Blues impro / Permutations Ray Estwick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blues impro / Permutations Ray Estwick

Message  Patlotch le Dim 3 Nov 2013 - 21:57

[b]Ray Estwick[/b] est un vibraphoniste, pianiste et organiste américain qui enseignait à Paris dans les années 70. C'est mon premier prof de jazz, en 1975. [b]Il enseignait sur tous instruments[/b]. En ce qui me concerne, la guitare.

Sur tous instruments ? Il ne s'attachait pas à la technique instrumentale d'abord. Il avait élaboré [i]un concept pour l'improvisation[/i], et le transmettait à ses élèves.

Ce concept reposait sur la notion de permutations, au sens mathématiques. Toutes les possibilités de ranger un nombre d'éléments donné en divers ordres. Exemple avec 3 éléments : 123 132 213 231 312 321. Chaque élément de 2, 3, ou 4 notes était nommé [i]Unit[/i] (unité). Les permutations valaient aussi pour les unités de 2, 3, 4 notes entres elles, I II II,  I III II, II I II etc.

L'idée est de travailler les gammes sans les jouer "droites", ni même en tierces, quartes, sixtes... montantes ou descendantes, mais suivant ce système de permutations. De cette façon, on évite systématiquement les "plans", on improvise en permanence, sachant qu'arrivé sur une note, on peut enchaîner avec tel Unit et le jouer dans un ordre ou un autre.

Il avait découpé les gammes les gammes majeures et mineures de la sorte. Je ne donne pas ces découpages dans ce topic consacré au blues.

A la guitare, il n'enseignait pas les gammes en positions (classiques Segovia, Cullaz, Berklee etc.), mais avec ces unités et leur permutations. Chaque unité peut avoir plusieurs doigtés, sur 1 ou 2 cordes, et selon les set de cordes (écart d'une quarte, ou d'une tierce pour les cordes 2 et 3). D'emblée[i] on apprend le manche de la guitare horizontalement et verticalement[/i]. C'est compatible avec le jeu en position, le style Django, les démanchés, glissés, extensions etc. pour ce qui concerne la bidouille technique et le travail du son.

Le travail se faisait au début uniquement en tonalité de Do, ce qui donnait une parfaite connaissance du manche sur toute la longueur. La transposition en d'autres tonalités est évidente...

C'est de toute évidence une approche originale, voire géniale, applicable à tout instrument.

Pendant le cours, on improvisait, sans se préoccuper d'accords, de degrés etc. et lui faisait un accompagnement à l'orgue ou au vibra (4 mailloches) qui suivait des cadences II V I ou autres correspondant à ce qu'on jouait, en tant que débutant... C'était une façon de découvrir la tonalité en pratique, à l'oreille, sans théorie. Lui donc, improvisait laccompagnement harmonique, derrière le solo de l'élève. Un truc complètement ouvert en même temps qu'une formation de l'oreille.

Le principe étant posé, je donnerai dans les post suivants la décomposition de la gamme blues en "units" avec ses deux "renversements".


Dernière édition par Patlotch le Jeu 7 Nov 2013 - 13:45, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Blues Scale / Ray Eastwick

Message  Patlotch le Dim 3 Nov 2013 - 22:27

Le départ est la gamme de blues de la mineur, ou do majeur, soit les notes

[b]la do ré mib mi sol la[/b], en degrés (%do) : 6 1 2 b3 3 5

Les trois unités sont

[b](1) la-do [/b]et ses permutations la-do = haut et do-la = bas

[b](2) do ré mib mi[/b] avec les permutations
4 3 2 1,  3 2 1 4,  1 3 4 2,  2 3 1 4, 4 1 2 3, 3 4 1 2

[b](3) mi sol la[/b] et ses permutations de l'ordre des notes
123, 132, 213, 231, 312, 321

Le travail d'impro consiste donc à enchaîner les trois unités dans un ordre variable, comme l'ordre des notes à l'intérieur de chacune d'elle. Exemples (chaque ligne constitue une phrase dont le phrasé et le rythme peuvent varier. Les chiffres entre parenthèses = n° de l'unité, les autres, l'ordre des notes à l'intérieur de chaque unité.

(1) 231 (2) 4231 (3) bas (do-la)
(3) 312 (1) bas  (2) 3214
(2) 1324 (3) 213 (1) haut (la-do)
(2) 2314 (1) haut (3) 132
(1) haut (3) 312 (2) 4132
(1) bas (2) 3412 (3) 213

Présenté comme ça, certes un peu repoussant. Pour s'en faire une idée, essayer quelques exemples avec la gamme blues indiquée plus haut.

Au début, ça peut paraître bizarre, parce qu'on entend avec ces quelques notes des phrases inhabituelles dans le blues. Naturellement on tombe aussi sur des "plans" plus connus et passe-partout.

Si l'on se familiarise avec ce procédé, on se forge une oreille du blues qui intègre la blue note (ici mib) au même titre que les autres du mode penta mineur de 'la', et l'on ne tarde pas à sentir le poids de chacune en fonction de tel ou tel l'enchaînement.

On joue ainsi des phrases de blues pour la plupart inouïes. Reste à savoir les intégrer dans un contexte orchestral, mais le principe peut s'adapter aussi bien à du blues traditionnel, Chicago, qu'à tout style de jazz classique, moderne, ou expérimental.

Prochain post : Gamme du blues, premier renversement


Dernière édition par Patlotch le Dim 3 Nov 2013 - 23:04, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Blue Scale 1er renversement

Message  Patlotch le Dim 3 Nov 2013 - 22:49

Le terme de renversement ne renvoie pas à son sens habituel pour les accords ou arpèges, mais à un découpage différent de la gamme blues en unités. Renversement suppose simplement que la première unité commence sur la deuxième note (do) de la gamme initiale de la mineur blues. Les trois unités sont différentes, elles comportent chacune 3 notes :

[b](1) do ré mib[/b]

[b](2) mib mi sol[/b]

[b](3) sol la do[/b]

On peut remarquer que, comme dans le découpage précédent, les unités ont des notes communes. Dans l'enchaînement de deux unités, qquand une note répétée apparaît, on peut en faire une liaison. Exemple :

do ré mib - mib sol la devient do ré mib sol la...

Le principe est plus intéressant dans les permutations.

Voici 7 enchaînements possibles. Je présente cette fois les 3 unités permutées en lignes, avec le nom des notes précédé du n° de l'unité. L'ordre est moins perceptible, mais c'est plus clair mélodiquement

1 ré do mib 2 mib mi sol 3 sol do la

1 mib do ré 3 do sol la 2 sol mib mi

2 mi mib sol 1 mib ré do 3 sol la do

2 mi mib sol 3 do la sol 1  do ré mib

3 do la sol 2 mib sol mi 1 mi do mib

3 la sol do 1 do mi mib 2 sol mi mib

2 mi sol mib 3 sol do la 1 do ré mib

Chaque unité peut se jouer dans l'octave la plus proche ou celle plus bas ou plus haut. Chaque note à l'intérieur d'une unité peut faire l'objet d'un saut d'octave, ce qui donne des phrases à la Eric Dolphy...

à suivre avec le deuxième renversement de la blue scale

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Blues Scale Second renversement

Message  Patlotch le Dim 3 Nov 2013 - 23:03

Alors que la blue scale de base comportait 3 unités de 2, 3 et 4 notes; le 1er renversement 3 unités de 3 notes, le second ne comporte que 2 unités, de 3 et 4 notes.

[b](1) sol la do[/b]

[b](2) ré mib mi sol[/b]

Remarque : la première unité (sol la do) se retrouve donc dans le 1er et le second renversement de la gamme. C'est le seul cas de répétition, mais qui ouvre la possibilités d'enchaîner cette unité dans l'un ou l'autre.

Exemples :

1 la sol do 2 ré sol mi mib

2 mib ré sol mi 1 do sol la

1 la do sol 2 sol ré mib mi

2 ré sol mi mib 1 sol la do

1 sol do la 2 ré sol mib mi

2 sol mi ré mib 1 do la sol

1 do sol la 2 mib mi sol ré

2 mi sol mib ré 1 sol do la

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues impro / Permutations Ray Estwick

Message  Patlotch le Dim 3 Nov 2013 - 23:12

Cet 'exposé' est basé sur deux cours de Ray Estwick, les 27 septembre et 4 octobre 1975.

Je n'ai jamais trouvé aucune trace ni dans les méthodes, ni sur Internet, de ce concept pour l'improvisation mélodique; pas plus que de ce musicien un peu fou mais génial, depuis la fin des années 70.

Je le dépose ici, sachant qu'il a tout lieu de penser que ce serait voué à la disparition pure et simple. Je ne pense pas qu'il y ait de droits d'auteurs... Autant que quelqu'un s'en empare pour jouer le blues à sa manière.

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blues impro / Permutations Ray Estwick

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum