Booker Little Out front 1961

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Booker Little Out front 1961

Message  Kalidas le Mar 13 Déc 2005 - 20:48

[center][img]http://img269.imageshack.us/img269/171/bookerlittle5fx.jpg[/img][/center]

Booker Litlle (tp), Eric Dolphy (as, bcl, fl), Julian Priester (tb), Max Roach (dr, tymp, vb), Art Davis (b), Ron Carter (b), Don Friedman (p), mars et avril 1961, sorti chez Candid.
1 : We speak (6:41)
2 : Strenght and sanity (6:39)
3 : Quiet, please (8:00)
4 : Moods in free time (5:34)
5 : Man of words (4:44)
6 : Hazy blues (6:32)
7 : A new day (5:23)

Cette session me tue. Je ne vais pas dire pourquoi : si je faisais du subjectif, je serais à côté, si je faisais du technique, je serais en-dessous, du bonheur que cette écoute m’apporte : un émerveillement de petit garçon.
Je dis quand même que ce trompettiste est d’une virtuosité, d'une invention rythmique et harmonique, d'une sensibilité, et quelle qualité d'écriture ! qui me laissent pantois. Et cette quiétude un brin nostalgique, doucement angoissée, qui baigne tout le disque, celle d’une vie qu’il pressentait courte, (ce morceau Man of the words, quel chef d’œuvre !) est bouleversante…
Je connais ce titre depuis longtemps et là encore l'émotion m'étreint.

Kalidas
Jazzayatollah
Jazzayatollah

Nombre de messages : 3824
Age : 58
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Booker Little Out front 1961

Message  Duppy le Lun 26 Mar 2007 - 21:54

Et bien voilà qui vaut le coup de fouiller les arcanes de ce forum.
Ah ce disque ! J'en suis totalement fou, et pourtant il n'est pas bien gai.
Comme dit Kalidas, il devait la pressentir courte sa vie Booker Little pour écrire un titre aussi mélancolique que [i]Man Of Words[/i]. Et n'ayons pas peur des mots, ce morceau (re)sent la mort prochaine...
Booker Little est un merveilleux musicien, il y a un peu de Clifford Brown en lui, en un peu plus lent, et un peu plus émouvant.
Il y a au milieu de [i]Moods In Free Time[/i] un moment unique, pur moment de tragédie musicale, entre les notes lyriques de Booker Little, les roulements de tambour de Max Roach, et le cri d'Eric Dolphy...
Ce disque est un chef d'oeuvre méconnu, à découvrir d'urgence !

Duppy
JazzMan
JazzMan

Nombre de messages : 1769
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://randomizm.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum