André Hodeir, problème du jazz ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

André Hodeir, problème du jazz ?

Message  Patlotch le Ven 20 Sep 2013 - 14:43

[Premier épisode importé de http://jazzitude.forumactif.com/t4373-un-arrangement-avec-l-oubli-l-arrangement-dans-le-jazz]

Je vais sauter à pieds joints sur Gil Evans, c'est un gros morceau, pour passer directement à un spécialiste d'Ellington, du be-bop, et de sa propre musique : [url=http://www.jazzhot.net/PBEvents.asp?ActionID=67240448&PBMItemID=19948][b][u]André Hodeir[/u][/b][/url], dont les conceptions comme musicien et comme critique engagent la nature même du jazz.

[center][img]http://www.leseditionsdeminuit.com/images/3/auteur_1425.jpg[/img][/center]

Dans le[i] Nouveau dictionnaire du jazz[/i], un expert en jazz et musiques contemporaines s'y est collé. Christian Tarting n'hésite pas à conclure à propos d'André Hodeir :[i] « sans doute le plus pur du jazz avec Ellington, George Russell et Gil Evans.[/i] » Je me réjouis de l'impureté de Charles Mingus.

On avait déjà eu droit au « vrai jazz », voilà « le plus pur»...

Il est vrai que je n'ai pas épargné André Hodeir dans mon livre, puisque de son livre capital de 1954 [b]Hommes et problèmes du jazz[/b], j'ai détourné le titre en [b]Jazz et problèmes des hommes[/b] > http://patlotch.free.fr/text/1e9b5431-106.html
On trouvera dans l'index du site les occurrences de Hodeir > http://patlotch.free.fr/text/wit-index-keywordsiH.html.
Elles sont principalement dans
[i]Musique noire, discours blanc[/i]  > http://patlotch.free.fr/text/1e9b5431-127.html
[i]Critique de la critique[/i] > http://patlotch.free.fr/text/1e9b5431-165.html
[i]La place de l'Autre[/i] > http://patlotch.free.fr/text/1e9b5431-128.html
[i]Écrire le jazz est-il encore une aventure ?[/i]  > http://patlotch.free.fr/text/1e9b5431-131.html

[center][img]http://pmcdn.priceminister.com/photo/Hodeir-Andre-Hommes-Et-Problemes-Du-Jazz-Livre-84709430_ML.jpg[/img][/center]

Son honnêteté n'est pas en cause. Il avait bien écrit [i]« Lorsqu’un art fait appel aux formes les plus élaborées d’une culture, il n’est souvent abordable que pour les esprits hautement « éduqués ». Lorsqu’un art est étranger à une culture, il semble au contraire qu’un conditionnement plus complet de l’éducation puisse en retarder, voire en interdire l’accès : cette constatation m’a longtemps persuadé que la seule manière d’accueillir le jazz était de « se faire une sensibilité semblable à celle du Noir ». Tout ce qu’il y a d’illusoire dans une telle proposition m’apparaît clairement aujourd’hui.»
[/i]
Où est alors le problème de l'homme du jazz Hodeir ? Si personne ne peut exiger d'un musicien de jazz de [i]« se faire une sensibilité semblable à celle du Noir »[/i], encore faut-il qu'il entende et respecte, quand il parle et théorise, ce que cette sensibilité a de spécifique quand ils jouent du jazz, et quand leur musique est enracinée dans une culture qui ne se laisse pas appréhender par [i]« un esprit hautement "éduqué"»[/i], par l'occidentalo-centrisme* ? Comment peut-on, non content de faire du jazz selon ses propres critères, se laisser aller à ce théoricisme pour prétendre donner des leçons au jazz et à ses hommes ? N'est-ce point attenter à leur liberté ? à la liberté même qui caractérise le jazz ? Cf http://patlotch.free.fr/text/1e9b5431-158.html

* [i]Je suppose que Christian Béthune, en écrivant "Le jazz et l'Occident" (que je n'ai pas encore lu), s'est souvenu de nos échanges et de mes textes, alors qu'il venait d'achever "Adorno et le jazz", dont je n'ai malheureusement pas pu tenir compte dans Jazz et problèmes des hommes, où je ne cite que son Mingus. Il m'avait demandé une appréciation d'un écrit, que j'étais en mal de lui donner, n'étant pas armé en philosophie. Voir > http://www.actu-philosophia.com/spip.php?article423[/i]

[center][img]http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/local/cache-vignettes/L220xH300/arton2187-a52f3.jpg[/img][/center]

Sa musique n'est pas en cause, une des plus belles que le jazz nous ait donnée, et j'en suis un fervent admirateur. Mais je ne confonds pas avec elle les prétentions d'Hodeir à sauver le jazz de ses faiblesses, en décrétant que son avenir aurait été dans l'écriture, jusqu'à celle des solos dans le style de leurs interprètes, ce que ne s'était pas autorisé son maître Duke Ellington, qui leur fournissait un écrin, mais respectait leur liberté d'improvisateurs non « simulés » (Hodeir a inventé le concept et la pratique de "l'improvisation simulée")

Je ne discuterai pas plus abondamment la chose, et je ne reviens pas sur ce que j'en ai déjà dit. Sa musique vaut mieux. Serait-elle si connue qu'on pourrait la négliger, alors même que ce jazzman français n'est pas des plus écoutés par les amateurs de jazz de son pays ?

Je le ferai en plusieurs épisodes : les débuts, le Groupe de Paris (qui ne joue que [i]sa[/i] musique), avec les Jazzmen américains, les musiques de films, James Joyce... Compte tenu de l'importance du sujet, je l'aborderai pour ce qu'il est plus que tout autre, dans > http://jazzitude.forumactif.com/f53-autres-courants-specifiques

[center][img]http://userserve-ak.last.fm/serve/_/52515495/Andr+Hodeir+51WB6MNEF8L_SS500_.png[/img][/center]


Dernière édition par Patlotch le Ven 20 Sep 2013 - 19:08, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Claude Laurence, violoniste de jazz

Message  Patlotch le Ven 20 Sep 2013 - 19:07

[center][img]http://pmcdn.priceminister.com/photo/claude-laurence-studio-les-mirages-swing-934866487_ML.jpg[/img][/center]

1942 Swingtime ! [i]Minor Swing [/i](1942) > http://www.youtube.com/watch?v=gNYoj_JOmc4 C'est l'année où Hodeir entre au conservatoire de Paris, dont il sortira en 1948 triple prix.
1943 Joseph Reinhardt (g solo); Claude Laurence (Andre Hodeir) (vln); Pierre Ferret (g); Emmanuel Soudieux (b); Gaston Leonard (d)  February/March Paris 1943 (Jazz Club Fancais)
[i]Un peu de rêve[/i] >  http://www.youtube.com/watch?v=OQk_uPHI6OU Pour ma part, et nonobstant le contexte sans Django, mais avec son frère, je préfère Laurence/Hodeir violoniste à Grappely, pour le son et le phrasé, n'en déplaise, et même si l'on est loin de Stuff Smith. L'occasion aussi de prendre la mesure du frérot, habituellement cantonné à la rythmique, comme soliste.

[center][img]http://papabecker.com/gif/django/joseph.jpg[/img][/center]

[i]L'Oeil Noir[/i] (sic) > http://www.youtube.com/watch?v=x1yrtl3qoG8
[i]Sweet Georgia Brown (Douce Georgette) [/i]> http://www.youtube.com/watch?v=27YkillybgU En ces temps d'occupation nazie, il valait mieux maquiller les thèmes américains. Mon père travaillait à Vichy comme sombre scribouillard. En face un hôtel ou se produisait Django Reinhardt
Claude Laurence [i]Le blues que j'ai fait naitre[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=3_4f00tfwWQ Sans commentaire ? Laurence /Hodeir dépasse pour le son « jazz » Grapelly, dont il évacue la dégoulinade romantico-diatonique, pour annoncer sur l'instrument l'épaisseur d'un Jean-Luc Ponty
[center][img]http://claude.torres1.perso.sfr.fr/GhettosCamps/Clandestinite/Occupation/Zazous/Emarcy0184312.jpg[/img][/center]
Détails > http://claude.torres1.perso.sfr.fr/GhettosCamps/Clandestinite/Occupation/Zazous/Emarcy0184312.html

[center][img]http://www.fremeaux.com/components/com_virtuemart/shop_image/product/FA052.jpg[/img][/center]
Détails > http://www.fremeaux.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=64&flypage=shop.flypage&product_id=123&option=com_virtuemart

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Hodeir et Kenny Clarke, Parisiens du Jazz

Message  Patlotch le Ven 20 Sep 2013 - 20:08

Distinction peut-être à tord, entre le 'Groupe de Paris', la collaboration avec [b]Kenny Clarke[/b], et les musiques de films. Le [i][b]Groupe de Paris[/b][/i] eut néanmoins une activité du milieu des années 50 à la fin des années 60, avec nombre de concerts pour la musique elle-même, en l'occurrence quasi exclusivement celle de Hodeir.

Le Web en garde peu la trace (le jazz c'est pas comme la viande de bœuf). Dommage remédiable si l'on s'en soucie.
[center][img]http://www.parisjazzcorner.com/pochs_g/021541.jpg [/img][/center]
1956
Groupe de Paris 1969 [i]Jordu[/i] (Duke Jordan)  > http://www.youtube.com/watch?v=pu60aYlshIg
[center][img(350px,350px)]http://media.virginmega.fr/Covers/Large/UMI/00044001842221.jpg[/img][/center]
[center][img(350px,350px)]http://media.virginmega.fr/Covers/Large/UMI/00731454879224.jpg[/img][/center]
Sample > http://www.virginmega.fr/musique/album/le-jazz-groupe-de-paris-andre-hodeir-100221544,page1.htm
[center][img(350px,350px)]http://ecx.images-amazon.com/images/I/518ZQXr8%2BHL._SX300__PJautoripBadge,BottomRight,4,-40_OU11__.jpg[/img][/center]
[center][img(350px,350px)]http://jazzincd.j.a.pic.centerblog.net/f1aff6f7.jpg[/img][/center]
[center][img(350px,350px)]http://eil.com/Gallery/353774b.jpg[/img][/center]
Trois thèmes de cet album, [i]Oblique, On a Riff, and Cadenze.  [/i] > http://www.youtube.com/watch?v=cDldMG0NMtU
[center][img(350px,350px)]http://marcmyers.typepad.com/.a/6a00e008dca1f08834015436a6c7fc970c-300wi[/img][/center]
Sample > http://www.allmusic.com/album/plays-andre-hodeir-mw0000699207

Kenny Clarke s'installe à paris (puis à Montreuil, une rue y porte son nom) en 1956.[i] Ce disque est finalement un de ses meilleurs, avec les arrangements superbes d'André Hodeir,  les solos de Martial Solal, l'héritage « cool » et Mulligan, la participation du tromboniste Billy Byers et de Roger Guérin à la trompette.[/i] (libre adaptation du commentaire de Ken Dryden pour AllMusic)

En finale, présenté par André Francis à la radio du service public français, en 1958. En seconde partie les arrangements de André Hodeir avec Bobby Jaspar et des invités surprise, suivi de son ami John Lewis avec le Modern Jazz Quartet.
Festival de Jazz à Cannes : soirée de style "moderne" du 11 juillet 1958
> http://www.ina.fr/video/PHZ09001904

Bobby Jaspar nous préserve d'oublier Sacha Distel guitariste de jazz > [url=https://www.google.fr/search?q=hodeir+paris&hl=fr&tbm=vid&source=lnms&sa=X&ei=o588UrSyHJP04QTbwoHABg&ved=0CAoQ_AUoAA&biw=1745&bih=868&dpr=1#hl=fr&q=bobby+jaspar+distel&tbm=vid][u]ici[/u][/url]
Pour les belges sectaires, si ça existe, avec René Thomas > [url=https://www.google.fr/search?q=hodeir+paris&hl=fr&tbm=vid&source=lnms&sa=X&ei=o588UrSyHJP04QTbwoHABg&ved=0CAoQ_AUoAA&biw=1745&bih=868&dpr=1#hl=fr&q=bobby+jaspar+ren%C3%A9+thomas&tbm=vid][u]là[/u][/url]

Tous ensembleu Tous ensembl-e !?
[center][img(350px,350px)]http://3.bp.blogspot.com/-bpcTJlar2EQ/TdrbHKWHXjI/AAAAAAAADI0/FQyy1nH3058/s320/o751072.jpg[/img][/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

On ne lui fait pas dire

Message  Patlotch le Ven 20 Sep 2013 - 20:48

[center][img]http://jazzrecordrevival.com/images/items/full/hodeirjazzevolution.jpg[/img][/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Hodeir se fait des toiles

Message  Patlotch le Ven 20 Sep 2013 - 22:05

On peut reprocher à Hodeir ce qu'on veut, et même son intellectualisme. mais force est de reconnaître qu'en pratique, il n'a jamais fait preuve de mépris pour le goût populaire (sans quoi, comment aimer le jazz ?).
Qu'on ne s'étonne donc pas de son génie propre à transcender l'image par ses SoundTracks. Il en aurait écrit une trentaine, peut-être plus.

[center][img(350px,350px)]http://www.musicologie.org/Biographies/h/hodeir_10.jpg[/img][/center]

Pour situer le contexte
1956 le témoignage de Jacques Becker , étonné du revival à Saint-Germain plutôt que du be-bop > http://www.ina.fr/video/I0000808
[i]Cocteau et le jazz au cinéma[/i] > http://www.myskreen.com/programme/nc/3172072-a-la-recherche-du-jazz/3214576-jean-cocteau-a-propos-du-jazz-et-du-cinema/ [i]« Le jazz Froid, de Stan Kenton, remplace la musque de chambre, à l'époque où les avions remplacent les carosses...[/i]» Merci au poète
[b]Hodeir et la musique de film[/b] > http://www.ina.fr/playlist-audio-video/294706



1955 [i]Mon chien[/i], avec Henri Crolla
[i]Full Movie[/i] > http://www.filmsentv.com/mon-chien.html
1956 Jacques Yves Cousteau "Autour d'un récif" > http://www.ina.fr/video/I09261844
1956 avec Henri Crolla, Roger Guérin et Fernand Verstraete, de Jean-Jacques Languepin, [i]Neige[/i] > http://www.ina.fr/video/I09261845
1957
[center][img(350px,500px)]http://d2oz5j6ef5tbf6.cloudfront.net/movie/large/Une%20Parisienne.jpg[/img][/center]
[i]Duo du balcon[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=36D8qgGD0-E [b]Kenny Clarke[/b] ou Shakespeare ?
[center]
[img(350px,500px)]http://pmcdn.priceminister.com/photo/christine-legrand-une-parisienne-extraits-de-la-musique-originale-du-film-45-tours-860443135_ML.jpg[/img][/center]
[b]Christiane Legrand[/b] [i]Paris BB[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=Otj5g_Bpq_U L'occasion de constater que Hodeir est plus 'nerveux » que Michel Legrand, avec sa sœur ([i]Parapluie à Cherbourg et autres à La Rochelle[/i])
1958
[center][img(350px,500px)]http://www.cinema-francais.fr/images/affiches/affiches_b/affiches_bernard_aubert_claude/les_tripes_au_soleil01.jpg[/img][/center]
[center][img(350px,350px)]http://ring.cdandlp.com/flaming/photo_grande/114203048.jpg[/img][/center]
1959
[center][img(350px,350px)]http://www.amourdurocknroll.fr/pages/images/voulez_vous_danser_avec_moi4370.jpg[/img][/center]
[center][img]http://d2oz5j6ef5tbf6.cloudfront.net/movie/large/Voulez_vous_danser_avec_moi.jpg[/img][/center]
[i]Voulez-vous danser avec moi ?[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=bUa1kNcczTQ Soyons clairs : elle ne parle pas de grilles d'accords
[i]Full Movie[/i] > http://www.filmsentv.com/voulez-vous-danser-avec-moi.html
1960
[center][img]http://d2oz5j6ef5tbf6.cloudfront.net/movie/large/Saint_tropez_blues_(1960).jpg[/img][/center]
Pauvre Hodeir, mais bon Laforêt, Higelin : [i]St-Tropez blues[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=gwFz7BSvlow
[center][img(350px,350px)]http://img.cdandlp.com/2012/11/imgL/115752838.gif [/img][/center]
Ça va déjà mieux, même si elle chante faux (le blues, peut-être ?) > hhttp://www.youtube.com/watch?v=iu4Qlre91gQ Vue la date je ne sais pas qui sont les musiciens. Peut-être Sadi Lallemand au vibraphone. Je suppose Crolla à la guitare, qui a lancé Higelin... Il est mort en octobre 60.

1960 [i]Ça va être ta fête [/i]
[i]Full Movie[/i] > http://www.filmsentv.com/a-va-tre-ta-f-te.html
1968
[center][img]http://d2oz5j6ef5tbf6.cloudfront.net/movie/large/Ecume_des_jours_(1967).jpg[/img][/center]
[center][img(350px,350px)]http://pmcdn.priceminister.com/photo/l-ecume-des-jours-bande-originale-du-film-de-charles-belmont-d-apres-boris-vian-andr-hodeir-923505143_ML.jpg[/img][/center]
[i]Full Movie[/i] > http://www.filmsentv.com/l-ecume-des-jours.html

[center][img(350px,500px)]http://www.cinema-francais.fr/images/affiches/affiches_b/affiches_bromberger_herve/les_loups_dans_la_bergerie.jpg[/img][/center]
> http://www.youtube.com/watch?v=hYiQ4FYhXlI Visez la citation de Saint-Louis Blues...
Bien que la musique soit ici ou là attribuée à Alain Goraguer, avec Daniel Humair àà la batteire, je pense que le premier dirige l'orchestre, mais sur une partition d'André Hodeir.
[center][img(350px,500px)]http://www.cinema-francais.fr/images/affiches/affiches_c/affiches_cousteau_jacques_yves/le_monde_sans_soleil01.jpg[/img][/center]
Il faudrait de bons yeux pour vérifier si Hodeir est sur l'affiche originale. Avec le temps, dans les rééditions DVD, il n'y a plus que le Sub-commandant Cousteau...
Là ça marche 93mn > http://www.youtube.com/watch?v=6cIjgL2lkwA
[center][img(350px,350px)]http://cps-static.rovicorp.com/3/JPG_400/MI0001/999/MI0001999388.jpg?partner=allrovi.com[/img][/center]
Sample > http://www.allmusic.com/album/jazz-et-cinema-vol-5-mw0001113555
Sauf erreur, derrière Henri Crolla et Hubert Rostaing, la plume de Hodeir. Voir les autres volumes de la série Jazz in Paris.

Pschtt : j'envoie en l'état, à compléter éventuellement par des extraits musicaux-vidéos...


Dernière édition par Patlotch le Sam 21 Sep 2013 - 0:00, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Just an Interlude

Message  Patlotch le Ven 20 Sep 2013 - 23:54

[center][b]Just an interlude[/b][/center]
[size=9](comme le chantait Sarah Vaughan [i]Night in Tunisia[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=xxAvj2cidBs=[/size]

André Hodeir parle de « [i][b]John Lewis[/b], avant-tout une oreille[/i] »
> http://www.ina.fr/video/I00005061
MJQ Connie Kay Batterie[i] Fontessa[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=U6_ianAPvPQ
[center][img(350px,350px)]http://3.bp.blogspot.com/_hLY9DmXXlH4/TJyXBTujh0I/AAAAAAAACD4/1qgkEA7pS44/s1600/cover.jpg[/img][/center]

[b]Patrice Caratini[/b] parle de « [i]André Hodeir, copain avec George Russell, John Lewis, Gil Evans.[/i]..» > http://vimeo.com/53276672

[center][img(350px,350px)]http://images.music-story.com/img/album_P_320/patrice-caratini-anna-livia-plurabelle.jpg[/img][/center]

André Hodeir s'explique en tant que romancier, mais joue [i]Jordu[/i], avec Roger Guérin et Daniel Humair > http://www.youtube.com/watch?v=pu60aYlshIg

[center][img]http://www.ina.fr/images_v2/300x225/I09295101.jpeg[/img][/center]

[i]« Le Jazz, né au USA, trouve très vite un écho en Europe et particulièrement en France. "Reflections », New York-Paris" aborde le jazz comme une onde qui se réfléchit entre deux villes. New York pour la vibration, la pulsion urbaine, le creuset de musiciens; Paris pour la tradition musicale européenne, l'ouverture aux autres cultures.»[/i]
Avec les commentaires d'André Hodeir, une émission de Arte, avec Max Roach, Steve Lacy, Michel Portal, Humair, Texier, Jacky Terrasson, Dizzy, Pharoah Sanders, Leroi Jones... > http://www.youtube.com/watch?v=KORL4iFyM80

Un hommage à André Hodeir, à faire trembler l'avenir du jazz, et ses célibataires
[i]Traces Impromptu Nº1[/i] > http://www.youtube.com/watch?v=h4lMg-uf7Jg

[center][img(350px,350px)]http://1.bp.blogspot.com/-JQfIBE67dKw/UDgdowW7tfI/AAAAAAAADI8/g9xMIZGdquA/s400/061562.jpg[/img][/center]

Sur un site de musicologie je découvre ce texte récent (14 septembre 2013) et très complet, d'[b]Alain Lambert[/b]
Avec l'aide de Jean-Marc Warszawski pour le catalogue et la discographie > http://www.musicologie.org/Biographies/h/hodeir_andre.html


Dernière édition par Patlotch le Sam 21 Sep 2013 - 0:38, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

André Hodeir, un Parisien en Amérique

Message  Patlotch le Sam 21 Sep 2013 - 0:22

À dire vrai, je n'ai trouvé que ces deux disques, sans grandes traces...

[center][img(350px,350px)]http://moodyfilm.files.wordpress.com/2010/11/40145957-jpg.jpeg[/img]
1951[/center]
[i]Loving You The Way I Do[/i] > http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=5HeoOVXk3hc
James Moody (as, ts) Rene Reumont (frh) Max Porret (fl) Robert Jeannoutot (ob) Henri Bellicourt (cl, bcl) Marcel Beaujojan, Lionel Gali, Jean Gaunet, Charles Vaudevoir (vln) Robert Jadoux, Guy Rogne (vlc) Bernard Gallais (harp) Raymond Fol (p) Pierre Michelot (b) Pierre Lemarchand (d)

[center][img(350px,350px)]http://s.pixogs.com/image/R-4333597-1376299677-3522.jpeg[/img]
1957[/center]
[center]Composed By, Liner Notes – André Hodeir
Alto Saxophone, Bass Clarinet – Hal McKusick
Baritone Saxophone, Clarinet, Bass Clarinet – Jay Cameron
Bass – George Duvivier
Drums – Bob Donaldson*
Tenor Saxophone, Flute – Bobby Jaspar
Trombone – Frank Rehak
Trumpet – Donald Byrd, Idrees Sulieman
Vibraphone – Eddie Costa
Voice [Voice Obligatto] – Annie Ross
Engineer – Rudy Van Gelder[/center]

La biographie d'Alain Lambert m'a permis de retrouver cette collaboration avec John Lewis et le Modern Jazz Quartet, avec un orchestre conduit par Günther Schuller. de Hodeir, le premier morceau du disque, [i]Around the Blues[/i]

[center][img(350px,350px)]http://cps-static.rovicorp.com/3/JPG_400/MI0001/868/MI0001868024.jpg?partner=allrovi.com[/img]
1958[/center]
Lambert cite John Lewis : [i]« [Hodeir] est celui qui indique des directions et donne des idées nouvelles. »[/i]
Sample > http://www.allmusic.com/album/the-modern-jazz-quartet-and-orchestra-mw0000591137

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Hodeir et Martial Solal

Message  Patlotch le Sam 21 Sep 2013 - 12:41

Dans ce parcours en zigzags, il faut retenir les rencontres de deux géants du jazz français : Martial Solal et André Hodeir.

[center][img]http://img.over-blog.com/353x500/2/13/87/79/Images-11/Hodeir--Solal.jpg[/img][/center]

Une pièce jouée à l'origine, en 1952 [i]« par [b]Bernard Peiffer[/b] au Festival de l'Œuvre du xxe siècle où le pianiste improvise sur fond de bande magnétique pré-enregistrée en studio  selon des jeux de filtrage, inversion, accélération... par Hodeir, suivant les principes de la musique concrète.» ([/i]Lambert ibid.), et reprise en 1960 avec[b] Martial Solal [/b]au piano, sur la bande de 1952 ?
[center][img(350px,350px)]http://www.parisjazzcorner.fr/en/pochs_g/033416.jpg[/img][/center]
[center][img(350px,350px)]http://1.bp.blogspot.com/_LFIGpSR8GSM/TUUMXHqS9kI/AAAAAAAAAUM/pemSVKDKXB8/s320/IMGP0112.JPG[/img][/center]
Extrait > http://www.youtube.com/watch?v=FzU6UShO9HU
L'humour de Solal s'accorde plutôt bien avec ce bidouillage "concret" d'avant les précédés électronique. Les effets peuvent paraître un peu naïf, mais aussi renvoyer au travail de George Russell plus tard. C'est somme toute une collaboration qui déride avec bonheur le côté "sérieux" de Hodeir, et donne à sa musique le caractère plus accessible qui lui a souvent fait défaut. La faute à qui, dira-t-on, avec les ambitions du jazzologue ?

Possible mélange avec la musique du film [i]Les tripes au soleil...[/i]. La collaboration Hodeir/Solal concerne sans doute d'autres films.
[center][img(500px,350px)]http://www.photos-encheres.com/store/1000488/679/02.JPG[/img][/center]

[center][img]http://mediastore2.magnumphotos.com/CoreXDoc/MAG/Media/TR6/1/b/7/2/PAR55855.jpg[/img][/center]

En 1984, Hodeir retrouve Solal, en Big Band cette fois

[center][img(350px,350px)]http://pmcdn.priceminister.com/photo/Solal-Et-Son-Orchestre-Hodeir-CD-Album-780367876_ML.jpg[/img]
[img(350px,350px)]http://img.cdandlp.com/2013/06/imgL/115828689-2.jpg[/img][/center]

Martial Solal (piano), Andre Ceccarelli (batterie), Jean-louis Chautemps (saxophone), François Jeanneau (saxophone), Jacques Di Donato (saxophone), Roger Guérin (trompette), Eric Le Lann (trompette)
1- Le desert recommencé 2- Transplantation I 3- Arte Della commedia dell' 4- Crepuscule with Nelly 5- D or no  6- Catalyse 7- Comin' on the hudson
Sample > http://www.allmusic.com/album/solal-et-son-orchestre-jouent-hodeir-mw0000976439

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Hodeir et James Joyce

Message  Patlotch le Sam 21 Sep 2013 - 13:30

Qui se ressemble s'assemble, dit-on. Rien d'étonnant qu'Hodeir, épris de littérature au niveau d'exigence des personnes « éduquées », ait entrepris de mettre en musique une œuvre des plus inaccessibles à la lecture, [i]Finnegans Wake[/i] de James Joyce (1939).

[center][img]http://riverrun.free.fr/cover.jpg[/img][/center]
[center][img]http://www.themodernword.com/joyce/music/pomes_penyeach_2.jpg[/img][/center]

[i]« Réputé comme étant un texte difficile, voire illisible et intraduisible, Finnegans Wake est néanmoins considéré comme un monument de la littérature du xxe siècle. On dit ce livre « traduit de l'anglais » mais, en fait, il mêle plusieurs langues, à un tel point que certains spécialistes prétendent qu'il n'y a pas de langue de départ.»[/i] (j'ai personnellement abandonné en cours la lecture de la « traduction » « française », ma connaissance des langues étant par trop limitée pour apprécier ce formidable montage).
[center][img(350px,350px)]http://1.bp.blogspot.com/_LFIGpSR8GSM/TUUNh2--SZI/AAAAAAAAAUQ/UFLja5ngDZQ/s320/IMGP0074.JPG[/img][/center]
Anna Livia Plurabelle est une cantate de jazz pour deux voix de femmes – [b]Monique Aldebert[/b], soprano, [b]Nicole Croisille[/b], contralto – et orchestre variant selon les parties, du quartet au big band. Enregistré en 1966, le disque ne paraîtra qu’en 1971, avec l'appui de John Lewis.
Hodeir aborde ici ce qu'on appelle en musique savante « la grande forme ». Il utilise son concept d'improvisation simulée, où les solos sont écrits dans le style de leurs destinataires. A priori, je dois dire que ce procédé ne s'entend pas, et que l'écoute se fait sans y penser. Ce disque est passionnant de bout en bout, et, si l'on veut bien abandonner le rêve de comprendre toutes les paroles, parfaitement accessible à tout mélomane, amateur de jazz ou non.

[center][img(350px,350px)]http://4.bp.blogspot.com/_LFIGpSR8GSM/TUUPZRUavNI/AAAAAAAAAUU/WyqXSBWVTts/s320/IMGP0075.JPG[/img][/center]
Vocals Monique Aldebert, Nicole Croisille Trompette et Flugelhorn Roger Guérin Ténor Jean-Louis Chautemps Alto Saxophone Michel Portal Clarinet Hubert Rostaing Flute Raymond Guiot Vibraphone Bernard Lubat  Guitar Pierre Cullaz  Bass Guy Pedersen, Pierre Michelot  Drums Christian Garros, Daniel Humair, Franco Manzecchi Roger Fugen

Ce disque n'a pas été réédité en CD...

[i]Anna Livia Plurabelle[/i] est rejoué en 1991 sous la direction de [b]Patrice Caratini[/b], pour la première fois en public.
[center][img(350px,350px)]http://static.qobuz.com/images/jaquettes/3700/3700501303309_600.jpg[/img][/center]
[center][img]http://ecx.images-amazon.com/images/I/51ZGLzM%2B8GL._SX450_.jpg[/img][/center]
Sample http://www.deezer.com/fr/album/6722114

Un extrait en film > http://www.ina.fr/video/I09295101

Un deuxième volet est enregistré en 1972
[center][img(350px,350px)]http://3.bp.blogspot.com/-gqEIRpIox68/TZfJeamkYxI/AAAAAAAAAa8/30GiAyXf3EA/s320/IMGP0504.JPG[/img][/center]
Vocals Les Swingle Sisters Trumpet Roger Guerin Tenor Saxophone Jean-Louis Chautemps Alto Saxophone Pierre Gossez, Bass Jacques Cavallero Drums Marcel Sabiani

[center][img]http://www.music.lt/images/groups/10/9506/The_Swingle_Singers/2222c2df5e.jpg[/img][/center]

Je n'ai d'André Hodeir que ces deux disques sur le texte de Joyce. Ils me font respecter le compositeur bien plus que le théoricien, dont Félix W. Sportis n'a pas eu tord d'écrire à sa disparition : [i]« loin d'avoir été « le véritable fondateur de la critique de jazz » que d'aucun considère, de par sa pratique à la vouloir imposer et de par sa conception à la vouloir inventer selon son entendement, Hodeir en a été l'étouffoir[/i].» http://www.jazzhot.net/PBEvents.asp?ActionID=67240448&PBMItemID=19948
Je partage encore l'idée qu'Hodeir avait le complexe de la musique savante européenne, et qu'il a voulu en imposer les critères au jazz, ce qui est une forme de trahison certainement plus grave que les tentatives de 'Troisème courant', qui influencent, paradoxalement ?, le Free Jazz, sans parler des arrangeurs de grandes formations dans les années 60 et 70. Il n'est pas étonnant que l'ambition d'Hodeir le pousse à collaborer (!) avec Pierre Boulez à l'Ircam dans cette institution d'Etat, qui a fait surestimé Boulez, [i]étouffoir[/i] de la musique contemporaine en France. Le texte de Sportis est cependant, à mon avis, très sévère avec la musique d'André Hodeir.

La grandeur d'un artiste se mesure à son œuvre d'abord, mais aussi à son influence. Il est à craindre que, concernant André Hodeir, la réalité soit cruelle, lui rendant ce qu'il a apporté au jazz, pour n'en être, au final, qu'un "courant spécifique".

[center][img]http://www.qobuz.com/info/IMG/arton62166.jpg[/img][/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: André Hodeir, problème du jazz ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum