LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Ven 10 Jan 2014 - 15:36

Amiri Baraka, alias [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Amiri_Baraka][b]Leroi Jones[/b][/url], poète, dramaturge, auteur en 1963 de [url=http://www.franceculture.fr/oeuvre-le-peuple-du-blues-la-musique-noire-dans-l-am%C3%A9rique-blanche-de-leroi-jones.html][u]Blues People : Negro Music in White América[/u][/url] (Le peuple du blues dans une Amérique blanche) est mort hier à 79 ans Infos

Je m'en étais beaucoup inspiré pour un chapitre de mon livre en ligne [url=http://patlotch.free.fr/text/1e9b5431-106.html][u]Jazz et problèmes des hommes[/u][/url] en 2002 : [url=http://patlotch.free.fr/text/1e9b5431-149.html][u]avec Leroi Jones aux sources du Jazz[/u][/url]

J'ai lu son livre à 20 ans. Le temps passe... mais ne laisse pas qui reste reposer en paix

[center][img]http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782070403448.jpg[/img][/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Ven 10 Jan 2014 - 15:50

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/kJgclLiSZ0s[/flash][/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Ven 10 Jan 2014 - 16:19

Voir aussi l'index de mon ancien site, pour retrouver propos et autres références

Index > http://patlotch.free.fr/text/wit-index-keywordsiJ.html

JONES Leroi (critique jazz, écrivain, poète musicien, USA)
- culture et crise de l'art dans la Société du Spectacle (I1 le contexte spectaculaire du jazz)
- jazz ; de l’art et de la modernité (II2 un art moderne pour la modernité)
- jazz; à la rencontre des autres arts (II2 un art moderne pour la modernité)
- jazz; art moderne dans la modernité (II2 un art moderne pour la modernité)
- jazz; l’art et la liberté (II2 un art moderne pour la modernité)
- la place de l'Autre (I3 les Noirs à l'oeuvre métissée)
- musique noire, discours blanc (I3 les Noirs à l'oeuvre métissée)
- pour une critique de jazz (II2 un art moderne pour la modernité)
- troisième interlude : au-delà du consensus jazzosphérique (I3 les Noirs à l'oeuvre métissée)
Afrique et afriqu'amérique (BIBLIOGRAPHIE DE "JAZZ ET PROBLEMES DES HOMMES")
II - BODY AND SOUL : POETIQUE ETHIQUE ET POLITIQUE (JAZZ ET PROBLEMES DES HOMMES, Livre, 2002)
II1.1 le jazz de la Nouvelle-Orléans et la mentalité africaine (II1 l'éthique africaine -américaine du jazz)
II1.3 la création collective, les échanges, l’individualité et le groupe (II1 l'éthique africaine -américaine du jazz)
II1.6 avec Leroi Jones aux sources du jazz (II1 l'éthique africaine -américaine du jazz)
II1.7 de l’influence des Gospel et Spiritual dans le jazz (II1 l'éthique africaine -américaine du jazz)
II2 un art moderne pour la modernité (II - BODY AND SOUL : POETIQUE ETHIQUE ET POLITIQUE)
Jazz / Ouvrages généraux (BIBLIOGRAPHIE DE "JAZZ ET PROBLEMES DES HOMMES")

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Ven 10 Jan 2014 - 16:54

[center][flash(425,350)]http://www.youtube.com/v/7ziRjhAgTO8[/flash][/center]

Un poète précurseur du hip-hop

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Ven 10 Jan 2014 - 21:13

[center][flash(426,350)]http://www.youtube.com/v/KUEu-pG1HWw[/flash][/center]

[center][b]Le "poème controversé"[/b][/center]
[center][url=http://poesiefaceb.srwebworks.com/2013/12/amiri-baraka-leroi-jones-quelquun-fait.html][u]Paroles françaises[/u][/url][/center]

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Sam 11 Jan 2014 - 13:45

Quelque chose de plus "jazz", et déjà une sorte de rap, en 1964 !

[center][flash(426,350)]http://www.youtube.com/v/7L9NYTpdXg8[/flash]
Album - New York Art Quartet (1964)

Roswell Rudd - Trombone
John Tchicai -Alto Sax
Lewis Worrell - Bass
Milford Graves - Percussion
Leroi Jones - Recitation[/center]

Autres liens en bas de ma page Hommage

1964 La pièce [b]Dutchman[/b] (Obie Oward 1964 a été traduite en français (Le métro fantôme) et adaptée en film éponyme par Anthony Harvey en 1967 : Dutchman Vidéos
Théâtre de rue [i]Dutchman by Leroi Jones performed at The Norristown Arts Hill Launch Festival[/i]
1968 TV [i]The amazing dream team of Amiri Baraka akka Leroy Jones avec des enfants[/i]
1982 [b]AM/Trak for John Coltrane[/b]  avec Henry Threadgill - flute, Fred Hopkins - bass, Steve McCall -drums
1982 Air with Amiri Baraka - "Against Bourgeois Art"
2013 [i]Dope[/i] by Amiri Baraka (Impromptu Dramatic Speech Choir) à Manille


Dernière édition par Patlotch le Sam 11 Jan 2014 - 23:08, édité 1 fois

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Sam 11 Jan 2014 - 23:08

[center][url=http://patlotch.com/text/488b2cdb(Patlotch2013)-497.html][b][u]Hommage[/u][/b][/url][/center]
[center][img]http://www.mutanteggplant.com/vitro-nasu/wp-content/uploads/2014/01/AmiriBaraka.jpg[/img][/center]


http://patlotch.com/text/488b2cdb(Patlotch2013)-497.html

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Mar 14 Jan 2014 - 13:38

Passons sur la grande émotion qu'a déclenchée sur le plus grand forum de jazz du monde la nouvelle du décès de LeRoi Jones. Je l'ai moi-même exportée de France aux USA. Deux interventions, une Hollandaise et un Anglais, sauf erreur.
http://forums.allaboutjazz.com/showthread.php?57797-LEROI-JONES-AMIRI-BARAKA-Blues-People-in-Mourning
Nous verrons bien si les musiciens de jazz manquent à la pelle samedi, pour ses obsèques au Symphonie Hall.

[size=9]NEWARK — The funeral for Amiri Baraka, the famed Newark poet who died this week, will be held at Newark Symphony Hall on Saturday, Jan. 18, at 10 a.m., according to a family spokeswoman. [/size]

Rien remarqué non plus du côté des magazines spécialisés, dans les actualités et autres 'Hot News' :

JAZZ HOT http://www.jazzhot.net/PBEvents.asp?CatID=694663

CITIZEN JAZZ http://www.citizenjazz.com/

JAZZ MAGAZINE/JAZZMAN http://www.jazzmagazine.com/

Il est vrai que Philippe Carles n'y est plus que [i]Best man[/i], et bien loin de l'époque, 1971, où il écrivait en compagnie de Jean-Louis Comolli [url=http://lhomme.revues.org/6435][i]Free-Jazz/Black Power[/i][/url]", largement inspiré par les écrits de LeRoi Jones notamment [i]Le Peuple du Blues[/i]. Des erreurs de jeunesse, allez savoir...

Quant au journal [i]Le Monde[/i], rien trouvé non plus en ligne : http://www.lemonde.fr/recherche/?keywords=amiri+baraka&qt=recherche_globale

Peut-être qu'on aura droit à un bel hommage de Francis Marmande, qui sait ?

Rien dans [i]L'Humanité[/i], j'ai peut-être mal cherché...

Voici l'article de Dino Di Meo pour [i]Libération[/i], 10 janvier
[b]Leroi Jones, blues final [/b]http://www.liberation.fr/livres/2014/01/10/leroi-jones-blues-final_971921

Il faut dire que Dieudonné occupe beaucoup la presse française universellement réputée pour son exception. On ne peut pas être partout... Sale temps pour le jazz ? À moins qu'un certain esprit en soit passé au rap ?

Une vidéo interview sous-titrée en français, [url=http://video-streaming.orange.fr/culture-art-creation/amiri-baraka-doyen-du-rap_17765088.html?s=recentes][b]Amiri Baraka - doyen du rap[/b][/url] par LaRumeurOfficiel http://video-streaming.orange.fr/culture-art-creation/amiri-baraka-doyen-du-rap_17765088.html?s=recentes

LeRoi Jones : « [i]Les poètes du Black Art Mouvement, dans les années 60, c'est de là que vient le rap, la musique et la poésie ensemble [...] Vous voyez ces mecs en train de creuser dans la rue, quand ils ont une minute pour manger un sandwich, allez leur lire un poème. Et si vous ne prenez pas un coup sur la tête, alors vous avez un futur.[/i] »

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Mer 15 Jan 2014 - 23:07

[quote:a846="Patlotch"]Peut-être qu'on aura droit à un bel hommage de Francis Marmande, qui sait ? [/quote]

Télépathie ?

[b]Amiri Baraka (LeRoi Jones), poète afro-américain (1934-2014)[/b]
Par Francis Marmande
Le Monde.fr | 15.01.2014 à 18h12 • Mis à jour le 15.01.2014 à 23h08

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/01/15/amiri-baraka-leroi-jones-poete-afro-americain-1934-2014_4348629_3382.html

« Fils d'un postier et d'une assistante sociale, Amiri Baraka, né Everett Leroi Jones à Newark (New Jersey) le 7 octobre 1934, est mort le 9 janvier 2014 à l'hôpital d'État de sa ville natale, entouré des siens, à l'âge de 79 ans. Historien radical du blues, dramaturge à scandale, griot révolutionnaire, poète, éditeur, romancier, infatigable fondateur de revues et de mouvements sociaux, il fut aussi un chroniqueur demandé par toutes les revues (Metronome, Down Beat, et même, à Paris, Jazz Magazine).
LE CHAÎNON PRÉSENT

Amiri Baraka / LeRoi Jones, c'est le chaînon trop présent entre le sociologue William Edward Burghardt « W. E. B. » Dubois, les écrivains Richard Wright, Langston Hughes (« être nègre aux Etats-Unis, c'est se lever en furie tous les jours ! »), et les musiciens free. Il fait le lien entre le scat des boppers et The Last Poets (quel nom, messeigneurs !). Il n'est pas le premier à vouloir l'impossible, mais lui, il y va. Le plus souvent, les autres reprennent un gin-tonic. Du coup, la locution qui revient le plus souvent dans les nécrologies gênées aux entournures, c'est « poète activiste ». Pensâtes-vous jamais à décorer Agrippa d'Aubigné du qualificatif d' « activiste » ?

Après des études de philosophie sans obtenir de diplôme, Jones s'engage en 1954 dans l'US Air Force, où une bonne âme le dénonce comme communiste : hop, au trou puis à la plonge. La même année, il quitte l'armée pour Greenwich Village, le quartier bohême de New York où il s'engouffre tout à la fois dans le jazz et dans le mouvement beat, poètes et musiciens main dans la main, voix dans la voix, défonce dans la défonce. Il édite Kerouac et Ginsberg (1957). En 1960, son voyage à Cuba l'emballe. Il publie Cuba Libre. En 1964, il met en scène ses pièces L'Esclave, puis Dutchman, Le Métro fantôme. Énorme tabac dans les champs de coton et bien au-delà. L'époque est aux guerres coloniales, aux émeutes pas toujours étudiantes et aux films de Godard.

SOUS LES SARCASMES

En 1963, il publie une somme, Blues People, sous-titrée Negro Music in White America, dans laquelle il explique l'histoire des Afro-américains par la musique et la musique par l'histoire. Toujours dans les années 1960, il grave ses poèmes scandés avec Albert Ayler, Don Cherry, Sunny Murray, Sun Râ. À Cooper Square, il vit dans le même petit immeuble qu'Archie Shepp. Leur projet est illimité : se réapproprier leur musique, affirmer leur autonomie, arracher le mot de « jazz » aux margoulins. LeRoi Jones fomente des foyers culturels afro-américains – The Spirit House à Newark, le Black Arts Repertory à New York. Incroyable débauche d'énergie sous les sarcasmes, les attentats et les mises à mort. Il sait que Malcolm X (le dur) et Martin Luther King (l'ange) ont des rendez-vous secrets. Et il verra que l'un, en 1964, et l'autre, en 1968, se feront dézinguer comme à la Foire du Trône.

Devenu un « nationaliste culturel », il rompt avec la mouvance Beat, en majorité blanche, et se radicalise, revendiquant la violence révolutionnaire. Dans son poème Black Art, en 1965, il il exige « des poèmes qui tuent ». En phase avec Nation of Islam, le mouvement politique dont Malcom X est une figure, il multiplie les provocations, navigue sans souci de nuance de l'antisionisme à l'antisémitisme. Air connu. Après l'assassinat de Malcom X en 1965, il quitte sa femme et ses deux enfants et s'installe à Harlem. Il milite dans les quartiers insalubres. C'est en 1967 qu'il change de nom et devient Baraka. En 1968, il est arrêté à Newark, accusé de port d'arme illégal et de rébellion lors des émeutes de l'année précédente dans la même ville. Il est condamné à trois ans de prison ferme mais sera finalement acquitté en appel.

Sur le plan artistique, il produit les Jihad Singers (1970) auxquels succèdent les Advanced Workers. Avec le précieux George Gruntz, il tente un opéra, Money, de grande envergure (1982). Dans un loft de Soho, les répétitions – avec Chico Freeman et Dee Dee Bridgewater – avaient une sacrée gueule.

LA LANGUE EN BANNIÈRE

De 1979 au milieu des années 1980, il enseigne les black studies ou african studies dans différentes universités. Dans la décennie suivante, tout en continuant de publier, il fait moins parler de lui. Jusqu'au jour où, retombant dans les dérives antisémites qu'il avait lui-même reniées en 1980 et donnant dans le conspirationnisme couillon, ses propos sur le 11 septembre 2001 défraient la chronique. « Qui a prévenu les quatre mille employés juifs du World Trade Center de rester à la maison, ce jour-là ? », glisse-t-il en 2002 dans son poème Somebody Blew Up America. Cela lui vaudra d'être destitué de son statut de Poète lauréat du New Jersey, état où il aura longtemps enseigné.

Bon, dormez, braves gens, Amiri Baraka est mort. Il s'appelait aussi LeRoi Jones. Il n'était pas simple, pas de tout repos, et rédiger sa nécrologie est à peu près aussi facile que faire l'éloge funèbre de Sade, Céline ou Frantz Fanon. Mais poète, oui, il le fut. Un poète absolu. La conscience, l'émancipation, la résistance, la rage mais surtout et toujours la langue en bannière. On n'a jamais demandé à Villon, Baudelaire, Rimbaud, Lautréamont, Césaire, Bernard Noël, de mettre des patins avant d'entrer. Faisons avec. »

Francis Marmande
Journaliste au Monde

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Sam 18 Jan 2014 - 18:43

à suivre [url=https://www.google.fr/webhp?hl=fr#hl=fr&q=Amiri+Baraka+Funeral&tbm=nws][b]Amiri Baraka Funeral[/b][/url] https://www.google.fr/webhp?hl=fr#hl=fr&q=Amiri+Baraka+Funeral&tbm=nws

[b]Funeral held for activist poet-writer Amiri Baraka[/b]
The Associated Press January 18, 2014 Updated 1 hour ago
http://www.kentucky.com/2014/01/18/3040263/nj-funeral-for-activist-poet-writer.html

« NEWARK, N.J. — [b]Bagpipers, African drummers and jazz musicians led a rousing procession as the casket bearing activist poet-playwright Amiri Baraka was carried into his funeral service[/b].

The 79-year-old author of blues-based poems, plays and criticisms died Jan. 9 of an undisclosed illness. Actor Danny Glover was expected to officiate Saturday's service at Newark Symphony Hall.

Baraka's supporters considered him a genius and a prophet. He helped found the Black Arts Movement in 1965 and left a legacy of community activism in his native Newark and elsewhere.

Critics have denounced him as homophobic and anti-Semitic. He was named New Jersey's poet laureate in 2002, but the position was eliminated following criticism of Baraka's Sept. 11 poem "Somebody Blew up America."

The Rev. Jesse Jackson spoke at his wake Friday.»

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Patlotch le Dim 19 Jan 2014 - 13:33

[center][img]http://static01.nyt.com/images/2014/01/19/nyregion/sub-baraka-2/sub-baraka-2-articleLarge.jpg[/img]
Around 3,000 people filled Newark Symphony Hall for the four-hour service on Saturday. Nicole Bengiveno/The New York Times[/center]

http://www.nytimes.com/2014/01/19/nyregion/remembering-an-activist-with-politics-and-poetry.html

Patlotch
Jazzitude for ever !!!
Jazzitude for ever !!!

Nombre de messages : 1225
Age : 65
Localisation : Fontenay sous Bois
Date d'inscription : 07/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.patlotch.esy.es/text/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEROI JONES AMIRI BARAKA Le peuple du blues en deuil

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum