilité quant aux informations, sans parler des montages photos qui sont plus ou moins en relation... Il faudrait tout vérifier, alors désolé si une erreur se glisse [i]à l'insu de mon plein gré[/i]...

Un point commun aux deux guitaristes est de jouer du jazz sur des guitares solid-body, Lofsky sur une Ibanez Roadstar façon fender StratoCaster, mais aussi une Custom Tele.

[b]Ruby Braff[/b] est un trompettiste émule de Louis Armstrong et Bix Beiderbecke, qui se produit dès les années quarante dans ce style déjà "revival". Il n'est pas toujours apprécié, malgré les efforts de Panassié : « [i]Trompettiste de race blanche... bon technicien de son instrument et s'étant bien assimilé l'esprit musical des Noirs, Ruby Braff a suivi la vraie tradition du jazz, au lieu de se conformer aux clichés du pseudo-jazz progressiste comme l'ont fait bien des musiciens de sa génération[/i] », avec quoi le vrai dictionnaire lui consacre, allez... un sixième de page.

Voilà qui ne dérange pas notre trio du jour, puisqu'il se compromet en sa compagnie, ce qui fera bondir les puristes du vrai jazz moderne et Panassié se retourner dans sa tombe.

[center][img]http://www.parisjazzcorner.com/en/pochs_g/091291.jpg[/img][/center]

C'est un disque que l'on trouve facilement... à revendre. Voici les extraits mp3
> http://www.mp3va.com/ruby-braff-ruby-braff-with-the-ed-bickert-trio-with-ed-bickert-trio-vinyl-r366573
Malgré les efforts de la "ryhtmique", l'homogénéité stylistique et les échanges ne me paraissent pas déposés au pavillon des "vrais jazz" quels qu'ils soient. Ça me laisse plutôt penser qu'il jouerait de la même façon sur un disque d'accompagnement par des pointures, type Amère solde. Il faut bien (sur)vivre...

La chanteuse et actrice [b]Rosemary Clooney[/b] aura-t-elle plus de chance à mes oreilles ?

[center][img]http://static.tvgcdn.net/MediaBin/Galleries/Shows/S_Z/Wa_Wh/WhiteChristmas/crops/WhiteChristmas5.jpg[/img][/center]
[center][size=9]avec Bing Croby et Danny Kay, dans "White Christmas", en 1954[/size][/center]

La chanteuse est accompagnée par [b]Warren Vaché[/b] (cornet, "[i]Ne se revendiquant pas comme novateur[/i]" rassure Wikipédia), Scott Hamilton (ts) Ed Vickert (g), John Oddo (p) Chuck Israels (b) Jake Hanna (ds) Là encore, ne vous offuquez pas de l'othographe dont est affublé notre ami Bickert, le V et le B étant quasi identique pour une oreille japonaise, et il n'y avait que les Japonais pour produire ça en 1985. Les amateurs zexigeants se demanderont en quelle galère a pu s'embarquer le contrebassiste [b]Chuck Israël[/b], qui remplace Scott La Faro dans le trio de Bill Evans de 1961 à 1966, lui que l'on trouve près de Billie Holiday, Benny Goodman, Coleman Hawkins, Stan Getz, Herbie Hancock, J. J. Johnson, John Coltrane... Quant à [b]Scott Hamilton[/b], une sorte de jazzman classique en décalage parfait avec son temps, sans parler du batteur [b]Jake Hanna[/b] (Woody Herman, [url=http://jazzitude.forumactif.com/t4316p30-la-femme-est-l-avenir-du-jazz#42751]Toshiko[/url]). Vraiment un drôle de mélange...

On en réchappe...

[i]Here's That Rainy Day[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=vCB9A6Eji8o

Bon, on ne va pas ressortir, sous prétexte de reconnaissance, toute la soupe à laquelle Bickert a associé son nom de guitariste recherché... par les studios.

Beaucoup moins anecdotique (pour notre sujet), le tromboniste [b]Frank Rosolino[/b] en 1976, avec notre trio gagnant du jazz canadien. Quatre LP pour un double CD "indispensable"

[center][img]http://eil.com/images/main/Frank+Rosolino+-+Thinking+About+You+-+DOUBLE+CD-490736.jpg[/img][/center]

Sample > http://www.cduniverse.com/productinfo.asp?pid=1901901&style=music

J'écourte (sic) et renvoie au pedigree impressionnant de ce Monsieur Trombone > http://en.wikipedia.org/wiki/Frank_Rosolino

[i]Sweet And Lovely[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=pg23TNxHWIY
[i]I Should Care[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=y3EMxwINgew

Retour à la pureté originelle, live de Bickert avec Desmond, Edmonton Jazz Festival, Canada > http://www.cduniverse.com/productinfo.asp?pid=7630185&style=music

Dans cette discographie semble-t-il très complète, qui donne une autre impression que la rareté, on trouve encore quelques trésors

[center][img]http://c3.cduniverse.ws/resized/250x500/music/502/1006502.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.cduniverse.com/productinfo.asp?pid=1006502&style=music

[center][img]http://c3.cduniverse.ws/resized/250x500/music/818/2794818.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.cduniverse.com/productinfo.asp?pid=2794818&style=music

[center][img]http://c3.cduniverse.ws/resized/250x500/music/761/1006761.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.cduniverse.com/productinfo.asp?pid=1006761&style=music
Ce trio trombone guitare bass rappelle encore les Giuffre Three avec Brookmeyer et Jim Hall

Une discographie de 4 pages à far-fouiller donc, pour les fan à tics > http://www.cduniverse.com/sresult.asp?HT_SEARCH=XARTIST&HT_SEARCH_INFO=Ed+Bickert&style=music&page=1

J'en viens au post suivant à d'autres zique'tics, guitaristiques, techniques, pédagogiques...


Dernière édition par Patlotch le Mar 20 Aoû 2013 - 22:19, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed Bickert, une légende méconnue de la guitare jazz

Message  Patlotch le Mar 20 Aoû 2013 - 17:46

Les leçons-vidéos sur la technique guitaristique de Ed Bickert sont aujourd'hui innombrables > [url=http://www.google.fr/search?tbm=vid&hl=fr&source=hp&biw=1536&bih=764&q=ed+bickert+lessons&gbv=2&oq=ed+bickert+lessons&gs_l=video-hp.3...2258.7184.0.7504.18.5.0.13.13.0.13.47.5.5.0....0...1ac.1.24.video-hp..8.10.53.dLrJiGCfxUQ]ICI[/url]

Pour ma part j'ai une grande confiance en celles de [b]Matt Warnock[/b], qui a son propre site, un des meilleurs et des plus complets en guitare de jazz. Il possède son sujet > http://www.mattwarnockguitar.com/

«[i]I first got interested in guitar by listening to classic rock and blues, so my earliest influences were Jimmy Page, David Gilmour and Stevie Ray Vaughan. Once I got hooked into jazz, I was influenced by some of the usual suspects, like Wes Montgomery, Pat Martino and Mike Stern, but I have always been drawn to cats like Lenny Breau, Ed Bickert and Ted Greene.[/i]» [url=http://jazzguitarscene.wordpress.com/2012/01/15/matthew-warnock-interview/]Interview[/url]

Ed Bickert enseigna lui-même la guitare "[i]au début des années soixante à l'Advanced School of contemporary Music de Toronto, à l'EBA puis à la BanffUniversity of New Brunswick Chamber Music and Jazz en 1978 et 1982[/i]" ([url=http://www.noctamblues.com/article-28494051.html]source[/url])

Voici par exemple une explication de Warnock sur la manière dont Bickert réalisait les Turnaround (I VI II V) en accords mélodiques. [i]Lesson Ed Bickert Chord Turnaround[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=216IEFMUGgA
Un inconvénient majeur de la plupart des vidéos qui vous expliquent le style de tel ou tel guitariste de jazz, c'est qu'elles montrent des trucs qu'ils font tous, sans pointer ce que chacun a inventé d'original, et qui contribue à le distinguer des autres.

La vidéo ci-dessous est intéressante puisqu'on y trouve partition, tablature et démonstration de ce qui caractérise le style de Bickert, l'enchaînement des chords voicing, autrement dit la conduite des voix à l'intérieur de chaque accord, comme dans un arrangement de quatuor ou de section de saxophones.
> http://www.youtube.com/watch?v=DbSaGe_Upg0

Certains guitaristes croient faire du jazz en enchaînant des positions fixes d'accords puisés dans un catalogue. Les plus avancés en harmonie en viennent à construire eux-mêmes leurs accords ou du moins les accords et notes de passages entre positions. C'est l'art que Bickert avait porté à un sommet, en donnant l'impression du naturel et de la facilité.

À une question dans une clinique (établissement de soins pour guitaristes), comment il passe de tel accord à tel autre, Bickert répond en jouant un exemple. On comprend clairement le départ et l'arrivée, mais il ne dit rien de précis sur ce qu'il fait entre les deux, alors... L'anecdote est ici, racontée par un participant à ce Master-Class > http://jeremyhepner.com/2011/10/21/an-ed-bickert-anecdote/

Il y a autant de manières différentes que de situations musicales, et dans le feu de l'action, c'est la connaissance mêlée au feeling et à l'oreille qui décide spontanément, c'est une pratique plus qu'une théorie. Une pratique qui suppose de jouer ce qu'on entend et pas l'inverse, à quoi l'on reconnaît un grand musicien, la maîtrise simultanée de l'harmonie, de la mélodie, et du rythme. Aucun tutoriel n'y répondra jamais...

Un autre aspect de la technique de Bickert est le jeu "hybride" de main droite, à savoir le médiator tenu entre pouce et index, et les trois autres doigts pour le comping d'accords ou le jeu en contrepoint. C'est un aspect dont j'ai longuement parlé dans http://jazzitude.forumactif.com/t4267-la-guitare-jazz-comme-un-piano-histoire-et-techniques Je n'y reviens pas.

Ces deux aspects utilisés [i]en même temps[/i], la liberté dans l'indépendance des deux mains pour réaliser les enchaînements harmoniques et mélodiques, c'est la botte secrète de Ed Bickert, puisque la plupart des guitaristes de renom ne le font pas, ou pas à ce niveau, y compris Joe Pass. Dans cette génération, je ne vois que Ted Greene et Lenny Breau pour maîtriser cette approche. La ponctuation d'accords entre notes mélodiques existent naturellement chez tous, Farlow, Montgomery, Burrell, Benson... mais elle n'est pas leur marque de fabrique, le truc à quoi on reconnaît immédiatement Ed Bickert à l'écoute aveugle, son jeu "pianistique", comme s'il avait deux mains (sic) comme cela impressionnera Desmond que Jim Hall avait tourné vers Bickert. On connaît le résultat, une [i]Pure[/i] beauté...

Voilà un camarade qui prépare Carnegie Hall
[i]I'm Old Fashioned[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=lUTQbeKcVYo

Voici l'original > http://www.youtube.com/watch?v=c4AXER5aBaM

[center]:no [/center]


Dernière édition par Patlotch le Mar 20 Aoû 2013 - 22:10, édité 3 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed Bickert, une légende méconnue de la guitare jazz

Message  Patlotch le Mar 20 Aoû 2013 - 18:57

[center]« [i]For what he does, I think Ed Bickert is the best guitarist in the world. I think he's the greatest; I think he's so great that I can't listen to him play anymore because he was such a great influence on my playing[/i].» [b]Lorne Lofsky[/b] http://www.lornelofsky.com/interviews/influences.html[/center]

[center][img]http://static.music.cbc.ca/v2/blogs/images/33/33960/Ed_16x9_620x350.jpg[/img][/center]

L'hommage à Ed Bickert pour ses 80 ans, en 2012, par les meilleurs guitaristes canadiens, Glenn Gould Studio Toronto.
75 mn (en canadien, sauf la musique) > http://castroller.com/podcasts/CbcRadio11/3269409

[center][img]http://static.music.cbc.ca/v2/blogs/images/34/34348/The-band-says-thanks-to-Ed-Bickert_16x9_620x350.jpg[/img][/center]

[i]Celebrating jazz guitarist Ed Bickert’s eight decades[/i] > http://www.theglobeandmail.com/arts/music/celebrating-jazz-guitarist-ed-bickerts-eight-decades/article5739832/

[b]A brief Interview with Ed Bickert[/b] 2010 (vidéo) > http://www.jazzguitar.be/forum/players/11302-brief-interview-ed-bickert-2010-a.html


Dernière édition par Patlotch le Mer 21 Aoû 2013 - 12:39, édité 3 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed Bickert, une légende méconnue de la guitare jazz

Message  Patlotch le Mar 20 Aoû 2013 - 21:06

Son équipement (je ne suis pas un expert, on me corrigera)

[b]Les guitares[/b]

Avant (?) de passer à la Telecaster, Bickert aurait utilisé une Gibson L5 CES, genre Wes Montgomery, du moins cela semble sur la photo ci-dessus. Un guitariste professionnel avec une seule guitare, ça n'existe pas !

[center][img]http://www.partoch.com/images/materiel/modele/moy/8004.jpg[/img][/center]

[b]Les micros[/b]

Sa Telecaster était équipée d'un micro Gibson Classic Humbucker, comme souvent alors les guitares de jazz Arch'Top

[center][img]http://www.shinobuyamada.com/edbickert_file/edguitar.jpg[/img][/center]

Une vidéo (vers 1960 ?), avec Guido Basso montre Bickert utilisant sa Telecaster, qui a l'air neuve. Le son qu'il en tire, à la limite du cristallin et de l'aigrelet, était à la mode à l'époque (Elec Bacsik a ce genre de son). En fait, comme beaucoup de guitaristes de studios, même jazzmen, Bickert devait préférer la Telecaster dans ce genre d'occasion (pas de larsen, etc.). En tout cas il n'essaye pas de la faire sonner comme une grosse Gibson... > http://www.youtube.com/watch?v=DwhrdU0BcDw

[b]Les cordes[/b]

Cordes filées rond (roundwound) de 10 ou 12-52, mais avec un sol non filé en rasion du chevalet de la Tele. Encore des choix surprenants pour un jazzman.

[b]Les amplis[/b]

Les témoignages sont variables, sans doute selon les époques, mais s'accordent (sauf moi*) sur un point : il n'aimait pas les amplis Fender. Il serait passé d'un Roland Cube à un Garnet, puis définitivement un Evans avec haut-parleur de 15'. Il n'utilisait pas d'effets.

* Dans la vidéo ci-dessus à la TV canadienne, on voit nettement derrière lui... un Fender Twin Reverb. À qui se fier ?

[b]Médiator et doigts[/b]

La technique hybride qu'on voit bien dans cette vidéo, mais avec des ongles, pas évident sur cordes métal. Plus facile à aimer qu'à faire...
[i]Easy to Love[/i] http://www.youtube.com/watch?v=bxPBvDYVX2w

[center][img]http://img110.imageshack.us/img110/6607/bickertql5.png[/img][/center]

Équipement et technique allant de conserve, sa tenue de guitare est plutôt "manche horizontal", ce qui moyennant un manche étroit comme la Tele, permet facilement l'usage du pouce gauche sur les cordes graves (comme les Manouches et rockers).

Je ne corrigerai pas mon sentiment, à l'écoute de [i]Pure Desmond[/i], qu'il joue d'une guitare arch'Top genre Gibson L5 ou 175, mais plusieurs affirment qu'il s'agit d'une Telecaster avec micro d'origine, donc avant l'adoption d'un micro Gibson Humbucker...

Le plus vraisemblable est qu'il avait, comme tous les grands :twisted: , le son d'Ed Bickert quel que soit le matos.

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed Bickert, une légende méconnue de la guitare jazz

Message  Patlotch le Mer 21 Aoû 2013 - 12:55

Quelques [b]transcriptions[/b]

[center][img]http://i1.ytimg.com/vi/-03xgC3QjpM/hqdefault.jpg[/img][/center]

[i]Do nothing till you hear from me[/i] (Ellington) vidéo > http://www.youtube.com/watch?v=EZS2FIX4Ez8

[i]Lollipops and Roses[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=-03xgC3QjpM

[i]Never Been In Love Before[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=e2dFo_Pl9Bk

[i]Easy to love[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=Vxh0xYkY5m4

Le son de mauvaise [i]clavinette[/i] est insupportable (à mon oreille), mais son intérêt est de faire ressortir, plus encore que la guitare, le jeu [i]pianistique[/i] de Ed Bickert. Si les relevés et doigtés sont justes, il faut bien dire que ce logiciel est impressionnant. Un raccourci pour Carnegie Hall ?

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed Bickert, une légende méconnue de la guitare jazz

Message  zetlejazz le Dim 25 Aoû 2013 - 13:47

Très bonne chose de mettre en avant le superbe Ed ! Bravo !
Le disque avec Sonny Greenwich est superbe et celui aux cotés de Rosolino, un must, un accompagnateur de grande qualité !

zetlejazz
Au delà de Jazzitude
Au delà de Jazzitude

Nombre de messages : 2199
Age : 44
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 16/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://zetlejazz.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed Bickert, une légende méconnue de la guitare jazz

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:24


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum